dimanche 25 février 2024

Revue de presse de ce samedi 30 décembre 2023

-

Voici les principaux titres développés par la presse nationale de ce samedi 30 décembre 2023:

Le Matin

L’année 2023 tire à sa fin et le monde accueille le Nouvel An 2024 avec l’espoir qu’il sera porteur de plus de paix, de bonheur et de stabilité. À l’instar des autres pays de la planète, le Maroc s’apprête à faire ses adieux à une année qui aura été synonyme de nombre de défis relevés et de beaucoup de progrès réalisés dans des domaines aussi stratégiques que vitaux pour l’avenir du Royaume. Entre le renforcement des piliers de l’État social, le lancement du projet d’une deuxième réforme du Code de la famille, l’obtention de l’organisation de la Coupe du monde de football 2030 aux côtés de l’Espagne et du Portugal ou encore la gestion efficace et exemplaire du séisme d’Al Haouz, l’année 2023 aura été riche en événements majeurs qui ne manqueront pas de changer le visage du Maroc et de l’inscrire, sous l’impulsion de SM le Roi Mohammed VI, dans une dynamique de développement vertueuse qui le placera au rang des grandes Nations.

Une enveloppe budgétaire de plus de 1,26 milliard de dirhams a été allouée au financement d’une convention de partenariat relative aux projets agricoles dans le cadre du Programme de développement de la région Tanger-Tétouan- Al Hoceïma. La cérémonie de signature de cette convention s’est déroulée en présence du ministre de l’Agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts, Mohamed Sadiki, du wali de la région Tanger-Tétouan-Al Hoceïma, gouverneur de la préfecture de Tanger-Assilah, Younes Tazi, du président du Conseil de la région, Omar Moro, et du secrétaire général du ministère de l’Industrie et du commerce, Taoufik Moucharraf.

Libération

Le secteur de l’artisanat maintient ses performances exceptionnelles, avec un record de 984 millions de dirhams (MDH) à fin novembre 2023, en hausse de 7% par rapport à la même période de 2022, a affirmé la ministre du Tourisme, de l’Artisanat et de l’Économie Sociale et Solidaire, Fatim-Zahra Ammor. « Les actions de promotion, les partenariats commerciaux stratégiques que nous avons signés ainsi que la mobilisation de tous les partenaires publics et privés ont porté leurs fruits », s’est félicitée Ammor dans son discours d’ouverture à l’occasion de la tenue du Conseil d’administration (CA) de la Maison De l’Artisan, rapporte un communiqué du ministère du Tourisme, de l’Artisanat et de l’Économie Sociale et Solidaire, publié à l’issue de cette réunion.

Animé par une volonté proactive et déterminée et une foi profonde et inébranlable quant à la nécessité d’assurer les conditions d’une vie digne et décente à toutes les franges de la société, Sa Majesté le Roi Mohammed VI, a, depuis Son accession au Trône de Ses glorieux Ancêtres, œuvré en faveur du renforcement de l’État social et de la promotion d’un développement équilibré, inclusif et durable. Ne faisant pas exception, l’année 2023 a été marquée par le lancement de plusieurs projets et programmes destinés à améliorer l’accès des citoyens aux services de santé de base, à renforcer leur capacité à accéder à un logement décent et à consolider la cohésion familiale, et à assurer ainsi davantage de justice sociale et d’équité.

Al Akhbar

Un contrat de financement en appui à la stratégie « Forêts du Maroc 2020-2030 », a été signé entre le Maroc et la Banque Européenne d’Investissement (BEI), pour un montant de 100 millions d’euros. Paraphé par le ministre délégué auprès de la ministre de l’Économie et des Finances, chargé du Budget, Fouzi Lekjaa, et le directeur des opérations pour les pays voisins de l’Union européenne à la BEI, Lionel Rapaille, en présence du directeur général de l’Agence Nationale des Eaux et Forêts (ANEF), Abderrahim Houmy, ce contrat de financement afférent à la stratégie « Forêts du Maroc 2020-2030 » s’inscrit dans le cadre de la coopération entre le Maroc et la BEI et s’étend sur la période allant de 2024 à 2028. Ce partenariat financier s’inscrit également dans le cadre des efforts déployés par le Maroc, sous la vision éclairée de SM le Roi Mohammed VI, pour la modernisation et le renforcement de la compétitivité du secteur des eaux et forêts.

Al Massae

L’heure est grave! Les alertes sur la pénurie d’eau au Maroc se poursuivent. Abdelouafi Laftit vient en effet d’envoyer une circulaire aux walis des régions et gouverneurs des préfectures et provinces les appelant à la mise en œuvre immédiate de mesures drastiques pour atténuer les effets dévastateurs de la sécheresse. La rareté des précipitations, le taux critique de remplissage des barrages et le tarissement des nappes phréatiques annoncent une crise hydrique majeure, a alerté le ministère de l’Intérieur, appelant à la mise en œuvre d’actions empreintes de rigueur pour la rationalisation de l’exploitation de nos ressources en eau.

- Advertisment -