vendredi 23 février 2024

Le Maroc et l’accès à l’Atlantique : un pont stratégique pour les pays du Sahel

-

L’Initiative internationale de SM le Roi Mohammed VI visant à favoriser l’accès des pays du Sahel à l’Océan Atlantique, favorisera une intégration plus étroite des économies de la région, en générant un «environnement propice à la croissance et au développement durable», écrit le site d’information chilien « El Periodista ».

Sous le titre «le Maroc et l’accès à l’Atlantique : un pont stratégique pour les pays du Sahel», le média chilien estime que cette Initiative Royale «vise à stimuler le commerce et renforcer la coopération économique entre les pays de la région pour créer un environnement propice à la croissance et au développement durable ».

Dans un commentaire consacré à la Réunion ministérielle de coordination sur l’Initiative de SM le Roi, tenue samedi dernier à Marrakech, « El Periodista » a mis l’accent sur les perspectives prometteuses de renforcement des liens économiques et stratégiques entre le Royaume et les pays du Sahel, en facilitant leur accès à l’Atlantique.

En termes d’infrastructures, poursuit la même source, l’Initiative Royale prévoit « la mise en place de corridors logistiques modernes et efficaces (qui) serviront de routes stratégiques pour le transport de marchandises, favorisant ainsi un commerce fluide et facilitant l’accès aux marchés internationaux ».

« El Periodista » fait observer que « les infrastructures de qualité aideront également à réduire les coûts logistiques, stimuler l’investissement et renforcer la compétitivité des pays du Sahel à l’échelle mondiale ».

En plus de ses avantages économiques, le projet vise à renforcer la stabilité et la sécurité dans la région, a noté le site chilien, ajoutant que « la stabilité économique est souvent un facteur clé pour prévenir les conflits, et cette initiative offre une plateforme pour renforcer les liens de paix entre les pays » de la région.

Le média chilien souligne enfin que l’appui suscité par l’Initiative Royale aux niveaux régional et international, notamment de la part des pays concernés réunis à Marrakech (Mali, Niger, Tchad et Burkina Faso), qui ont « reconnu l’impact positif sur leurs économies et vu dans cette ouverture vers l’Atlantique une opportunité de diversification économique, d’augmentation du commerce et de création d’emplois ».

El Periodista fait remarquer que les investisseurs étrangers ont également manifesté un intérêt croissant pour la région après le lancement de cette initiative, en raison des perspectives d’une meilleure connectivité et des infrastructures modernes.

« L’Initiative Royale pour l’accès à l’Atlantique représente une avancée significative vers une coopération économique renforcée entre le Maroc et les pays du Sahel. (…) elle offre une perspective prometteuse pour l’avenir, en stimulant le développement et en créant une région prospère et équilibrée », conclut le média chilien.

- Advertisment -