dimanche 23 juin 2024

La visite de M. Albares témoigne du partenariat « renouvelé » et de la « forte » amitié entre le Maroc et l’Espagne

-

La visite au Maroc du ministre espagnol des Affaires étrangères, de l’Union Européenne et de la Coopération, José Manuel Albares, témoigne du partenariat « renouvelé » et de la « forte » amitié entre le Maroc et l’Espagne, « deux Royaumes voisins », a souligné, jeudi à Rabat, le président de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM), Chakib Alj.

Cette amitié se concrétise aujourd’hui à travers de fortes relations commerciales, a relevé M. Alj qui s’exprimait lors d’une rencontre de M. Albares avec des acteurs économiques marocains, rappelant que l’Espagne est le premier partenaire commercial du Maroc.

M. Alj a, en outre, précisé que plus de 17.000 entreprises espagnoles ont des relations commerciales avec le Maroc. « Nous sommes convaincus que nous pouvons aller encore plus loin dans l’avenir, car les échanges commerciaux ne font que se développer ces dernières années », a-t-il assuré.

Et d’ajouter que le Maroc constitue une véritable porte vers l’Afrique, ce qui va permettre de renforcer davantage les échanges et de favoriser de nouveaux mouvements des chaînes de production.

Même son de cloche pour Adil Rais, Co-Président du Conseil Économique Maroc-Espagne (CEMAES) qui a indiqué que les échanges commerciaux entre le Maroc et l’Espagne ont atteint un haut niveau.

« Ce que nous attendons aujourd’hui des relations maroco-espagnoles, c’est de multiplier les investissements », a-t-il dit, ajoutant que la CGEM organisera des missions de prospection en Espagne en janvier et en mai de l’année prochaine afin de découvrir les opportunités de contribution par le Maroc aux investissements de l’Espagne.

Pour sa part, Clemente Gonzalez, également co-président du CEMAES, a affirmé que les deux pays sont des partenaires historiques qui poursuivent le développement de leurs liens économiques.

Il a salué la contribution considérable de la CGEM au renforcement des partenariats économiques, estimant qu’il est nécessaire de suivre, via la coopération, le rythme des transformations économiques notamment au niveau des chaines de valeur.

Lors de sa visite au Maroc, M. Albares a été reçu par le Chef du gouvernement, Aziz Akhannouch, et s’est entretenu avec le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita.

- Advertisment -