vendredi 23 février 2024

Les prix de la viande rouge flambent au Maroc

-

Depuis quelques jours, le prix de la viande rouge ne cesse d’augmenter créant l’inquiétude des citoyens. Cette augmentation est due, selon les spécialistes, à la conjoncture actuelle marquée par l’inflation, la sécheresse et l’augmentation des prix de la matière première.

Le kilo de la viande dépasse les 90 dhs, cette nouvelle augmentation vient alourdir le pouvoir d’achat des familles déjà frappé par l’inflation. Plusieurs consommateurs ont dû réduire leur consommation de viande rouge.

Selon Mustapha Belfkih, trésorier de la Fédération interprofessionnelle des viandes rouges (FIVIAR); « cette baisse de consommation est dûe principalement à une baisse de pouvoir d’achat qui a atteint les 70%. Cette baisse a été enregistré même durant cette fête de fin d’année qui connait habituellement un rush ».

Pour le spécialiste de la viande rouge, ce prix est un peu exagéré; « je peux dire qu’il y a une légère augmentation de prix puisque le kilo de viande se vend actuellement aux environs de 70 dhs, et je rappelle que c’est une augmentation normale et légitime vue la conjoncture. Bien évidemment, ce prix varie selon la région, le quartier, de la découpe moderne ou traditionnelle, mais aussi du morceau de viande achetée. Quand le kilo dépasse les 95 dhs, c’est que le consommateur a opté pour des morceaux nobles comme le jarret, l’épaule ou le collier »; explique Mustapha Belfkih.

Et de souligner que cette légère augmentation est normale; « nous vivons depuis plus de trois ans une période difficile marquée par la sécheresse qui a impacté directement les pâturages. L’alimentation des animaux est principalement importée et le prix des matières premières a également augmenté, sans oublier les spéculateurs qui menacent le secteur ».

Pour rappel, le gouvernement a pris depuis plusieurs mois une batterie de mesures pour faire face à ce phénomène notamment en important des animaux vivants.

Selon la note de l’office des changes de novembre dernier, cette importation est passée de 535 en 2022 à 2648 soit +2.133.

Le gouvernement a également pris des mesures significatives pour soutenir le secteur de l’élevage en accordant notamment une subvention aux éleveurs de bovins reproducteurs de race pure et une aide financière de 4.000 DH par tête.

Cette subvention est programmée pour se poursuivre jusqu’en décembre 2026, ou jusqu’à ce que le nombre cible de 80.000 têtes soit atteint. une exonération de la TVA sur les aliments pour bétail a été également instaurée, contribuant ainsi à alléger les charges financières des éleveurs et à soutenir le développement du secteur.

- Advertisment -