dimanche 23 juin 2024

Jouahri : les réserves en or au Maroc sont dans la moyenne mondiale

-

Les réserves en or, qui représentent environ 6% des réserves totales de change du Maroc, sont en accord avec la moyenne observée à l’échelle mondiale, a affirmé, mardi à Rabat, le Wali de Bank Al-Maghrib (BAM), Abdellatif Jouahri.

« BAM suit une pratique courante dans la gestion de ses réserves d’or« , a fait savoir M. Jouahri lors d’un point de presse tenu à l’issue de la quatrième et dernière réunion trimestrielle du Conseil de BAM au titre de l’année 2023.

Les trois principes fondamentaux qui guident la gestion des réserves de change de BAM sont la sécurité, la liquidité, et le rendement, a précisé M. Jouahri.

La sécurité est le principe premier, assurant que les investissements sont réalisés dans des catégories à faible risque, telles que les actifs notés triple A ou double A, précise M. Jouahri, notant que la liquidité est le deuxième principe, qui garantit que les réserves peuvent être facilement converties en espèces pour répondre aux besoins du pays.

Le rendement, bien qu’important, vient en dernier, la Banque cherchant d’abord à sécuriser et liquéfier ses actifs avant de chercher un rendement optimal, précise-t-il.

M. Jouahri a reconnu que, même si l’or est considéré comme une valeur refuge, sa gestion en tant que composante des réserves de change présente des défis spécifiques et doit être géré dans le respect des principes de BAM, notamment en termes de liquidité et de sécurité.

Il a également expliqué que l’or, contrairement aux devises, ne peut pas être utilisé aussi aisément pour des interventions immédiates sur le marché des changes, ce qui limite son utilité dans certaines situations urgentes de besoin de liquidité.

- Advertisment -