vendredi 1 mars 2024

Maroc : Le géant coréen Hyundai Rotem se lance dans la concurrence pour le mégacontrat de l’ONCF

-

Hyundai Rotem, constructeur coréen de matériel roulant ferroviaire, se lance dans la concurrence pour le mégacontrat de l’Office national des Chemins de Fer (ONCF). Celui-ci a lancé un appel à concurrence pour acquérir 168 nouveaux trains, dont 18 trains à grande vitesse.

Hyundai Rotem, filiale du conglomérat Hyundai Motor Group, spécialisée dans la construction de matériel roulant ferroviaire, a fait part de son intention de participer à l’appel d’offres de l’ONCF pour l’acquisition de 168 trains, pour une valeur totale de 16 milliards de dirhams, fait savoir le média coréen The Guru. Cet appel d’offres devrait aboutir avant le 31 juillet prochain. Déjà sept 7 constructeurs présélectionnés : Hyundai Rotem (Corée), CAF (Espagne), Siemens Mobility (Allemagne), CRRC Group (Chine), Hitachi Rail STS (Japon-Italie), le français Alstom et sa filiale espagnole Talgo.

L’acquisition des 168 nouveaux trains (150 trains pour les services inter-villes, trains navettes rapides et métropolitains, et 18 trains à grande vitesse pour les extensions des lignes grande vitesse), qui s’inscrit en droite ligne avec la vision du roi Mohammed VI, vise le renforcement du rail national en tant que choix privilégié pour une mobilité durable et inclusive. Le Maroc devra recevoir les premiers trains en 2027, et les derniers à l’échéance 2030.

L’appel à concurrence s’articule autour de trois composantes : l’achat des trains, dont le planning de livraison s’étalera sur 4 ans entre 2027 et 2030 ; le partenariat pour la maintenance (mise en place par l’ONCF et le constructeur retenu d’une structure commune, qui sera chargée d’assurer, pour le compte de l’ONCF, les prestations de maintenance courante et industrielle des trains) et le développement industriel.

- Advertisment -