mardi 27 février 2024

La Chine propulse le secteur spatial vers de nouveaux sommets

-

CAS Space est une entreprise chinoise privée qui développe une famille de lanceurs et un système de transport suborbital qui se focalise sur trois segments clés du marché de l’accès à l’espace. Son objectif est de devenir un leader mondial de l’accès à l’espace, en proposant des services compétitifs sur les marchés internationaux. Andrew Yang, responsable des Affaires internationales chez CAS Space, répond à nos questions et nous explique la stratégie et les ambitions de CAS Space.

À l’ère du New Space, le secteur spatial a connu une véritable révolution et de profonds changements au cours des deux dernières décennies, rendant l’accès à l’espace plus facile et plus économique. Alors qu’auparavant les services de lancement étaient principalement assurés par des acteurs gouvernementaux, de nouveaux acteurs privés ont fait leur entrée sur le marché, introduisant avec eux de nouveaux modèles économiques axés sur l’agilité, l’innovation et une plus grande prise de risque. Tous anticipent une forte croissance principalement de la demande de lancement de petits satellites et de constellation.

La Chine n’est pas en reste dans cette évolution, avec une multiplication de projets de lanceurs et une montée en puissance d’acteurs privés. Un exemple de cette tendance est CAS Space, une entreprise mixte créée en 2018, dont l’Institut de mécanique de l’Académie chinoise des sciences est l’un des principaux actionnaires. Indépendante de l’Académie chinoise des sciences, CAS Space ne bénéficie pas du soutien accordé aux entreprises d’État.

Lors du dernier Salon du Bourget, en juin 2023, nous avons eu l’occasion de visiter le stand de CAS Space et de rencontrer son représentant, Andrew Yang, responsable des Affaires internationales qui nous a présenté les activités de l’entreprise ainsi que sa gamme de lanceurs. Récemment, nous avons eu l’opportunité de faire le point avec lui sur les actualités de son entreprise, les perspectives d’avenir et les programmes en cours de développement.

Après une mise en service réussie de Kinetica 1 en 2022, qui est un lanceur à quatre étages entièrement à combustible solide, CAS Space « prévoit quatre autres lancements en 2024, suite à un premier vol réussi en janvier de Kinetica 1 où cinq satellites Taijing ont été mis en orbite ». Le prochain lancement est prévu en mars.

CAS Space « poursuit également le développement de Kinetica 2, un lanceur à deux étages haut de 53 mètres dont le premier vol est prévu en août 2025 ». Avec une  au décollage d’environ 628 tonnes, Kinetica 2 est capable d’envoyer 7,8 tonnes en SSO et jusqu’à 12 en  dans sa configuration non réutilisable. Pour son vol de démonstration, Kinetica 2 emportera le « système de transport de fret à faible coût qui est co-développé avec nos partenaires pour le programme spatial habité chinois ». CAS Space est la première entreprise commerciale à participer aux missions de ravitaillement de la station spatiale chinoise.

Avec sa gamme de lanceurs, l’entreprise CAS Space est bien positionnée pour répondre aux besoins des marchés ciblés, principalement ceux liés à la mise en orbite et au renouvellement des constellations ainsi que des lancements partagés, essentiellement pour le monde scientifique et universitaire.

- Advertisment -