mardi 27 février 2024

Le Maroc, un pont d’opportunités entre l’Europe et l’Afrique

-

Le Maroc est un « pont d’opportunités » entre l’Europe et l’Afrique, indique le média italien « Africa Rivista », mettant en avant les potentialités du Royaume dans les secteurs des énergies renouvelables, de l’industrie automobile et de la production agro-alimentaire.

Reliant la Méditerranée à l’Atlantique, « le Maroc regorge d’opportunités économiques, optimisées par des infrastructures modernes et un climat politique stable », relève le média dans un podcast, réalisé dans le cadre de l’émission « Direction Afrique », conçue en collaboration avec l’Agence pour la promotion à l’étranger et l’internationalisation des entreprises italiennes (ICE).

Grâce à sa politique d’ouverture, « le Royaume s’est hissé en hub économique entre l’Europe et l’Afrique, mais pas seulement », poursuit-on, jetant la lumière sur le caractère stratégique des infrastructures marocaines, notamment portuaires, en développement permanent, garantissant l’acheminement des marchandises également vers l’Amérique et l’Asie.

« Résiliente », l’économie marocaine a, en outre, affiché des taux de croissance « compétitifs » après les crises de la pandémie du Covid-19 et le conflit en Ukraine, ajoute le média, mettant en exergue la confiance des marchés extérieurs, en l’occurrence italien, vis à vis du Royaume et l’engouement grandissant des investisseurs étrangers pour ce pays, doté d’une vision favorable aux intérêts de toute la région.

Interviewé par « Africa Rivista » le directeur de l’Office ICE de Casablanca, Francesco Pagnini, assure que « le Maroc est un pays fiable, en croissance continue », se félicitant de l’évolution des relations commerciales maroco-italiennes et des perspectives économiques prometteuses du Royaume aux moyen et long terme.

« Moderne et compétitif », le Maroc, dont la monnaie est également stable, « jouit de la confiance de ses partenaires dans les quatre coins du monde et de l’appréciation des institutions financières mondiales », souligne-t-il.

Selon lui, le pays a réalisé des progrès « remarquables » à plusieurs niveaux, notamment dans les secteurs énergétique, pharmaceutique et de l’automobile. « Outre un système de production diversifié, la base industrielle marocaine est solide », indique M. Pagnini.

De son côté, l’expert de la Fondation Res4Africa, Paolo Cutrone, a soutenu que « le Royaume figure en tête des partenaires de cette organisation, engagée en faveur de la transition énergétique en Afrique, saluant le « large » éventail du marché marocain en matière d’industrie énergétique.

Outre ses capacités naturelles renouvelables, le Maroc est aussi un « pôle technologique » dans le domaine, ajoute-t-il, mettant en lumière l’engouement pour les électrolyseurs et les batteries marocains.

Et de poursuivre qu’eu égard son profil « polyvalent », le Maroc est de plus en plus convoité par les investisseurs étrangers, en quête de stabilité et d’opportunités, dans un cadre légal et fiscal « opportun ».

Pour sa part, la spécialiste Camellia Mahjoubi, a souligné la dynamique marocaine en matière d’énergies renouvelables.

« Son leadership régional n’est pas le fruit du hasard », a-t-elle indiqué, revenant sur l’ambitieuse stratégie nationale, qui oriente le secteur depuis plusieurs années.

D’après elle, « plusieurs facteurs ont permis la valorisation des ressources naturelles et d’en faire une clé de voûte pour une transition réussie et efficace ».

« Aujourd’hui, le Maroc œuvre sans relâche pour exceller dans la filière de l’hydrogène vert, un nouveau tournant majeur dans le chemin de la durabilité emprunté depuis longtemps par le Royaume », poursuit l’experte.

Sur un autre registre, le président de Macfrut, Renzo Piraccini, interrogé également par Africa Vista, se penche sur les avancées majeures réalisées par le Maroc dans le domaine agro-alimentaire.

« Traditionnellement, un producteur de premier rang d’agrumes, notamment les oranges, le citron et les clémentines…le Royaume affiche ces dernières années des performances largement compétitives à d’autres niveaux », relève-t il.

Dans un autre sillage, l’émission revient sur ‘’le charme touristique’’ du Maroc. « La verdure et le calme de Rabat, la dynamique de Casablanca, les couleurs de Tanger, les montagnes enneigées de l’Atlas ou encore les mystères de Marrakech… Quel que soit le choix, le Maroc vous fascinera », conclut-il.

- Advertisment -