dimanche 25 février 2024

Revue de presse de ce jeudi 4 janvier 2024

-

Voici les principaux titres développés par la presse nationale de ce jeudi 4 janvier 2024:

L’Opinion

  • Ce mardi 2 janvier, la ministre de l’Aménagement du territoire national, de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Politique de la ville, Fatima-Zahra Mansouri, a annoncé le lancement effectif des aides directes pour le logement. Ces aides constituent une nouvelle approche gouvernementale pour redynamiser le secteur immobilier, en soutenant la demande plutôt que l’offre. Décidé lors d’une réunion présidée par Sa Majesté le Roi Mohammed VI, le nouveau programme d’aide au logement est une bouffée d’oxygène pour les promoteurs immobiliers, qui réclament depuis des années l’intervention de l’Etat pour les remettre à flot. »Le début de l’année 2024 pourrait être un peu plus chanceux pour ceux qui cherchent à devenir propriétaires puisque les prix devraient chuter de 5% à 10%, selon la Banque centrale », souligne Zakariae Beddag, expert en crédit immobilier. Cette baisse des prix, conjuguée à l’aide annoncée par le gouvernement, devrait enfin décider les acheteurs les plus hésitants à acquérir leurs premiers logements.
  • Le directeur général du groupe allemand Thyssenkrupp, Miguel López, a appelé à la construction de nouveaux pipelines d’hydrogène en provenance du Maroc et du Sud de l’Europe, précisant que l’Allemagne a besoin de pipelines venant de pays comme le Maroc, l’Espagne et le Portugal, a-t-il déclaré au journal Westdeutsche Allgemeine Zeitung (WAZ). « Nous avons besoin de pipelines en provenance de l’Ouest et du Sud de l’Europe », a ajouté le dirigeant. « Sinon, il sera difficile de couvrir les énormes besoins en hydrogène de l’Allemagne ». Le responsable a souligné que la mise en place d’une production d’acier vert à Duisbourg nécessiterait également un approvisionnement en hydrogène.
  • L’approvisionnement du marché national en produits de la pêche à des prix abordables durant le mois de Ramadan a été au centre d’une réunion de coordination tenue entre le ministre de l’Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement rural et des Eaux et forêts, Mohamed Sadiki, et les professionnels du secteur. Cette réunion s’inscrit dans le cadre des efforts fournis par le ministère et ses partenaires en vue garantir la disponibilité des produits de la mer dans l’ensemble du territoire national durant le mois de Ramadan. Il s’agit notamment de la mise en place d’une commission centrale pour assurer le suivi de l’approvisionnement régulier du marché national en produits de la pêche de haute qualité et en quantités suffisantes, en plus de la mobilisation des opérateurs économiques du secteur de la pêche pour approvisionner en cas de besoin les différentes villes en poissons frais et congelés.

Le Matin

  • La commission ministérielle tripartite en charge du traitement de la question du nouveau statut des fonctionnaires de l’Éducation nationale et les représentants des cinq syndicats les plus représentatifs mettent les bouchées doubles pour réviser ce statut qui reste toujours au cœur d’un bras de fer intense entre le gouvernement et la Coordination nationale du secteur de l’enseignement. De mardi à mercredi, syndicats et gouvernement ont tenu deux réunions pour passer au peigne fin les termes du décret relatif au futur statut unifié. Mais la Coordination, qui rejette en bloc ce texte, a annoncé une grève de trois jours au motif que le gouvernement persiste à ne pas tenir compte des revendications générales et catégorielles du corps enseignant. Elle estime ne pas être concernée par le PV de l’accord signé entre la commission gouvernementale tripartite et les syndicats le 26 décembre dernier et qui a permis de mettre fin à près de deux mois de grèves ininterrompues. Une position plutôt radicale à ne pas prendre à la légère, vu le potentiel de mobilisation des différentes composantes de cette coordination.
  • Le groupe parlementaire du parti du Mouvement populaire à la Chambre des représentants a déposé une proposition de loi visant à réprimer plus sévèrement le chantage électronique et la cyber-violence contre les femmes. Le texte proposé veut introduire pour la première fois des sanctions dissuasives contre les personnes impliquées dans ce genre de crimes à travers des amendes lourdes et des peines d’emprisonnement pouvant aller jusqu’à 3 ans.
  • En l’espace de 11 ans de partenariat, les investissements cumulés de la Banque européenne pour la reconstruction et le développement au Maroc ont atteint 4,33 milliards d’euros, en faveur de 96 projets. Cela représente plus de 21% des financements totaux accordés par la BERD, de 2012 à 2023, dans la partie méridionale et orientale du bassin méditerranéen (région SEMED). L’année 2023 a été notamment marquée par la mobilisation d’une première enveloppe de 250 millions d’euros en réponse au tremblement de terre survenu le 8 septembre dernier.
  • « Le Sultan Moulay Youssef et le protectorat français au Maroc (1912-1927) » est l’intitulé du nouvel ouvrage du chercheur Mohamed Azzouzi, qui vient de paraître aux éditions du Haut-Commissariat aux anciens résistants et anciens membres de l’armée de libération. L’ouvrage a mis en avant plusieurs conclusions, notamment l’incapacité de la résidence générale du protectorat français de se passer du Sultan qui occupait une position centrale découlant de l’ancienneté et de l’authenticité de l’institution du Makhzen, ce qui explique l’engagement du gouvernement français de l’époque à spécifier les rôles de manière explicite dans le traité du protectorat, en particulier dans son deuxième article, a noté le Haut-Commissaire aux anciens résistants et anciens membres de l’armée de libération, Mustapha El Ktiri.

