vendredi 23 février 2024

M. Bourita appelle à hisser le Forum de coopération Russie-Monde Arabe au rang d’un dialogue stratégique effectif et agissant

-

Le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita, a appelé, mercredi à Marrakech, à hisser le Forum de coopération Russie-Monde arabe au rang d’un dialogue stratégique effectif et agissant.

« Nous aspirons à hisser ce forum au niveau d’un dialogue stratégique arabo-russe effectif et agissant, qui soit un véritable espace de coordination et de partenariat constructif, pratique et fructueux à même de servir les intérêts des deux parties de manière équilibrée et de contribuer à la sécurité et à la stabilité de notre région arabe », a souligné M. Bourita à l’ouverture du 6ème Forum de coopération Russie-Monde Arabe.

Le ministre, qui préside les travaux de cette 6ème session du forum, a ajouté que ce partenariat devrait avoir pour fondements le respect mutuel et la responsabilité partagée, précisant qu’il s’agit d' »un partenariat singulier dans son contenu et ouvert du point de vue de la gouvernance, avec la solidarité comme mot d’ordre et le respect des engagements comme principe ».

De même, a poursuivi le ministre, ce partenariat doit concilier la préservation des intérêts politiques et économiques, d’une part, et la prise en compte de la réalité des partenaires, ainsi que de leurs potentiel et aspirations, de l’autre.

A cet égard, M. Bourita a plaidé en faveur d’une réflexion collective visant à définir une feuille de route d’un partenariat réussi et agissant qui tienne compte du cadre régissant la coopération entre les deux parties, le but étant de passer du modèle classique de dialogue politique à celui de dialogue stratégique, selon une vision proactive prenant en considération les développements aux niveaux mondial et régional et les intérêts communs.

Ce partenariat devrait également prendre en compte, a-t-il relevé, l’ouverture sur les instances et acteurs économiques et culturels à travers la création d’un « Forum économique et culturel », à l’instar du Forum de coopération Russie-Afrique, de sorte à aller au-delà de la logique du dialogue diplomatique classique, vers des modèles de collaboration innovants et concrets.

Il a, en outre, souligné la nécessité de reconsidérer la périodicité des réunions du Forum pour en assurer une bonne préparation et d’avoir suffisamment de temps pour mettre en œuvre le plan d’action commun, en coordination avec les parties prenantes parmi les Etats membres. Il s’agit aussi, a-t-il poursuivi, de tirer profit des expériences et des meilleures pratiques des partenariats régionaux, notamment le Forum international Russie-Monde Islamique et le Forum de coopération Russie-Afrique.

Le ministre a, d’autre part, indiqué que le forum Russie-Monde Arabe se tient dans un contexte marqué par la vague continue de violence armée dans la bande de Gaza, avec son lot de milliers de victimes parmi les civils, de destruction et de blocus total.

Dans ce contexte, M. Bourita a mis l’accent sur l’appel de SM le Roi Mohammed VI, en Sa qualité de Président du Comité Al-Qods, pour une action collective, chacun de sa position, en faveur de la désescalade pour aboutir à un cessez-le-feu durable et vérifiable, la protection des civils, ainsi que l’acheminement fluide et en quantités suffisantes des aides humanitaires au profit des populations de Gaza. Le Souverain a aussi appelé à favoriser une perspective politique pour la question palestinienne, de nature à relancer la solution à deux États, a-t-il rappelé.

Et le ministre de poursuivre que Sa Majesté le Roi a souligné, à plusieurs reprises, qu’il n’y a pas d’alternative à une paix réelle dans la région garantissant aux Palestiniens leurs droits légitimes dans le cadre de la solution à deux États et d’un État palestinien indépendant avec Al Qods-Est comme capitale. Le Souverain a, de même, affirmé qu’il n’y a pas d’alternative au renforcement de l’Autorité palestinienne, sous le leadership du Président Mahmoud Abbas Abou Mazen, et à la mise en place de mécanismes de sécurité régionale durables et fondés sur le respect du droit international et des références internationales reconnues.

S’agissant de la crise libyenne, M. Bourita a exprimé son espoir de voir le processus politique dans ce pays parachevé, dans les plus brefs délais, par les frères libyens eux-mêmes, à travers la tenue d’élections à la date fixée, loin des influences et ingérences extérieures, ce qui constituera le début d’une nouvelle étape dans ce pays frère, et dont les fondements sont la stabilité, la légalité et la satisfaction des besoins du peuple libyen.

« Nous espérons également que la situation se stabilisera dans tout le monde arabe en faisant prévaloir le dialogue et les initiatives pacifiques », a-t-il relevé.

Partant de la position de la Fédération de Russie au sein de la communauté internationale, et compte tenu de son rôle régional actif et de ses relations étroites avec le monde arabe, « nous considérons la Russie comme un partenaire en mesure de jouer un rôle constructif dans la résolution de ces questions, conformément aux principes de solidarité effective et d’influence positive », a affirmé M. Bourita.

« Il est temps d’adopter une approche différente dans le traitement des dossiers et préoccupations du monde arabe, une approche à même de relever les défis actuels auxquels est confrontée la région arabe et de permettre de traiter avec les pays arabes en tant que bloc cohérent de poids à l’échelle régionale et internationale », a-t-il fait observer.

Le ministre a, par ailleurs, souligné que le Royaume considère le Forum de coopération arabo-russe comme un prolongement des relations historiques entre le Maroc et la Russie, enracinées depuis plus de deux siècles et toujours marquées par le dialogue, la coopération, et l’estime et le respect mutuels, rappelant que ces relations ont connu un saut qualitatif suite aux deux visites officielles effectuées par Sa Majesté le Roi à la Fédération de Russie en 2002 et 2016, et dont la dernière a été couronnée par la signature de la Déclaration de partenariat stratégique ayant jeté de nouveaux fondements pour les relations bilatérales.

Si le Royaume du Maroc occupe la troisième place parmi les cinq partenaires commerciaux les plus importants de la Russie en Afrique, ce rang reste « en deçà de notre ambition et de notre volonté de hisser le partenariat stratégique à des niveaux plus élevés avec des perspectives plus vastes », a estimé le ministre, expliquant que l’engagement du Royaume à renforcer ce forum à tous les niveaux traduit sa volonté de développer davantage ses relations multidimensionnelles avec la Fédération de Russie.

Le Forum de coopération Russie-Monde arabe se veut une réunion, de nature régionale, qui se tient au niveau des ministres des Affaires étrangères. Cette édition qu’abrite le Maroc est présidée par le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita.

Prennent part à cette réunion, le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, le secrétaire général adjoint de la Ligue Arabe, Houssam Zaki, et les délégations ministérielles des États arabes participants.

Le Maroc a été désigné pour abriter cette édition du Forum lors de la précédente édition, tenue en avril 2019 à Moscou. Il a été convenu que cette édition se tienne sous format d’une Troïka élargie composée du secrétaire général de la Ligue Arabe, des trois membres de la Troïka ministérielle arabe et de la Présidence du Sommet arabe. Cette édition examine les questions de coopération entre la Russie et le Monde arabe.

L’importance de ce Forum s’est renforcée au cours des dernières années en tant que plateforme d’échange de vues et de coordination des positions au sujet de différentes questions sur les plans régional et international, en prenant en considération les intérêts et les priorités liant les parties arabe et russe dans les domaines politique, économique et commercial.

- Advertisment -