mardi 27 février 2024

Revue de presse de ce jeudi 7 décembre 2023

-

Voici les principaux titres développés par la presse nationale de ce jeudi 7 décembre 2023:

L’Opinion

  • La très redoutée enquête PISA, dont la dernière livraison a été publiée mardi dernier, vient de confirmer la décadence de l’enseignement au Maroc. Bien que la méthodologie d’évaluation des experts de l’OCDE soit discutable, les résultats obtenus par les élèves révèlent les lacunes du système éducatif national, ne serait-ce que dans certaines matières, principalement celles en rapport avec les sciences. Ce constat amer est le fruit d’un long marasme dont les raisons tiennent plus au climat délétère de l’enseignement, au gaspillage du temps scolaire, à l’absentéisme et à l’indiscipline qui règnent dans l’école publique. Le ministère de tutelle place ses espoirs dans les nouvelles techniques d’apprentissage récemment introduites dans les écoles pionnières, pour reconstruire une école performante et efficace.
  • Le recours excessif à la détention provisoire met à mal les établissements carcéraux, qui abritent plus de 100.000 détenus, selon les derniers chiffres présentés par la Délégation Générale à l’Administration Pénitentiaire et à la Réinsertion (DGAPR). Intervenant à la Chambre des Conseillers, le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi, a réaffirmé la nécessité de rationaliser la détention préventive, censée être une mesure provisoire. Au moment où ça grince entre le ministre et les magistrats, Ouahbi appelle à plus d’audace de la part des juges, mettant en avant le bracelet électronique comme l’une des solutions envisageables. Des déclarations précédemment dénoncées par les magistrats, qui estiment que lesdits propos portent atteinte à l’indépendance de la Justice.
  • Le ministère du Tourisme de l’artisanat et de l’économie sociale et solidaire a démenti les informations diffusées sur les réseaux sociaux accusant le programme Forsa » d’accorder des financements à 4.000 femmes « fictives » dans le cadre d’un accord avec l’institution de financement « Ardi ». « Actuellement, des informations diffusées sur les réseaux sociaux accusent le programme Forsa d’accorder des financements à 4000 femmes fictives dans le cadre d’un accord avec l’institution de financement Ardi. Nous tenons à informer le public que l’Institution Ardi n’a financé que 206 porteurs de projets pour l’édition 2023, tandis que 4500 femmes ont bel et bien reçu leur financement, cette année, mais par le biais d’autres institutions de financement », indique le ministère dans un démenti.

Le Matin

  • La corruption est toujours endémique au Maroc, le pays n’ayant réalisé aucun progrès significatif dans la lutte contre le phénomène. Selon le diagnostic établi par l’Instance nationale de la probité, de la prévention et de la lutte contre la corruption (INPPLC), le Royaume stagne depuis 25 ans dans cette lutte avec une tendance au recul dans les indices internationaux enregistrée depuis 2018. Ce diagnostic, qui se base sur plusieurs rapports et indicateurs nationaux et internationaux, constate en effet la persistance de la prévalence significative de la corruption et l’augmentation de la perception de cette dernière. En particulier au sein des populations en situation de pauvreté, de vulnérabilité et de marginalisation, comme le précise l’Instance qui se réfère aux résultats du Baromètre arabe publié en octobre 2022.
  • Le Maroc dispose d’un potentiel entrepreneurial estimé à 25% de la population âgée de 18 ans et plus, réparti entre 9% d’entrepreneurs établis et 16% d’entrepreneurs potentiels ayant initié des actions conceptuelles ou concrètes en vue de créer une entreprise. Toutefois, 57% des entrepreneurs établis le sont par nécessité à travers des micro et petites entreprises dans des secteurs et activités à faible productivité. Ces conclusions sont dégagées par une étude réalisée par le ministère de l’Économie et des finances du Maroc et la Banque africaine de développement.
  • La Princesse Lalla Hasnaa, Présidente de la Fondation Mohammed VI pour la Protection de l’Environnement, a visité, mercredi, le pavillon « The UAE House of Sustainability » et le Pavillon du Royaume du Maroc, à la 28ème Conférence des parties sur le changement climatique (COP28) à Dubaï aux Emirats Arabes Unis. Cette visite s’inscrit dans le cadre des activités de la Princesse à l’occasion de sa participation aux travaux de la COP 28 qui se tient du 30 novembre au 12 décembre. A cette occasion, la princesse a suivi des explications sur les événements organisés au Pavillon Maroc et une présentation sur les stratégies du ministère de la Transition énergétique et du développement durable, notamment la stratégie nationale du développement durable, la stratégie Bas Carbone, la stratégie énergétique et la stratégie minière.

