mardi 27 février 2024

Revue de presse de ce mercredi 29 novembre 2023

-

Voici les principaux titres développés par la presse nationale de ce mercredi 29 novembre 2023:

L’Opinion

  • Désormais, l’Exécutif et les syndicats les plus représentatifs du secteur de l’Éducation préparent leurs cartes pour boucler le prochain round du dialogue sans dépasser 45 jours. «Le parcours de l’enseignant est particulier, puisqu’il intègre la fonction en tant que BAC+3, il fait ensuite une année de formation dans les centres régionaux de l’Éducation, puis une autre année de formation au sein des classes. In fine, on se retrouve avec des profils équivalents à BAC+5, qui perçoivent un salaire de 5000 dirhams, plus ou moins. C’est triste», souligne le secrétaire général du Syndicat national de l’éducation (CDT), Younes Firachine. Les syndicats avancent que le métier d’enseignant ne se limite pas à «faire la classe». « Ils doivent préparer des fiches pédagogiques pour chaque séance, corriger les exercices et les examens, des fois pendant les vacances, ce qui requiert beaucoup d’heures de travail », explique Firachine, ajoutant que certains pays ont mis en place des mécanismes pour comptabiliser ces heures hors-classe.
  • La cérémonie d’inauguration du nouveau navire de recherche côtier « IBN SINA II » de l’Institut National de Recherche le Halieutique (INRH), s’est déroulée, à Agadir, sous la présidence du ministre de l’Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développement Rural et des Eaux et Forêts, Mohammed Sadiki. Dédié aux prospections scientifiques des zones côtières, à travers des activités de pêches scientifiques, de mesures et de prélèvements océanographiques et biologiques, ce navire d’une longueur de 22 mètres, est la sixième unité de la flotte de recherche de l’INRH qui vient compléter une flotte de recherche océanographique de pointe, cruciale pour le développement de l’économie bleue du Royaume. Avec une autonomie de cinq jours, le navire « IBN SINA-II » permettra de couvrir toute la frange littorale du Royaume et d’atteindre toutes les zones côtières jusqu’alors peu accessibles aux navires océanographiques de recherche de haute mer.
  • Le 11ème salon régional du livre et de l’édition, organisé par la direction régionale de la culture à Guelmim-Oued Noun, a ouvert ses portes à Guelmim. Cet événement culturel, qui se tiendra jusqu’au 3 décembre prochain, est organisé sous le signe: « La lecture pour un développement sociétal conscient et renouvelé », en application de la stratégie du ministère de la Jeunesse, de la Culture et de la Communication (secteur de la culture) visant à consolider la culture de la lecture dans toutes les régions du Royaume, à soutenir le livre et à le rapprocher de la population de la région.

Le Matin

  • Dans sa dernière publication, l’Observatoire du travail gouvernemental pointe nombre de dysfonctionnements et de difficultés se rapportant à la gestion par le gouvernement du déploiement du chantier de la protection sociale, à la mise en œuvre des conclusions du dialogue social et à sa capacité à résorber la congestion sociale qui prend de l’ampleur dans certains secteurs stratégiques, tels que celui de l’éducation nationale. En réponse aux différents problèmes soulevés, l’Observatoire préconise d’accélérer la mise en œuvre des réformes incitatives accompagnant notamment la généralisation de la couverture maladie obligatoire et de renforcer les programmes de transition du secteur informel vers le formel. Il a également recommandé de faire sortir au plus vite la loi sur les syndicats, qui constituent de véritables structures démocratiques offrant une représentativité réelle des classes travailleuses. Il a aussi exhorté le gouvernement à renoncer à l’approche comptable au profit d’une approche centrée sur la performance et l’efficacité, et à œuvrer à la diffusion d’un climat de confiance et du sens du sérieux vis-à-vis des programmes de réforme au sein des classes sociales.
  • Le projet du Gazoduc Nigeria-Maroc franchit une nouvelle étape. Selon le ministre nigérian chargé des Ressources pétrolières, Ekperikpe Ekpo, cité par l’agence de presse du Nigeria (Pulse), les travaux de construction devraient démarrer en 2024. Le responsable, qui intervenait dans le cadre d’une rencontre avec des responsables marocains, a assuré que son pays était prêt pour démarrer ce projet, réaffirmant la nécessité de fournir du gaz au continent africain avant de l’exporter vers d’autres destinations.
  • Le Royaume du Maroc propose d’accueillir l’Observatoire africain de l’industrialisation, afin de partager l’expérience marocaine en matière de statistiques industrielles avec d’autres pays, a affirmé, à Vienne, le ministre de l’Industrie et du Commerce, Ryad Mezzour. Dans une allocution à la 20ème session de la Conférence générale de l’Organisation des Nations unies pour le développement industriel (ONUDI), Mezzour a invité les partenaires internationaux du Maroc à soutenir cette initiative, afin de créer un effet d’entraînement de connaissances et de croissance à travers le continent, en déployant une nouvelle génération de coopération Sud-Sud.
  • La Chambre des représentants a adopté à l’unanimité le projet de loi n° 58.23 relatif au régime d’aide sociale directe ainsi que le projet de loi n° 59.23 portant création de l’Agence nationale d’aide sociale. Présentant ces deux projets de loi, le ministre délégué chargé des Relations avec le parlement, porte-parole du gouvernement, Mustapha Baitas, a souligné que ces textes « s’inscrivent dans le cadre d’un projet Royal ambitieux », et s’appuient sur un référentiel constitutionnel clair découlant de la Constitution de 2011, qui stipule que la construction d’une société solidaire où tous jouissent de l’égalité des chances, du respect de leur dignité et de la justice sociale est l’un des fondements du processus de consolidation des institutions d’un Etat moderne.

