jeudi 29 février 2024

Revue de presse de ce vendredi 2 février 2024

-

Voici les principaux titres développés par la presse nationale de ce vendredi 2 février 2024:

L’Opinion

  • L’Université Mohammed VI Polytechnique (UM6P) et la société «Les Domaines Agricoles» ont récemment annoncé la création de la «Daumtech», Joint-Venture qui capitalise sur les années de recherche et développement menés par les deux institutions afin d’élaborer et de tester des outils d’agriculture de précision adaptés au contexte local. «Le déploiement par le Daumtech des solutions qui ont été développées ces dernières années se fera à très court terme. Il est par exemple question d’outils qui permettent de gérer l’apport de l’azote pour certaines cultures, gérer l’irrigation de précision, ou encore des outils pour calculer l’empreinte carbone de l’agriculteur», annonce Faissal Sehbaoui, directeur général de Daumtech, ajoutant que la compétitivité des solutions africaines provient de leur enracinement dans le contexte local et dans la mise à portée de leur utilisation par les agriculteurs.
  • Le torchon brûle de nouveau entre les syndicats les plus représentatifs du secteur du transport routier de marchandises et le ministère du Transport et de la Logistique. Dans un communiqué, la Coordination des syndicats du secteur, regroupant l’UGTM, l’UMT, l’UNMT et la CDT, s’est opposée à la publication du décret régissant le secteur du fait qu’il fixe de nouvelles règles d’accès à la profession, «chose qui n’a jamais figuré dans le cahier revendicatif des professionnels», selon les termes des syndicats. Une source du ministère du Transport et de la Logistique souligne que ce projet de décret a été élaboré dans le cadre du dialogue sectoriel avec les syndicats en 2022, puis en 2023. «La tutelle cherche à travers cette réforme à lutter contre le manque d’organisation et de professionnalisme qui règne dans le secteur depuis plus de 40 ans. L’idée étant de le réorganiser et de lui redonner son élan », explique cette même source.
  • La Chambre de commerce, d’industrie et de services de Casablanca-Settat a signé, à Riyad, deux accords de coopération avec la Chambre de Riyad et l’Union des chambres saoudiennes, à l’issue des travaux du Salon international saoudien de la franchise. Le président de la Chambre de commerce, d’industrie et de services de Casablanca-Settat a indiqué dans une déclaration à la presse que le premier accord prévoit l’échange d’informations et d’expertises dans le domaine du tourisme, des infrastructures et de la réforme des chambres professionnelles. Il a ajouté que le deuxième accord, qui a été signé par Hassan Berkani et le président de l’Union des chambres saoudiennes, Hassan Al-Huwaizi vise à développer la coopération économique ainsi que les liens entre les secteurs d’affaires des deux pays.

Le Matin

  • Chaque jour qui passe renforce l’idée que le Maroc et l’Espagne sont des économies complémentaires et interdépendantes. C’est ce qu’assure l’ambassadeur de l’Espagne au Maroc, Ricardo Diez-Hochleitner, dans un entretien accordé au «Matin». À la tête de la mission diplomatique ibérique à Rabat depuis 2015, le diplomate, qui quittera ses fonctions dans les prochains jours, affirme que «l’approfondissement de la relation bi- latérale entre l’Espagne et le Maroc n’est pas seulement une priorité mais une nécessité».
  • Selon le premier Country Risk Atlas 2024, une nouvelle étude phare d’Allianz Trade, la note du Maroc a été améliorée à «B2», soit un niveau de risque moyen, du fait qu’il a démontré sa résilience aux chocs mondiaux, renforcé sa croissance économique, avec des risques orientés à la baisse. Le Royaume est ainsi mieux noté par rapport à la moyenne mondiale et celle de l’Afrique. Le Maroc décroche aussi la meilleure note en Afrique du Nord et se distingue par rapport à l’Algérie, la Tunisie ou encore l’Égypte.
  • Les jeunes entrepreneurs en agriculture de Guelmim-Oued Noun auront bientôt droit à une offre d’accompagnement intégrée incluant un appui technique, des formations et un soutien financier. Le département de l’Agriculture planche en effet sur l’opérationnalisation à l’échelle de la région du Programme de l’entrepreneuriat des jeunes dans le cadre de la stratégie Génération Green.
  • Le Royaume du Maroc, membre du Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l’Union africaine (UA) pour un mandat de trois ans (2022-2025), accède à partir du 1er février 2024 à la présidence de cet important organe décisionnel, chargé de promouvoir la paix, la sécurité et la stabilité sur le continent africain. La présidence marocaine du Conseil, durant le mois de février, est la troisième depuis son retour à l’Union africaine, en janvier 2017, indique un communiqué du ministère des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger.