Libération

  • « La résolution de tous les dysfonctionnements dans le processus de distribution et de commercialisation des produits agricoles dépend de la capacité du gouvernement à formuler une stratégie globale comprenant des mesures pratiques, législatives, réglementaires et techniques, dont le but est de lutter contre la spéculation, à travers la structuration et la qualification de nouveaux marchés, régionaux et locaux, et ce en vue d’assurer des niveaux de profit qui soient en harmonie avec les efforts déployés à toutes les étapes de commercialisation et de distribution des produits agricoles ». C’est ce qu’a souligné le Groupe socialiste-Opposition ittihadie, lors de la séance plénière tenue avant-hier à la Chambre des représentants et consacrée à la discussion du rapport de la mission exploratoire temporaire chargée de s’enquérir de la distribution et de la commercialisation des produits agricoles. Le Groupe socialiste a mis en avant le rapport de cette mission qui comprenait un ensemble de conclusions qui doivent être prises au sérieux.
  • L’expérience pionnière du Maroc en matière de lutte contre le terrorisme et le radicalisme et son engagement en faveur du renforcement de la coopération judiciaire et sécuritaire dans ce domaine ont été mis en avant lors d’une rencontre sur la riposte de la justice pénale au terrorisme dans la région MENA. Les participants à cette rencontre ont salué à Tunis l’expérience du Royaume en matière de lutte antiterroriste, eu égard à son engagement permanent dans la lutte contre ce phénomène et à son positionnement dans le bassin méditerranéen, a souligné le juge d’instruction chargé des affaires de terrorisme, Abdelkader Chentouf qui présidait la délégation marocaine à cette rencontre, placée sous le thème « Renforcement de l’échange d’informations et riposte de la justice pénale au terrorisme au Moyen-Orient et en Afrique du Nord (MENA) ».

Al Bayane

  • Une rencontre dédiée à la présentation du rapport annuel portant sur les violences basées sur le genre et la santé des femmes et des filles au Maroc a été organisée sur le thème « L’impact des violences basées sur le genre sur la santé mentale et physique et la responsabilité de l’État dans la prise en charge médicale des femmes victimes de violences ». Intervenant à cette occasion, la présidente de l’Association marocaine pour les droits des femmes (AMDF), Soumicha Riyaha, a souligné que ce rapport offre un aperçu détaillé de la situation actuelle des violences basées sur le genre au Maroc et de leur impact sur la santé des femmes, mettant en évidence les différents types de violences, les statistiques, ainsi que les initiatives et mesures prises pour lutter contre ce fléau.
  • Les efforts soutenus du Royaume du Maroc visant à préparer et faire réussir les travaux du Forum arabo-russe, prévu le 20 décembre à Marrakech, ont été salués, au Caire, par les Représentants permanents auprès de la Ligue arabe. S’exprimant lors d’une réunion de coordination dudit forum, les Représentants permanents ont exprimé le souhait que la réunion de Marrakech soit une opportunité pour promouvoir la coopération arabo-russe à des horizons plus larges. La réunion a examiné les préparatifs en cours en vue de la tenue de la 6ème édition du Forum arabo-russe, ainsi que le projet du communiqué final et le plan d’action qui devraient être adoptés lors de cette session.

