mardi 27 février 2024

Industrie Automobile : Le groupe Stellantis choisit le Maroc pour produire la Fiat Pandina

-

Le groupe Stellantis se prépare à élargir son offre de petites voitures électriques abordables. Le lancement d’une petite Fiat électrique, la Pandina, est prévu pour juillet 2024. Elle s’inspire de la Fiat Panda et partage des similitudes avec la Citroën ë-C3 annoncée à moins de 25 000 €. La production de la Fiat Pandina aura lieu dans trois pays, le Maroc, la Serbie et le Brésil. Cette initiative vise à répondre à la demande croissante de véhicules électriques compacts et économiques.

Le modèle hybride de la Pandina devrait être proposé aux environs de 15 000 €, tandis que la version entièrement électrique pourrait être acquise pour environ 20 000 €. Ces tarifs compétitifs visent à rendre la technologie électrique accessible à un large public. La future Fiat Panda électrique, alignée sur la Citroën ë-C3 en termes de plateforme ou de motorisation, devrait tirer parti des synergies de groupe.

Il restait à déterminer si la production aurait lieu en Slovaquie ou dans une des usines italiennes de Fiat. Mais il semble que l’on ait pris la décision de produire la cousine de la Citroën ë-C3 au Maroc, Serbie et Brésil. Carlos Tavares, PDG de Stellantis, souligne l’engagement envers une mobilité électrique abordable. Le nouveau véhicule, baptisé Pandina, sera commercialisé mondialement avec des options de personnalisation adaptées à chaque marché.

Cette stratégie vise à positionner Stellantis en tant qu’acteur majeur des petites voitures électriques, offrant une solution écologique et économique à un public mondial. Actuellement, la gamme électrique de Fiat se limite à la Fiat 500e et à l’Abarth 500e, ciblant un marché plus branché. Avec la future Panda électrique, Fiat vise à conquérir le marché des véhicules électriques abordables, positionnant son modèle urbain à environ 25 000 euros.

Le lancement est prévu pour juillet 2024, et suivra la sortie de sa cousine la Citroën ë-C3 début 2024. L’initiative de Stellantis répond à la pression croissante pour des véhicules électriques abordables, en particulier en Europe. La concurrence, notamment avec les marques chinoises, incite les constructeurs à proposer des solutions compétitives. Il reste à voir si la Fiat Panda pourra rivaliser avec la prochaine Tesla abordable d’Elon Musk, qui est également très attendue sur le marché.

Selon le PDG de Fiat, Olivier François, la nouvelle Fiat Panda électrique s’inspirera du design actuel de la Fiat Panda. Ce qui la positionnera pour le prix nettement en dessous des autres véhicules électriques de la marque (Fiat 500e et 600e).

 Étant donné que Fiat et Citroën font partie du groupe Stellantis, on peut anticiper des similitudes entre les deux véhicules électriques abordables. Le PDG de Fiat a d’ailleurs évoqué la possibilité de synergies lors d’une récente sortie médiatique. Cette annonce intervient dans un contexte où la pression sur les constructeurs automobiles pour proposer des voitures électriques abordables s’intensifie, notamment en Europe où les marques chinoises gagnent du terrain.

La prochaine Fiat électrique (EV) cible spécifiquement le marché européen. Elle vise à rivaliser avec d’autres constructeurs automobiles qui proposent déjà des modèles similaires, à l’instar de la Dacia Spring de Renault. Par ailleurs, l’anticipation est forte en ce qui concerne la prochaine Tesla abordable, dont la production annuelle devrait atteindre 4 millions d’unités à terme. Actuellement, la gamme électrique de Fiat se restreint à la Fiat 500e et à son équivalent sportif, l’Abarth 500e, toutes deux reposant sur une plateforme dédiée.

- Advertisment -