mercredi 28 février 2024

L’absence de Messi sur le terrain à Hong Kong déclenche un tollé en Chine

-

Le tollé déclenché par l’absence de Lionel Messi sur le terrain lors d’un match amical à Hong Kong s’est étendu jusqu’en Chine continentale, certains allant jusqu’à accuser la superstar du football de chercher à humilier Pékin.

Le génie argentin du football et son équipe de l’Inter Miami ont provoqué la fureur des supporters quand il est resté sur le banc de touche pendant un match contre une équipe de Hong Kong dimanche, invoquant une blessure.

Les fans, qui avaient déboursé jusqu’à 4.800 dollars de Hong Kong (570 euros) pour voir Messi, ont scandé « Remboursez! », montré leur poing avec le pouce baissé et assailli de moqueries David Beckham, co-propriétaire de l’équipe, quand il a tenté de remercier la foule.

Mais quand mercredi la star argentine a joué 30 minutes d’un match amical au Japon, l’indignation a redoublé de vigueur en Chine.

Vendredi, la société qui a organisé la rencontre à Hong Kong, Tatler Asia, s’est déclarée « profondément désolée » et a promis aux personnes ayant acheté des billets de les rembourser à hauteur de 50%.

« Les blessures font partie du jeu et nous le comprenons. Cependant, nous avons été attristés par le fait que les joueurs n’ont pas fait preuve de suffisamment de respect envers les supporters présents », a indiqué l’entreprise.

« Nous avions immédiatement demandé aux propriétaires et à la direction de l’Inter Miami d’exhorter Messi à se présenter devant le public et à leur expliquer en personne pourquoi il ne pourrait pas jouer. Mais cela n’a finalement pas été le cas », a-t-elle déploré.

En Chine continentale, l’influent journal Global Times, au ton généralement nationaliste, a suggéré que la star argentine voulait nuire à la réputation de Hong Kong.

« Une théorie est que les actions (de Messi) ont des motivations politiques, dans la mesure où Hong Kong voulait stimuler l’économie à travers cet événement et que des forces extérieures ont délibérément voulu humilier Hong Kong avec cet incident », a écrit le quotidien. « Cette hypothèse ne peut être exclue ».

– « Malpoli et arrogant » –

Le gouvernement de Hong Kong avait demandé des explications aux organisateurs du match, qui avaient sollicité un financement public. Le joueur argentin a déploré la « malchance » de ne pas avoir pu jouer, espérant pouvoir revenir.

Mais la principale conseillère du gouvernement de Hong Kong, Regina Ip, a déclaré que Lionel Messi ne devrait « jamais être autorisé à revenir ».

« Les Hongkongais détestent Messi, l’Inter Miami et la sombre main derrière eux, pour le camouflet délibéré et calculé infligé à Hong Kong », a déclaré Mme Ip sur le réseau social X. « Ses mensonges et son hypocrisie sont écoeurants. »

En Chine continentale, l’absence de Messi sur le terrain était en tête des conversations sur le réseau social Weibo toute la semaine.

Un message du footballeur exprimant ses regrets a été inondé de commentaires moqueurs et de mèmes. Certains présentaient Messi comme un soldat impérial japonais, en référence à sa préférence supposée pour le Japon face à la Chine. « Messi est très malpoli et arrogant, ce qui est vraiment énervant », a écrit un internaute.

- Advertisment -