Libération

  • Dans le cadre de la surveillance des frontières et des espaces maritimes ainsi que de la lutte contre les menaces transfrontalières, les unités des Forces Armées Royales de concert avec les Forces de l’ordre ont pu intercepter au cours de l’année 2023 environ 87.000 candidats à la migration irrégulière dont la majorité est d’origine subsaharienne, indique un communiqué de l’État-Major Général des Forces Armées Royales. L’intensification de la surveillance et du contrôle des eaux sous juridiction nationale a permis d’apporter, au cours de l’année écoulée, le secours et l’assistance nécessaires à plus de 22.000 candidats à la migration irrégulière se trouvant souvent à bord de moyens nautiques de fortune en situation de détresse, ajoute la même source.
  • La Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) a annoncé le lancement de l’inscription au régime « AMO ACHAMIL » pour les personnes n’exerçant aucune activité rémunérée ou non rémunérée. « La CNSS informe toutes les personnes n’exerçant aucune activité rémunérée ou non rémunérée et capables de s’acquitter des cotisations à l’AMO, qu’elles peuvent s’inscrire au régime facultatif AMO ACHAMIL à partir de début janvier 2024 », indique un communiqué de la Caisse de sécurité sociale. La démarche s’inscrit dans le cadre de l’application des dispositions de la loi 60.22 accordant à ces personnes le droit de bénéficier de ce régime, souligne la même source.

L’Economiste

  • La Fédération nationale des négociants en céréales et légumineuses (FNCL) vient de publier les dernières statistiques sur les importations. Il en ressort que les importations de blé tendre panifiable n’ont pas atteint l’objectif fixé par l’Office national interprofessionnel des céréales et légumineuses (ONICL) sur le dernier trimestre de 2023. En effet, dans sa circulaire n°666 datant du 26 septembre 2023 relative à la prime forfaitaire du blé tendre importé sur la période du 1er octobre 2023 au 31 décembre 2023, l’Onicl avait fixé la barre à la quantité maximale de 20 millions de quintaux. A l’arrivée, les opérateurs n’ont pu totaliser que 10,72 millions de quintaux d’importations en blé tendre panifiable sur ce trimestre. Soit 2,56 millions de quintaux en octobre, un peu plus de 5 millions de quintaux en novembre et 3,15 millions de quintaux en décembre. C’est-à-dire que sur les mois d’octobre et de décembre, les quantités importées sont inférieures à la moyenne mensuelle des 4,5 millions de quintaux nécessaires à l’écrasement.
  • Après plusieurs années de croissance, la filière fruits rouges traverse une saison 2023-2024 très difficile. Baisse de la superficie cultivée, chute de la production et, par ricochet, recul des exportations. «Lors de la campagne précédente, la superficie cultivée de fruits rouges était de 13.355 ha. Cette année, elle est de 12.250 ha, soit une baisse de plus de 1.000 ha. Cela est dû à l’abandon par certains agriculteurs de la culture de la fraise, faute de rentabilité», explique Amine Bennani, président de l’Association marocaine des producteurs de fruits rouges (AMPFR). Ces agriculteurs ont préféré opter pour des cultures plus rentables, comme les pommes de terre ou les tomates.

Al Bayane

  • Le ministre de l’Équipement et de l’Eau, Nizar Baraka, a affirmé, mardi à la Chambre des Conseillers, que le dessalement des eaux demeure une priorité pour gérer le déficit hydrique, qui est devenu structurel, compte tenu des répercussions du réchauffement climatique. En réponse à des questions orales, Baraka a noté qu’à l’horizon 2030, l’approvisionnement en eau potable sera assuré à hauteur de 50% grâce au dessalement des eaux, rappelant que le gouvernement a mis en place un plan visant à réaliser plusieurs stations de dessalement afin d’atteindre un niveau de production de 1,4 milliard de m3 à cette date. Le ministre a également précisé que l’OCP se chargera du dessalement de 560 millions de m3, soulignant que 500 millions de m3 d’eaux seront destinées au secteur agricole tandis que le volume restant sera dédié à l’approvisionnement des citoyens en eau potable.
  • L’Agence nationale des eaux et forêts (ANEF) a annoncé l’interpellation d’un contrevenant impliqué dans la chasse illégale de nuit dans une réserve permanente de la préfecture de Skhirat-Témara. L’Agence a indiqué, dans un communiqué, que dans le cadre de ses efforts visant la protection de la faune sauvage marocaine et la lutte contre le braconnage, une opération a été opérée le 2 janvier 2024, aux alentours de 3 heures du matin, près de la zone de Sidi Btach, située dans la préfecture de Skhirat-Témara, en réponse à une information émanant d’une association de chasse transmise aux services compétent relevant de l’ANEF
  • Les premiers passagers du vol liant le Caire et Tanger ont atterri, mardi soir à l’aéroport Tanger Ibn Batouta, marquant l’inauguration d’une nouvelle desserte entre Tanger et la capitale égyptienne. Après son atterrissage au tarmac de l’aéroport de Tanger, l’Airbus A320 Neo de la compagnie AirCairo, assurant ce premier vol direct, a été accueilli par un « water salute », passant ainsi sous une arche formée de jets d’eau projetés par des canons à eau. Dans une déclaration à la presse, le directeur d’AirCairo au Maroc, Hesham Farag a souligné que cette nouvelle ligne, la deuxième après celle reliant Casablanca à Alexandrie, permettra d’attirer les voyageurs marocains désirant visiter l’Egypte ou seulement de passage et aux voyageurs égyptiens de pouvoir visiter le Maroc.