Libération

  • « Attendre encore et toujours », telle est la situation des Marocains du monde dans l’attente de la concrétisation du discours Royal prononcé à l’occasion du 69ème anniversaire de la Révolution du Roi et du peuple, visant, entre autres, la modernisation et la mise à niveau du cadre institutionnel relatif à la communauté marocaine résidant à l’étranger, ainsi que la reconsidération du modèle de gouvernance des institutions existantes afin d’en améliorer l’efficacité et la synergie. En effet, 17 mois se sont écoulés depuis le discours Royal du 20 août 2022 et 12 années depuis la promulgation de la Constitution du 1er juillet 2011 qui contient cinq articles relatifs aux MRE. Dans un communiqué du Conseil civil démocratique de la migration marocaine publié dernièrement, ce dernier qualifie cette situation qui perdure depuis des années, “d’antidémocratique qui a des conséquences négatives sur le lien qui relie les Marocains du monde à leur pays d’origine en les excluant d’une participation active à l’édification du Maroc de demain”.
  • Le Conseil de l’Autorité Nationale de Régulation de l’Electricité (ANRE) a approuvé à l’unanimité, la capacité d’accueil du système électrique national en énergies de sources renouvelables, au titre de la période couvrant les cinq prochaines années (2024-2028). La capacité d’accueil est définie comme étant la quantité maximale en puissance installée à partir de sources d’énergies renouvelables, tous niveaux de tensions confondus, que le système électrique national peut accueillir sans poser de contraintes de gestion des moyens de production et de fonctionnement du système électrique, indique l’ANRE dans un communiqué.

L’Economiste

  • C’est un véritable travail de fourmi qui a été réalisé par les analystes du programme Switchmed financé par l’Onudi et l’Union européenne. L’objectif de cette enquête d’envergure est d’accompagner l’industrie textile dans sa transformation circulaire afin de la rendre plus compétitive et contrer les effets dévastateurs de la fast fashion sur l’environnement. Au regard des milliards de tonnes de déchets produits par l’industrie textile mondiale, l’inquiétude est grande quant aux conséquences sur la planète. «Il n’y a pas de planète Terre B, alors il faut vivre selon ses limites». Ces propos tenus par Jean François Moret chargé du programme Switch-Med lors de la restitution des résultats de l’étude rappellent la douloureuse vérité du défi environnemental. Le Programme dont il est en charge, initié à la demande de l’Etat marocain , s’engage à améliorer la performance environnementale, la rentabilité et la valeur stratégique des industries textiles et vestimentaires. Structuré en deux phases, ce projet vise à démontrer les bénéfices de l’économie verte et circulaire dans le secteur textile.
  • La réforme de la loi régissant l’acquisition, la mise en chantier et la réforme des navires de pêche vient de passer le cap de la Chambre des représentants. Ce texte, transmis à la Chambre des conseillers, ambitionne de renforcer la réglementation de ce secteur, en introduisant une série de nouvelles mesures. Elles portent notamment sur le durcissement des sanctions, la précision des documents et des données à garder par les propriétaires ou les gestionnaires des chantiers navals… L’idée est de favoriser “la préservation des ressources marines et de lutter contre la pêche illégale,non autorisée et non réglementée”.
  • Le groupe chinois Cosco Shipping Lines et la société Diamond Line viennent de signer un accord à Casablanca portant sur la création d’une joint-venture, une compagnie marocaine à capitaux mixtes. Baptisée Cosco Shipping Lines Morocco SARL, cette société mixte nourrit de fortes ambitions sur le marché marocain. Elle vient aussi accompagner la nouvelle dynamique d’implantations d’investisseurs chinoisau Maroc, essentiellement dans le secteur automobile et l’énergie. Cette JV vient, rappelons-le, suite au service TSM créé en septembre 2023 à Casablanca. La nouvelle société jouera un rôle clé dans le commerce entre l’Afrique du Nord et le reste du monde, sur la base d’un réseau mondial avec « des services de transport optimisés».