Al Massae

  • Selon un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN), la police judiciaire a arrêté, dans la matinée du mardi 5 décembre à Casablanca, quatre personnes soupçonnées d’avoir provoqué un incendie ayant conduit à la mort de leur victime. Les faits se sont déroulés le 29 novembre dernier, au quartier Bachkou. Sur fond de règlement de comptes personnels, les quatre individus, âgés de 23 à 31 ans, et aux casiers judiciaires bien fournis, avaient immolé par le feu une cinquième personne par l’usage de liquides inflammables, a expliqué la même source.

Bayane Al Yaoum

  • Réuni mardi dernier, le bureau politique du PPS a abordé plusieurs questions à son ordre du jour. Dans un communiqué, le PPS a souligné que dans le cadre de son examen de la situation dans le secteur de l’enseignement à la lumière des derniers développements, le bureau politique a appelé le gouvernement à accélérer la présentation d’une offre concrète, précise et convaincante, qui réponde aux revendications légitimes des femmes et des hommes de l’enseignement. Le parti du livre a également appelé à faire preuve de pondération et de responsabilité, et à prendre en compte la grave perte de temps à laquelle des millions d’enfants du peuple marocain sont exposés dans l’école publique, à même de menacer l’année scolaire et d’aggraver les trébuchements de l’apprentissage scolaire.

Al Alam

  • Plusieurs membres du gouvernement et de hauts responsables marocains ont indiqué que les mémorandums d’entente, signés lundi à Abou Dhabi à l’occasion de la visite de travail et de fraternité qu’a effectuée le Roi Mohammed VI à l’Etat des Emirats Arabes Unis, promettent des horizons plus larges pour un partenariat fructueux dans divers domaines entre les deux pays. Le ministre de l’Equipement et de l’Eau Nizar Baraka a souligné que les mémorandums d’entente signés portent aussi sur une dimension principalement liée aux infrastructures, notamment en matière de sécurité hydrique, étant donné que ce mémorandum d’entente donnera lieu à des investissements de nouvelle génération relatifs principalement au dessalement de l’eau, « qui est un programme très important et ambitieux pour le Maroc ».

Al Ittihad alichtiraki

  • Les dirigeants des pays du Conseil de coopération du Golfe (CCG) ont réitéré, à Doha, leur position constante en faveur de la marocanité du Sahara et de la préservation de la sécurité et stabilité du Royaume du Maroc et de son intégrité territoriale. Dans leur communiqué final à l’issue du 44ème sommet du Conseil suprême du CCG, réuni sous la présidence du Qatar, les dirigeants des pays membres de cet ensemble régional se sont félicités de la résolution 2703 du Conseil de sécurité du 30 octobre 2023 sur la question du Sahara marocain. Ils ont en outre insisté sur l’importance du partenariat stratégique privilégié entre le CCG et le Royaume du Maroc et de la mise en œuvre du plan d’action conjoint.

Al Ahdat Al Maghribia

  • Le ministère de l’Education nationale, du Préscolaire et des Sports s’emploie à dresser les difficultés des apprentissages dont souffrent les élèves du système éducatif public selon une approche de responsabilité, de transparence et d’urgence dans le cadre de la feuille de route 2022-2026. Ces difficultés des apprentissages sont confirmées par les diagnostics nationaux et internationaux, indique le ministère qui fait état dans ce cadre des résultats de l’édition 2022 du Programme International pour le Suivi des Acquis des élèves (PISA) où « les élèves marocains des écoles publiques ont obtenu des résultats inférieurs a la moyenne de l’OCDE, et en nette détérioration par rapport à la précédente enquête réalisée en 2018 ».

Assahra Almaghribia

  • Le Royaume du Maroc « était et restera le pays frère et l’allié des Émirats Arabes Unis », a déclaré l’ambassadeur émirati, Al-Asri Saeed Ahmed Al Dhaheri, qualifiant de « fraternelles et familiales » les relations entre les deux pays et leurs deux Chefs d’Etat. Dans une déclaration à la presse, Al Dhaheri a souligné que la visite du Roi Mohammed VI aux Émirats Arabes Unis vient consacrer la profondeur et la solidité des relations stratégiques unissant les deux pays frères et démontrer la convergence de vues de leurs deux dirigeants au sujet des questions d’intérêt commun.
- Advertisment -