jeudi 29 février 2024

Cette planète voisine est une des plus prometteuses pour la vie extraterrestre

-

Pour que la vie se développe sur une planète, elle doit se situer dans la zone habitable de son étoile hôte. Dans une région particulière de cette zone, les chances sont encore un peu plus grandes. Et c’est justement dans cette région-là d’une naine rouge que des astronomes viennent de mettre la main sur une super-Terre !

Avec plus de 5 500 exoplanètes au compteur, la découverte d’une planète de plus dans notre Voie lactée n’est plus tout à fait un événement. Peut-être un peu, tout de même, lorsqu’il s’agit d’une . Un peu plus encore lorsqu’il est question d’une planète située dans la zone habitable de son étoile. Et celle dont nous parlent aujourd’hui les scientifiques de la Nasa dans les Monthly Notices of the Royal Astronomical Society est même a priori installée dans ce qu’ils qualifient de zone habitable « conservatrice ».

  Une super-Terre idéalement placée pour que l’eau coule à sa surface

L’exoplanète en question, c’est TOI-715 b. Elle se trouve à seulement 137 années-lumière de la Terre. Et elle est environ une fois et demie plus grande que notre Planète. Pour les , dire qu’elle orbite dans la zone habitable conservatrice de son étoile hôte – une , plus petite et plus froide que notre  -, cela signifie qu’elle se situe à une distance d’elle qui pourrait lui donner la température idéale pour que de l’eau liquide coule à sa surface.

Sur ce drôle de monde, une année dure seulement 19 jours. Ce qui permet aux astronomes d’observer de fréquents passages de la planète devant son étoile pour en déduire quelques propriétés. Ils espèrent notamment ainsi déterminer si elle peut être classée parmi les « mondes aquatiques ». Auquel cas, son atmosphère deviendra à la fois particulièrement intéressante, mais aussi moins difficile à observer à l’aide du télescope spatial James-Webb.

  Et peut-être même une autre planète dans cette zone habitable conservatrice

Les astronomes soulignent aussi qu’une deuxième super-Terre pourrait se situer dans la zone habitable conservatrice de la même étoile. Elle serait à peine plus grande que notre Planète. Et si elle était confirmée, elle deviendrait la plus petite planète habitable découverte par la mission Tess – pour  – jusqu’à présent.

 
- Advertisment -