jeudi 22 février 2024

Revue de presse de ce samedi 13 janvier 2024

-

Voici les principaux titres développés par la presse nationale de ce samedi 13 janvier 2024:

Le Matin

  • S’achemine-t-on vers la fin de la crise dans le secteur de l’éducation ? il est encore prématuré de se prononcer, tellement la situation semble inextricable. Mais une lueur d’espoir se profile toutefois à l’horizon. La nouvelle position de certaines coordinations laisse entrevoir un proche dénouement. En effet, la Coordination unifiée de l’enseignement et des cadres de soutien a annoncé jeudi la suspension de toutes formes de protestation, y compris les mesures annoncées dans un communiqué, publié lundi dernier, concernant les grèves annoncées vendredi et samedi 12 et 13 janvier. La Coordination unifiée du secondaire qualifiant a adopté la même position. Elle a ainsi annoncé la suspension temporaire de toutes les formes de protestation qu’elle avait programmées cette semaine et la semaine prochaine afin de contribuer à la mise en place «d’un climat positif» de nature favoriser la reprise des cours.
  • L’Office national des chemins de fer (ONCF) entend consolider davantage son activité de fret et de logistique. L’établissement a ainsi mandaté le cabinet GCL Group Africa afin de l’accompagner dans la mise en service et l’exploitation de ses plateformes logistiques. Le prestataire, qui a décroché ce marché pour un peu plus de 2 millions de dirhams, dispensera également une assistance à l’Office dans la réalisation des analyses des chaînes logistiques intégrant le maillon ferroviaire, notamment celles de et vers les différents ports du Royaume. L’assistance technique aura, par ailleurs, à fournir un accompagnement commercial des nouveaux prospects et clients potentiels, en plus de mener des études tarifaires pour les nouveaux appels d’offres des clients potentiels, et des négociations avec les partenaires.
  • Le Maroc s’investit dans un nouveau projet relatif à la Convention-Cadre des Nations unies sur les changements climatiques. Le pays travaille sur l’élaboration de sa cinquième communication nationale sur les changements climatiques et son premier rapport relatif à la transparence, avec un inventaire actualisé des émissions de gaz à effet de serre pour les années 2020 et 2022. Ce chantier s’inscrit dans le cadre des engagements pris par le pays relatifs à la communication sur ses politiques et programmes de lutte contre les changements climatiques, afin de valoriser les efforts menés et faciliter l’accès aux mécanismes de financement disponibles au niveau international.
  • Le Premier ministre sénégalais, Amadou Ba, candidat à l’élection présidentielle du 25 février prochain, a loué la qualité des relations excellentes et séculaires existant entre son pays et le Maroc, soulignant que le Royaume est un « un partenaire privilégié du Sénégal dans tous les domaines ». Amadou Ba s’exprimait dans une déclaration aux journalistes à l’issue de la cérémonie de clôture des travaux de la 50-ème édition des Assises de l’Union internationale de la presse francophone (UPF), tenue à Dakar avec la participation d’une centaine de représentants de médias de l’espace francophone dont du Maroc. Les relations entre le Maroc et le Sénégal « sont séculaires » et datent depuis longtemps, a dit le chef du gouvernement sénégalais, précisant que les citoyens sénégalais « sont bien accueillis au Maroc » et les Marocains le sont aussi, ici au Sénégal.

