dimanche 25 février 2024

Un TGV entre Casablanca et Madrid avant 2030 ?

-

L’idée de relier les continents africain et européen remonte aux années 30. Le projet a été relancé dans les années 80 entre les rois Juan Carlos et Hassan II, mais jamais il n’est arrivé au stade de construction. Avec l’organisation de la Coupe du monde, d’aucuns rêvent d’une mise en place d’une liaison TGV entre Casablanca et Madrid passant par ce tunnel.

La solution de construction d’un pont entre le Maroc et l’Espagne adoptée au départ, avait été écartée en 1996 pour des raisons de sécurité. Depuis, plusieurs campagnes océanographiques et des études géologiques et techniques réalisées, ont permis de définir la spécificité géologique du projet de liaison fixe Maroc-Europe.

Selon la Société Espagnole de Communication Fixe à travers le Détroit de Gibraltar (SECEGSA), des avancées récentes suggèrent que la réalisation du tunnel, reliant Casablanca à Madrid, est à portée de main. Avec une estimation de cinq ans pour l’achèvement, le projet doit démarrer rapidement pour être prêt avant le coup d’envoi de la Coupe du Monde. La SECEG projette la construction de deux tunnels entre les deux pays d’une longueur d’environ 28 km et d’une profondeur maximale de 300 mètres et relierait Tanger (Cap Malabata) à Tarifa en Espagne.

Le Conseil Économique des Nations Unies (ECOSOC) s’était saisi de ce projet en juillet 2013. La liaison fixe Maroc-Espagne était d’ailleurs à l’époque l’unique projet à dimension internationale, faisant l’objet d’un suivi régulier des Nations Unies. Pour l’instance onusienne, cette plateforme répond parfaitement aux objectifs de la politique des transports euro-méditerranéenne. Le projet de liaison fixe est «l’opportunité de faire émerger un hub intercontinental par excellence, grâce à sa position de porte d’entrée de la Méditerranée », expliquait l’ECOSOC.

- Advertisment -