dimanche 23 juin 2024

Programme de réduction des disparités en milieu rural : Akhannouch dévoile le bilan

-

Le chef de gouvernement Aziz Akhannouch a révélé que les projets de routes et de sentiers réalisés contribueront à augmenter le taux d’accessibilité dans les zones rurales à 90 % d’ici la fin de cette année. Soulignant que les mesures visant à briser l’isolement en construisant de sentiers et des routes rurales ont joué un rôle important dans la réduction du temps d’accès aux services de santé et aux établissements d’enseignement, en plus de briser l’isolement des zones agricoles et des sites touristiques.

Akhannouch a expliqué, ce mardi 19 décembre 2023, lors de son discours sur le programme de réduction des disparités territoriales et sociales et son rôle dans le développement des zones rurales et montagneuses, à la Chambre des Conseillers, qu’il a été procédé à la construction et à l’entretien de 19.440 kilomètres de routes et sentiers ruraux, et à la construction et à la reconstruction de 177 structures techniques, tandis que 4892 km sont en cours de réalisation.

Il a indiqué que les zones montagneuses ont connu la réalisation d’environ 65 % des opérations de construction et d’entretien des routes et sentiers sur 12.525 km.

En ce qui concerne l’extension du réseau d’approvisionnement en eau potable et en électricité, Akhannouch a indiqué que 667 systèmes de distribution d’eau potable ont été réalisés et que le réseau a été étendu de 1.084 km de canalisations dédiées à l’approvisionnement en cette ressource vitale, en plus de l’achèvement de 26 318 opérations de raccordement individuel et mixte et de fontaines. Les zones montagneuses ont été ciblées par 491 systèmes d’eau potable et 82 % des opérations de raccordement individuel et mixte et de fontaines.

En ce qui concerne l’électrification rurale, le chef de gouvernement a confirmé que 998 hameaux ruraux ont été électrifiés, en plus de l’extension du réseau électrique sur 997 km, tandis que les zones montagneuses ont connu l’électrification de 821 hameaux, soit environ 82 % du total des opérations d’électrification rurale.

De plus, le chef de gouvernement a indiqué que 2 894 opérations liées à la construction, la reconstruction, l’extension et la réhabilitation des infrastructures dans le secteur de l’éducation ont été réalisées, représentant environ 76 %, et l’expansion et l’entretien des établissements d’enseignement dans les zones montagneuses avec 1.712 opérations. En plus de 962 opérations d’acquisition liées aux bus de transport scolaire et 139 opérations d’équipement des espaces éducatifs.

Il a souligné, à cet égard, que pour consolider la qualité de l’école publique et améliorer le niveau des élèves dans les zones rurales, le principal souci du programme a été d’augmenter le taux de bénéfice des services du secteur de l’éducation, en améliorant les infrastructures et leurs installations, en particulier les internats, les centres d’hébergement, les cantines scolaires et le transport scolaire. Cela a permis d’augmenter les taux de scolarisation en milieu rural, en particulier le taux de scolarisation des filles, pour atteindre 60 % dans les zones ciblées, soit une augmentation de 15 % par rapport au même taux en 2017, en plus de réduire le temps nécessaire pour que les élèves atteignent les établissements d’enseignement de 16 %.

En ce qui concerne le secteur de la santé, le chef de gouvernement a confirmé que 790 opérations de construction, de reconstruction, d’entretien, d’extension et de réhabilitation de l’infrastructure de base de la santé ont été réalisées, les zones montagneuses représentant 66 %, avec l’expansion et l’entretien des établissements de santé par 518 opérations. En plus de réaliser environ 766 opérations d’acquisition liées aux ambulances et aux unités mobiles, et 640 opérations d’équipement en matériel pour les centres de santé et les dispensaires ruraux.

Il a mentionné que ce programme a grandement contribué à l’amélioration de l’accès et de la qualité des services de santé à 98 %, avec une baisse importante du taux de mortalité néonatale à la naissance de 59 %.

- Advertisment -