jeudi 29 février 2024

Un mini-engin spatial japonais doit se poser sur la Lune

-

Un mini-engin spatial japonais doit se poser sur la Lune dans la nuit de vendredi à samedi heure japonaise, ce qui serait une grande première pour le pays qui rêve d’imiter ainsi les États-Unis, l’URSS, la Chine et l’Inde.

La descente vers la Lune du module SLIM (Smart Lander for Investigating Moon) doit commencer vers minuit samedi heure japonaise (vendredi 15H00 GMT) et doit durer environ 20 minutes, selon l’agence spatiale nippone Jaxa.

Cet engin non habité de petite taille (2,4m de long pour 1,7m de large et 2,7m de haut) doit non seulement alunir, mais aussi se poser avec un haut degré de précision, dans un rayon de 100 mètres par rapport à sa cible. D’où son surnom de «Moon Sniper».

Il est courant que les engins lunaires atterrissent à plusieurs kilomètres de leur cible, ce qui peut compliquer leurs missions d’exploration.

Se poser avec précision sur la Lune est plus difficile que sur des astéroïdes – une performance déjà réalisée, y compris par la Jaxa – car la gravité sur la Lune est plus forte que sur de petits corps célestes, et un engin n’a donc qu’une seule chance pour réussir son alunissage.

SLIM doit se poser dans un petit cratère de moins de 300 mètres de diamètre appelé Shioli («marque-pages» en japonais), d’où l’engin devrait pouvoir mener au sol des analyses de roches censées provenir du manteau lunaire, la structure interne du satellite naturel de la Terre, qui est encore très mal connue.

- Advertisment -