lundi 22 avril 2024

« Nature vive » de l’artiste-peintre Malika Demnati : Une « promenade du jardin à la mer »

-

Le vernissage de l’exposition « Nature vive » de l’artiste-peintre Malika Demnati El Mansouri a eu lieu, mardi soir, à la galerie Bab El Kébir des Oudayas de Rabat.

Organisée du 12 décembre au 02 janvier 2024, sous l’égide du ministère de la Jeunesse, de la Culture et de la Communication, cette exposition célèbre la Terre mère, l’environnement et la coexistence.

Dans une déclaration, l’artiste-peintre a dit être ravie de présenter cette exposition, expliquant s’être penchée sur la peinture des plantes depuis quatre ans, pour se procurer des moments de joie pendant la période de confinement.

Interpellée par les retrouvailles sur les plages marocaines au sortir de cette période, Malika Demnati El Mansouri a affirmé vouloir retranscrire « le bonheur » des Marocains sur ses tableaux, décidant ainsi de faire de son exposition une véritable « promenade du jardin à la mer », comme le sont les Oudayas.

Passant des couleurs de la nature au bleu de la mer, l’horticultrice de formation et la passionnée de couleurs plonge le visiteur de son exposition dans un monde où le sens du détail et la profondeur artistique se mélangent pour créer des tableaux uniques.

Dans une déclaration à lareleve, l’intellectuel et écrivain amazigh, Ahmed Assid, a souligné que « L’exposition de Malika Demnati reflète la grande passion pour les couleurs, la nature et les objets de la nature, notamment les plantes rares… »

En même temps, ajoute M. Assid, « l’exposition reflète également une vision de l’enfance, des images préservées depuis l’enfance, des bâtiments traditionnels symboliques, ainsi que des enfants et de la maternité dans un certain nombre de tableaux… »

Dans le livret d’introduction de cette exposition, l’artiste-peintre a affirmé vouloir donner à la nature la place qu’elle devrait avoir dans nos vies, en peignant ses plantes en plus grand et avec plus de couleurs et d’intensité.

Profondément touchée par les sensations, les harmonies familiales et générationnelles, ainsi que les histoires d’amour toujours pudiques, Malika Demnati El Mansouri a dit que la thématique du vivre-ensemble continuait toujours de la fasciner.

L’exposition « Nature vive » fait suite à d’autres expositions de l’artiste Demnati El Mansouri à Bab El Kébir, dans lesquelles elle abordait les thèmes des « sanctuaires », des « vues panoramiques », des « vases », des « ruelles « , des « arches et portes des villes anciennes  » et la « coexistence ».

Malika Demnati El Mansouri avait obtenu son baccalauréat en 1983 à Rabat, puis a étudié l’ingénierie agricole en Allemagne avant de retourner au Maroc pour créer une crèche, ce qu’elle considérait comme une belle aventure humanitaire et professionnelle.

L’artiste, passionnée par les arts depuis son enfance, suivant les traces de sa grand-mère, la peintre Geneviève Barrie Demnati, a suivi des cours de dessin dans l’atelier de Raymond Rossi et a commencé à exposer son travail au début des années 1990.

- Advertisment -