jeudi 29 février 2024

Année 2023: l’attachement constant du Maroc à l’action africaine commune réitéré

-

L’année 2023 qui tire à sa fin a été marquée par une présence distinguée du Maroc à l’Union africaine (UA), consacrant la place de choix et la crédibilité dont jouit le Royaume au sein de l’organisation panafricaine et Son attachement constant à l’action africaine commune.

La forte participation du Maroc au 36ème Sommet de l’UA et à la 2eme conférence des Chefs d’Etat et de gouvernement de la Commission climat pour la région du Sahel en février de cette année à Addis-Abeba illustre le rôle constructif du Royaume en faveur de l’action africaine commune conformément à la Vision de SM le Roi Mohammed VI qui plaidait pour «l’émergence d’une Nouvelle Afrique: une Afrique forte, une Afrique audacieuse qui prend en charge la défense de ses intérêts, une Afrique influente dans le concert des Nations».

Ainsi, au cours de cette année le Chef du gouvernement, Aziz Akhannouch, a représenté SM le Roi Mohammed VI à la 2eme conférence des Chefs d’Etat et de gouvernement de la Commission climat pour la région du Sahel qui s’est tenue le 17 février au siège de l’Union africaine à Addis-Abeba.

Le Chef du gouvernement a représenté également SM le Roi Mohammed VI au 36eme Sommet des Chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union africaine tenu à Addis-Abeba les 18 et 19 février.

La délégation marocaine prenant part à ce Sommet était composée notamment du ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita, l’Ambassadeur Représentant permanent du Royaume auprès de l’Union africaine et la CEA-ONU, Mohamed Arrouchi et l’Ambassadeur Directeur Général de l’Agence Marocaine de Coopération Internationale (AMCI), Mohamed Methqal.

Le moment fort de la 2ème Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de la Commission Climat pour la région du Sahel a été le Message adressé par Sa Majesté le Roi aux participants et dont lecture a été donnée par le Chef du gouvernement.

A l’issue de cette session, la 2eme Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de la Commission Climat pour la région du Sahel tenue en marge du Sommet de l’Union africaine, s’est félicitée du rôle pionnier joué par SM le Roi Mohammed VI pour une Afrique forte et résiliente à travers notamment une coopération sud-sud ambitieuse.

« La Conférence se félicite du rôle pionnier joué par SM le Roi Mohammed VI pour une Afrique forte et résiliente à travers notamment une coopération sud-sud ambitieuse à même de garantir un développement harmonieux et durable de l’Afrique », affirme le communiqué final adopté à l’issue de cette Conférence.

La Conférence a également désigné SM le Roi Mohammed VI au panel de Chefs d’Etat en appui au Président de la Commission climat pour la région du Sahel dans le cadre du renforcement du plaidoyer relatif à son opérationnalisation.

Lors du 36ème Sommet de l’UA, les efforts de SM le Roi Mohammed VI en matière de la migration ont été mis en exergue.

SM le Roi Mohammed VI a depuis Sa nomination Leader sur la question de la Migration à l’occasion du 28ème Sommet des Chefs d’État et de Gouvernement de l’Union Africaine (UA), n’a managé aucun effort pour défendre les intérêts de l’Afrique et mettre les jalons d’une politique africaine avant-gardiste sur la question migratoire, a affirmé la délégation marocaine devant le 36eme Sommet de l’UA.

Sa Majesté le Roi a présenté l’agenda africain sur la migration et développé une vision africaine commune de la migration et porté cet agenda africain sur la scène multilatérale, à travers le Pacte de Marrakech, a souligné la délégation marocaine.

La délégation du Royaume du Maroc a mis en avant les aspects concernant le suivi de la mise en œuvre des propositions contenues dans l’agenda africain sur la migration, en l’occurrence l’Observatoire Africain sur les Migrations (OAM) et la relance de la proposition de création d’un poste d’Envoyé spécial de l’UA sur la migration, la promotion de la vision africaine commune dans le cadre bi-continental Euro-Africain, la promotion des interactions entre l’agenda africain sur la migration et le Pacte de Marrakech et la présentation des principales conclusions du Forum sur la réduction des coûts de transfert de fonds de la diaspora africaine, organisé conjointement par le Maroc et le Togo.