Al Bayane

  • Réuni mercredi dernier, le bureau politique du PPS a souligné que compte tenu des nombreuses affaires portées, aujourd’hui, devant la justice, dont celle que les médias désignent par « le dossier d’Escobar du Sahara », la question de la moralisation de la vie publique est devenue une question qui occupe une place importante dans le débat sociétal et institutionnel, y compris au sein du Parlement dans ses deux Chambres. Dans un communiqué, le PPS considère que la moralisation de la vie publique est l’une des bases fondamentales pour consolider “notre parcours démocratique et de développement national, restaurer la confiance et la crédibilité dans le travail institutionnel et instaurer la réconciliation entre les citoyennes et les citoyens avec les affaires publiques”.
  • Le plan d’autonomie au Sahara proposé par le Maroc est porteur d’une « solution réaliste, durable et crédible » que le Royaume-Uni doit « pleinement soutenir », affirme le Royal United Services Institute (RUSI), plus ancien think-tank dédié à la défense et à la sécurité dans le monde. Cette initiative marocaine demeure « le seul plan réaliste, crédible et tourné vers l’avenir pour la région », soutient le groupe de réflexion le plus important au Royaume-Uni. Le plan d’autonomie illustre « un engagement en faveur d’un avenir politique et économique prometteur pour la population, dans le respect de l’État de droit, des pratiques démocratiques et du développement durable », explique le think-tank britannique dans une analyse signée Sir Simon Mayall.

Al Massae

  • Un total de 41.662 demandes d’aide au logement ont été enregistrées jusqu’au 31 janvier dernier, a indiqué le porte-parole du gouvernement, Mustapha Baitas. En réponse à une question sur le Programme d’aide directe au logement lors d’un point de presse tenu à l’issue de la réunion hebdomadaire du Conseil de gouvernement, Baitas a fait savoir que 76% du total des demandes d’aide au logement déposées concernent l’acquisition d’un logement dont le prix de vente est inférieur à 300.000 dirhams, alors que 24% de ces demandes sont destinées à l’achat d’un logement dont le prix de vente varie entre 300.000 et 700.000 dirhams.

Bayane Al Yaoum

  • La ministre espagnole de l’Inclusion, de la Sécurité sociale et des Migrations, Elma Saiz, a souligné que le gouvernement de son pays ‘’continuera à approfondir’’ ses relations avec le Maroc dans tous les domaines. ‘’Dans le cadre de la nouvelle phase des relations bilatérales, le gouvernement continuera à promouvoir ses relations avec le Maroc dans tous les domaines’’, a dit Mme Saiz, devant la Commission de l’Inclusion, de la Sécurité sociale et des Migrations au Congrès des députés. La ministre a rappelé, dans ce sens, que l’Espagne et le Maroc ont conclu, lors de la dernière Réunion de haut niveau (RHN), tenue à Rabat, une vingtaine d’accords.

Al Ittihad alichtiraki

  • Conformément à la Vision éclairée du Roi Mohammed VI, le Maroc a toujours défendu la coopération multilatérale comme cadre le plus approprié pour coordonner les efforts internationaux de lutte contre les armes de destruction massive (ADM), a affirmé le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’Étranger, Nasser Bourita. L’engagement ferme du Royaume dans ce domaine se manifeste à travers son adhésion aux conventions internationales sur le désarmement et la non-prolifération, a ajouté le ministre dans une allocution par visioconférence à l’ouverture de la réunion politique pour la promotion de l’Initiative de Sécurité contre la Prolifération (PSI) dédiée aux pays africains, qui se tient jusqu’au 2 février dans la ville ocre.

Al Ahdat Al Maghribia

  • Le Panama a affirmé son « soutien à l’Initiative d’autonomie » présentée par le Maroc en 2007, comme « unique base pour une solution juste et durable » au différend régional autour du Sahara marocain, s’engageant à « définir son action future et prendre position sur la base de cette déclaration ». Cette position nationale du Panama a été actée dans une Déclaration conjointe signée à l’issue de la rencontre bilatérale tenue, en visioconférence, entre le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita, et son homologue panaméenne, Janaina Tewaney Mencomo.

Assahra Almaghribia

  • « Dans le cadre de l’opération du recensement relatif au service militaire au titre de l’année 2024, qui démarre le 1er mars 2024 et prend fin le 29 avril 2024, le ministre de l’Intérieur informe le public que conformément aux dispositions légales relatives au service militaire, la Commission centrale du recensement relatif au service militaire, présidée par le président de Chambre à la Cour de cassation, a tenu, jeudi 1er février 2024 au siège du Ministère de l’Intérieur, une réunion consacrée à la définition des critères à adopter pour arrêter les listes des personnes appelées à remplir le formulaire du recensement pour accomplir le service militaire au titre de l’année 2024 », a annoncé le ministère de l’Intérieur, dans un communiqué.
- Advertisment -