Al Massae

  • Les éléments du service préfectoral de la police judiciaire de la ville de Tanger, en coordination avec les services de la sûreté nationale au Port Tanger-Med, ont mis en échec une opération de trafic international de drogues dures et procédé à la saisie d’une tonne, 488 kg et 80 grammes de cocaïne. Cette opération qualitative a été menée en étroite coordination avec les services sécuritaires espagnoles, dans le cadre des relations de coopération opérationnelle conjointe pour la lutte contre les opérations de trafic international de cocaïne et la neutralisation des dangers et menaces des réseaux du crime organisé transfrontalier, indique un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN).

Bayane Al Yaoum

  • Le Roi Mohammed VI a adressé un message de condoléances et de compassion aux membres de la famille de feu Me Abdelaziz Benzakour. Dans ce message, le Roi affirme avoir appris avec grande peine et profonde affliction la nouvelle du décès de Me Abdelaziz Benzakour, priant le Très-Haut d’entourer le défunt de Sa sainte miséricorde et de l’accueillir parmi les saints et les vertueux.

Al Alam

  • Des chutes de neige au-delà de 1.700 m et des rafales de vent localement fortes sont prévues de jeudi à vendredi dans plusieurs provinces du Royaume, a indiqué la Direction générale de la météorologie (DGM). Ainsi, des chutes de neige localement importantes (10-30 cm) sont attendues de jeudi à 18h00 à vendredi à 18h00 dans les provinces d’Ifrane, Boulemane, Guercif, Taza et Sefrou, précise la même source dans un bulletin d’alerte de niveau de vigilance orange. Par ailleurs, des rafales de vent localement fortes (75/90 km/h) intéresseront les provinces de Driouch, Nador, Berkane, Jerada, Figuig, Boulmane et Midelt le vendredi de 00h00 à 23h00, prévient la DGM.

Al Ittihad alichtiraki

  • A la faveur d’une stratégie de promotion réussie, le Maroc a accueilli près de 14 millions de touristes l’année écoulée, un record, écrit l’agence américaine Bloomberg qui inscrit le Royaume dans une liste restreinte de destinations incontournables à visiter en 2024. Malgré le tremblement de terre qui a frappé la région d’Al Haouz, le Maroc a réalisé une année record en 2023 avec 14 millions de touristes, soit un million de plus qu’en 2019, une dynamique à mettre principalement à l’actif de la stratégie marocaine qui consiste à promouvoir le tourisme au-delà des destinations traditionnelles comme Marrakech, écrit Bloomberg dans un article intitulé « Où aller en 2024 ».

Al Ahdat Al Maghribia

  • La Chambre des conseillers a approuvé, à l’unanimité, deux projets de loi relatifs à la mise en œuvre du système de la protection sociale. Il s’agit du projet de loi n° 46.23 modifiant et complétant la loi n° 98.15 relative au régime de l’assurance maladie obligatoire de base pour les catégories des professionnels, des travailleurs indépendants et des personnes non salariées exerçant une activité libérale et du projet de loi n° 47.23 modifiant et complétant la loi n° 99.15 instituant un régime de pensions pour les catégories des professionnels, des travailleurs indépendants et des personnes non salariées exerçant une activité libérale.

Assahra Almaghribia

  • Le ministère de l’Education nationale, du préscolaire et des sports a annoncé, mardi, l’élaboration d’un plan national intégré pour la gestion du temps scolaire et l’organisation pédagogique de l’apprentissage des élèves de tous les cycles d’enseignement. Dans un communiqué, le ministère précise que ce plan porte notamment sur la prolongation de l’année scolaire d’une semaine pour les trois cycles, tout en offrant aux élèves des niveaux certifiants le temps scolaire nécessaire à l’achèvement des programmes des matières certifiantes dans des conditions pédagogiques et didactiques appropriées.
- Advertisment -