Lors de ce 36eme Sommet de l’UA, le Maroc s’est dit, d’autre part, convaincu que la réforme institutionnelle de l’Union africaine est un vecteur de croissance qui devrait contribuer à accélérer les programmes globaux de transformation économique et sociale du continent africain.

La vision de la réforme institutionnelle de l’UA que le Maroc soutient pleinement repose sur une approche globale en faveur du développement et de la promotion de la paix et de la stabilité sur le Continent, a souligné la délégation marocaine.

Dans ce cadre, le Maroc considère que cette réforme devrait être inclusive, holistique, transparente et participative, fondée sur le principe de l’appropriation et reposant sur les paramètres du réalisme et du pragmatisme, a réitéré la délégation marocaine.

Le 36eme Sommet de l’UA a également adopté la Déclaration de la Conférence politique de l’UA sur la promotion du lien entre la paix, la sécurité et le développement en Afrique, intitulée « Déclaration de Tanger».

Le Sommet de l’UA a exhorté la Commission de l’UA à mettre en œuvre ses conclusions et à cet égard, invite les partenaires du processus de Tanger à renforcer leur soutien à la mise en œuvre des projets relatifs au lien entre la paix, la sécurité et le développement.

En marge de la réunion du Conseil Exécutif de l’UA en prélude au 36eme Sommet de l’Union, le Maroc en collaboration avec l’Union africaine, a organisé au siège de l’organisation panafricaine un événement de haut niveau qui a été couronné par la création d’un Groupe des Amis sur les défis croisés des changements climatiques et de l’Agenda Femmes, Paix, et Sécurité, initiative du Royaume.

Le Groupe des Amis sur les défis croisés des changements climatiques et de l’Agenda Femmes, Paix, et Sécurité qui a été lancé “permettra à des hauts responsables de différents bords d’accompagner cet exercice pour que le nexus Femme, Paix et Changement climatique puisse être un élément présent dans toutes nos interactions et à tous les niveaux”, a souligné M. Bourita, lors de cet évènement de haut niveau qui a été marqué par la participation des ministres des Affaires étrangères des Etats Africains et de pays européens, la Vice-Présidente de la Commission de l’Union africaine, les Commissaires de l’Union africaine, les partenaires internationaux, Organisations internationales, ONU Femmes et la société civile.

Le 36eme Sommet a été également marqué par la présentation du rapport annuel sur les activités de l’Union africaine (UA) et ses organes pour la période janvier-décembre 2022 qui a consacré la présence forte et la place de choix du Royaume au sein de l’organisation continentale.

Cité 21 fois dans le rapport des activités de l’UA, le Maroc sous le leadership visionnaire de SM le Roi Mohammed VI, est très actif au sein de l’organisation panafricaine et présent dans plusieurs rapports de l’Union.

Cette présence forte du Maroc vient couronner le travail constructif accompli par le Royaume qui est présent dans les différents organes de l’organisation panafricaine à l’image du Conseil de Paix et de Sécurité (CPS) de l’UA, le Maroc étant à son second mandat de trois années après celui de 2018-2020 où il a contribué activement pour l’amélioration des méthodes de travail et l’instauration des bonnes pratiques dans cet organe décisionnel de l’Union.

Confirmant la confiance placée en le Maroc par les Etats membres de l’UA, le Royaume assure la présidence du Sous-Comité des affaires économiques du Comité des Représentants permanent de l’UA.

Le Maroc assure également la première vice-présidence du Comité Technique Spécialisé sur les Finances, les Affaires monétaires, la Planification économique et l’Intégration de l’Union Africaine pour la période 2021-2023.

Le Royaume s’était vu confier la présidence du Comité Technique Spécial chargé du Commerce, de l’Industrie et des ressources minières de l’Union et la première vice-présidence du Comité technique spécialisé sur la Fonction Publique, les Collectivités Locales, le Développement Urbain et la Décentralisation.

Le Maroc avait aussi siégé au tribunal administratif de l’UA avec une Magistrate.

- Advertisment -