Libération

  • L’élection du Maroc à la présidence du Conseil des droits de l’Homme des Nations Unies (CDH) est une consécration de l’interaction entre le discours de l’Etat marocain à l’échelle nationale et ses engagements internationaux, a affirmé la présidente du Conseil national des droits de l’Homme (CNDH), Amina Bouayach. Cette interaction a fait du Maroc un modèle à suivre au niveau international, a indiqué Mme Bouayach dans une déclaration à la presse, notant que l’élection du Royaume à la tête de ce Conseil constitue également le couronnement de plus de deux décennies de réformes structurantes initiées par le Maroc dans divers domaines, notamment celui des droits de l’Homme.
  • L’aéroport Casablanca Mohammed V vient de mettre en place une cellule de coordination pour résorber les perturbations de la livraison des bagages en correspondance. Selon un communiqué conjoint de la Royal Air Maroc (RAM) et de l’Office national des aéroports (ONDA), le traitement des bagages en correspondance au niveau du terminal 1 de l’aéroport Casablanca Mohammed V, dédié à la RAM et ses partenaires, connait une perturbation depuis une semaine. Cette situation est due au changement du dispositif de contrôle auquel est soumise cette catégorie de bagages et entrainant des retards significatifs dans l’acheminement des bagages en transit, explique la même source.
  • L’Association nationale des départements de l’agriculture des États-Unis (NASDA) a effectué une visite, à Casablanca, au cours de laquelle les membres de la mission américaine se sont entretenus avec les acteurs privés des secteurs agricole et agroalimentaire marocains. Cette rencontre a été l’occasion pour les opérateurs marocains de s’informer sur les dernières tendances du marché américain et d’explorer de nouvelles opportunités commerciales entre les deux pays. « Le but de notre visite est d’étendre notre portée dans la compréhension de ce que font les États-Unis dans les domaines de l’agriculture et de l’agroalimentaire », a souligné le CEO de la NASDA et ancien sous-secrétaire d’État à l’agriculture des États-Unis, Ted McKinney, dans une déclaration à la presse, notant que la NASDA s’intéresse de près aux activités marocaines et souhaite comprendre les méthodes et procédés nationaux.

Al Massae

  • La croissance économique devrait s’établir à +2,4% au premier trimestre 2024, en rythme annuel, au lieu de +3,5% au cours de la même période de l’année antérieure, selon le Haut-Commissariat au Plan (HCP). « La croissance économique nationale se modérerait au premier trimestre 2024. La reprise amorcée en fin 2023 se serait heurtée au retour de la sécheresse automnale », explique le HCP dans son point de conjoncture du quatrième trimestre 2023 et des perspectives pour le premier trimestre 2024.

Rissalat Al Oumma

  • Le Royaume du Maroc a rejoint l’Initiative de partenariat industriel intégré, à l’occasion de la quatrième réunion du «Haut comité du partenariat industriel intégré pour le développement économique durable», tenue à Manama, capitale du Bahreïn, avec la participation du ministre de l’Industrie et du Commerce, Riad Mazour. Ce comité comprend l’Egypte, les Emirats arabes unis, le Royaume de Jordanie, le Royaume de Bahreïn et le Maroc. Cette alliance vise à créer un noyau économique et industriel régional capable de faire face aux défis communs et aux crises mondiales et de renforcer la souveraineté économique des cinq pays, notamment dans les secteurs vitaux tels que l’alimentation, la santé, l’énergie et l’industrie.

Al Ittihad alichtiraki

  • Bank Al-Maghrib, dans le cadre de l’émission de la nouvelle série de billets de banque et de pièces de monnaie, procède à la mise en circulation du nouveau billet de 200 dirhams, à compter de ce vendredi, en parallèle à la célébration du 80ème anniversaire de la présentation du Manifeste de l’Indépendance. Le nouveau billet de 200 dirhams met en exergue le développement économique et industriel réalisé sous la conduite éclairée de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, indique la Banque Centrale dans un communiqué, précisant que les thèmes retenus dans les représentations graphiques du billet sont l’infrastructure, l’industrie et le développement.

Assahra Almaghribia

  • Les Marocains célèbrent dimanche (14 janvier), pour la première fois, le Nouvel an amazigh en tant que jour férié national officiel payé, à l’instar du premier Moharram de l’année de l’Hégire et du Jour de l’an du calendrier grégorien. Cette célébration inédite intervient suite à la décision du Roi Mohammed VI d’instaurer ce « jour férié national officiel payé » en donnant Ses Hautes Orientations au Chef du gouvernement pour prendre les dispositions nécessaires en vue de mettre en œuvre cette Haute décision Royale.
- Advertisment -