vendredi 23 février 2024

Revue de presse de ce lundi 8 janvier 2024

-

Voici les principaux titres développés par la presse nationale de ce lundi 8 janvier 2024:

L’Économiste

Hassan Boulaknadal, directeur général de l’Office des changes, a affirmé que la nouvelle opération de la régularisation des avoirs détenus à l’étranger vise principalement “à restaurer la confiance, à revitaliser l’économie nationale et à réconcilier les détenteurs de biens et de comptes à l’étranger avec l’économie du Royaume et à leur donner foi en son avenir et en son potentiel de développement”. “Ce dispositif de régularisation offre une opportunité aux contrevenants pour régulariser leur situation et entrer dans la légalité”, a-t-il souligné dans un entretien accordé au journal. Les fonds recueillis grâce à cette initiative seront alloués au Fonds d’appui à la protection sociale et à la cohésion sociale. Cela devrait contribuer au financement du programme social initié par le gouvernement notamment le volet de la protection sociale et la réduction des inégalités.

Le Matin

Alors que les discussions relatives au nouveau statut unifié semblent sur le point d’aboutir – la Commission ministérielle tripartite a remis vendredi dernier la version profondément remaniée aux cinq syndicats les plus représentatifs –, la tension est de nouveau montée d’un cran après que certaines Académies régionales de l’éducation ont procédé, à la fin de la semaine précédente, sur instruction du ministère, à la suspension temporaire de 400 enseignants en raison de leurs «absences répétitives». Il n’en fallait pas plus pour que les coordinations reprennent du poil de la bête et annoncent de nouvelles grèves. Enhardies par le jeu ambigu des syndicats qui n’ont pas hésité à s’aligner sur leurs positions populistes, celles-ci appellent à l’escalade. Et ce sont les élèves et leurs familles qui payent le prix de cette surenchère opportuniste.

L’Opinion

La Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) organise une mission économique à Riyad, en coopération avec la Fédération des chambres saoudiennes, les 21 et 22 janvier courant. Dans un communiqué, la CGEM indique que cette mission économique, à laquelle participeront une centaine d’hommes d’affaires et entrepreneurs marocains, vise à explorer les opportunités d’investissement entre les entreprises marocaines et saoudiennes dans divers secteurs, notamment l’agriculture, l’industrie, la finance, les énergies renouvelables, l’immobilier, la construction, les services, la santé et les technologies.

Al Bayane

Dans le cadre des réformes volontaristes visant la moralisation de la vie publique, le Maroc mise sur la transformation digitale en vue d’atteindre les objectifs assignés à la stratégie nationale de prévention et de lutte contre la corruption (2015-2025), recommandée par la Convention des Nations unies contre la corruption avec un référentiel pour chaque pays. Tout comme d’autres expériences internationales, la lutte contre ce fléau au Maroc peut tirer profit de l’évolution numérique. Au demeurant, la transformation digitale constitue un outil indispensable à même de baliser le chemin à la gouvernance responsable, la transparence et la prévention et la lutte contre la corruption.

Libération

Des success stories, retraçant les parcours de plusieurs professionnels et jeunes célébrités marocaines, ont été présentées, à Casablanca, lors d’une une conférence-débat destinées à inciter les jeunes étudiants à croire en leurs rêves. Cet événement, organisé par le « Club TEDx » relevant de l’Ecole supérieure des industries du textile et habillement (ESITH), et animé par des intervenants de renom, s’est articulé autour du débat, de l’échange et de la réflexion, mettant en avant des expériences de vie et des parcours inspirants, invitant les jeunes à s’armer de la persévérance, de la patience et de la passion pour aller jusqu’au bout et atteindre leurs objectifs personnels et professionnels.

Assabah

Un total de 7.961 inscrits a été recensé, et ce jusqu’au 5 janvier à midi, dans les 12 régions du Maroc (24% sont des MRE) concernant les logements à moins de 300.000 dirhams. Les deux tiers des demandes concernent des demandes de moins de 300.000 DH. Les inscriptions pour percevoir les aides au logement vont bon train.

Al Ittihad alichtiraki

L’encours du crédit bancaire s’est établi à 1.078,7 milliards de dirhams (MMDH) à fin novembre 2023, en hausse de 5,3% par rapport à la même période un an auparavant, ressort-il du tableau de bord « crédits – dépôts bancaires » de Bank Al-Maghrib (BAM). Dans le détail, l’encours du crédit aux agents non financiers a progressé de 2,8% à 923,6 MMDH et celui du crédit aux agents financiers de 22,3% à 155,1 MMDH, précise BAM.

- Advertisment -