mardi 27 février 2024

Incendies au Chili: le bilan monte à 131 morts

-

Le bilan des violents incendies qui ont ravagé la région touristique de Valparaiso, au Chili, considérés comme les plus meurtriers de l’histoire récente du pays, continue de s’aggraver mardi avec 131 morts, mais aussi de nombreux disparus et des milliers de sans-abri.

Alors que le pays observe son second et dernier jour de deuil national en mémoire des victimes de ces incendies dévastateurs, le Service médico-légal (SML) a fait état de 131 morts, contre 123 lundi.

L’organisme chilien, chargé de mettre à jour le nombre de morts, a précisé dans un communiqué que sur les 131 victimes, seulement 35 ont pu être identifiées jusqu’à présent.

La directrice de l’institut, Marisol Prado, a indiqué que des échantillons allaient commencer à être prélevés sur les personnes ayant signalé la disparition d’un proche afin de procéder ensuite «à une identification par l’ADN».

Elle a précisé que pour l’heure l’identification des corps se faisait à l’aide de tests biométriques et des empreintes digitales.

Le président Gabriel Boric a décrit ces incendies comme «la plus grande tragédie» qu’ait connue le pays depuis le tremblement de terre de 2010, suivi d’un tsunami, qui avait fait plus de 500 morts.

Neuf incendies restent actifs dans les zones forestières de la région touchée, mais ils sont sous contrôle et ne menacent plus les zones urbaines, a indiqué à l’AFP une source de la délégation présidentielle à Valparaiso. Selon les pompiers, ils pourraient tous être éteints d’ici une semaine.

En plein été austral et alors que les températures sont caniculaires, il y a cependant encore 165 incendies dans dix régions du centre et du sud du Chili, selon le dernier rapport du Service national de prévention et d’intervention en cas de catastrophe (Senapred).

- Advertisment -