vendredi 21 juin 2024

L’expérience du Maroc en matière de lutte antiterroriste mise en avant à Tunis

-

L’expérience pionnière du Maroc en matière de lutte contre le terrorisme et le radicalisme et son engagement en faveur du renforcement de la coopération judiciaire et sécuritaire dans ce domaine ont été mis en avant lors d’une rencontre sur la riposte de la justice pénale au terrorisme dans la région MENA dont les travaux ont démarré mardi à Tunis.

Les participants à cette rencontre ont salué l’expérience du Royaume en matière de lutte antiterroriste, eu égard à son engagement permanent dans la lutte contre ce phénomène et à son positionnement dans le bassin méditerranéen, a souligné le juge d’instruction chargé des affaires de terrorisme, Abdelkader Chentouf qui présidait la délégation marocaine à cette rencontre, placée sous le thème « Renforcement de l’échange d’informations et riposte de la justice pénale au terrorisme au Moyen-Orient et en Afrique du Nord (MENA) ».

Dans une déclaration à la MAP en marge de cet événement organisé par l’Agence de l’Union européenne pour la formation des services répressifs (CEPOL), M. Chentouf a mis en avant les bonnes pratiques adoptées par le Maroc dans la lutte contre l’extrémisme, le terrorisme et la violence aux niveaux national, régional et international.

Dans ce sens, la délégation marocaine a présenté une multitude d’approches et de bonnes pratiques adoptées par le Maroc pour assurer une bonne compréhension des jeunes de la religion musulmane, outre la mise en place du programme de réconciliation, qui s’inscrit dans cadre de la stratégie nationale de lutte contre le terrorisme et l’extrémisme et de réinsertion, a-t-il ajouté.

L’expérience du Royaume dans le domaine religieux a également été mise en lumière, notamment, les mesures visant à lutter contre les différentes formes d’extrémisme et à promouvoir les valeurs de modération et de tolérance ancrées dans l’Islam.

M. Chentouf a également relevé les efforts visant à lutter contre le terrorisme sur les plateformes numériques, citant à titre d’illustration la conception de documents biométriques infalsifiables.

L’ordre du jour de la rencontre porte notamment sur le renforcement de la surveillance des frontières, ainsi que le problème du retour des combattants étrangers dans leur pays d’origine.

- Advertisment -