vendredi 21 juin 2024

Meta lance dans l’UE son réseau social Threads, rival de X (ex-Twitter)

-

Cinq mois après le reste du monde, Meta (Facebook, Instagram) a lancé jeudi dans l’UE son réseau social Threads, rival direct de X (ex-Twitter), dans une version adaptée afin de respecter les lois européennes.

Le groupe américain avait mis Threads en ligne en juillet, mais il avait retardé son arrivée dans l’Union européenne afin de se laisser le temps d’étudier l’impact des règlements du continent, qui lui ont déjà valu plusieurs lourdes sanctions financières.

«Aujourd’hui, nous ouvrons Threads à davantage de pays en Europe. Bienvenue à tous», a écrit le PDG Mark Zuckerberg sur son compte Threads.

Avec cette plateforme associée à Instagram et aux caractéristiques proches de celles de X, Meta vise ouvertement à concurrencer le réseau racheté par Elon Musk, qui perd du terrain et des annonceurs, en raison des décisions polémiques de son nouveau patron.

Avec ses 220 millions d’utilisateurs, il reste toutefois l’un des plus puissants réseaux mondiaux.

Des versions «spécial UE»

En revanche, pour accéder pleinement à Threads, il leur faudra, comme dans le reste du monde, avoir un compte Instagram (deux milliards d’utilisateurs).

Il est par ailleurs possible de délier le compte Threads du compte Instagram et donc supprimer le premier sans supprimer le second, ce qui est impossible ailleurs dans le monde.

C’est la seconde fois que Meta adapte ses produits pour les Européens afin de respecter les contraintes de Bruxelles.

Il est vrai que le groupe a été condamné à plusieurs reprises pour non-respect du RGPD: 390 millions d’euros d’amende en janvier pour avoir poussé les internautes à accepter les publicités ciblées, puis 1,2 milliard en mai pour avoir transféré aux États-Unis des données des Européens.

Il n’est pas dit que cette solution soit légale: l’organisation autrichienne Noyb a porté plainte contre Meta en lui reprochant de forcer les Européens à payer pour ne pas être traqués.

- Advertisment -