L’Economiste

  • Reprise significative de l’activité monétique globale au Maroc durant les neuf premiers mois de l’année 2023. Les progressions par rapport à la même période de 2022 sont importantes, tirées principalement par l’activité «cartes étrangères», précise le centre monétique interbancaire (CMI) dans son dernier rapport sur l’activité monétaire. A fin septembre dernier, les transactions ont totalisé 445,2 millions d’opérations, en hausse de 16,5% sur une base annuelle. Se situant à 370,7 milliards de DH au 30 septembre 2023, leur valeur marque, quant à elle, un saut de 17,3% en glissement annuel. Du 1er janvier 2023 à fin septembre du même exercice, les cartes marocaines ont enregistré en paiement et en retrait 419,4 millions d’opérations au Royaume pour un montant de 340,3 milliards de DH. Soit des augmentations respectives de 15,1% et 15,3% sur une année.
  • Le compteur a déjà commencé à tourner pour le tourisme, et l’heure n’est pas vraiment aux bisbilles qui secouent aujourd’hui une importante fraction de la profession. Le Maroc est résolument engagé dans une course contre la montre, avant même 2030, date du rendez-vous fatidique du Mondial. Bien avant, le pays aura à honorer d’autres compétitions footballistiques, certes pas de la même envergure, mais qui requièrent bon nombre de préalables exigeant de la concentration, des moyens et l’effort de tous. Depuis cette annonce extraordinaire, les projets fusent, les programmes à l’horizon 2030 se succèdent et les conférences s’enchaînent pour dévoiler les ambitions du Maroc. Mais sur le banc des invités, les voix des investisseurs ne sont pas encore très audibles. Alors qu’ils sont le fer de lance de cette movida. Pour les capter, et vite, des propositions ont été faites par des professionnels de Dubai, destination touristique par excellence. Que font-ils pour les séduire? Ils répondent tout bonnement aux règles que les investisseurs internationaux appliquent lorsqu’ils cherchent à s’installer dans un pays étranger.

Libération

  • Le Maroc a été témoin, ces dernières années, d’une transformation significative de son paysage financier avec l’émergence notamment de plusieurs solutions innovantes de paiement mobile. « M-Wallet » lancé en 2018 par Bank Al Maghrib (BAM) et l’Agence nationale de réglementation des télécommunications (ANRT) et « CAM Pay » initié par le leader international de paiements numériques « Visa » et le Crédit Agricole du Maroc (CAM), font partie de ces solutions qui ont permis aux utilisateurs de se libérer des contraintes du cash et d’expérimenter de nouvelles alternatives de paiement plus rapides et pratiques. Faciles à utiliser, ces solutions commencent petit à petit à se faire une place parmi les modes de paiement dématérialisés les plus utilisés au Maroc. Selon BAM, le nombre de M-Wallets émis sur un compte de paiement ou sur un compte bancaire s’est élevé à 3,1 millions au premier semestre de 2021.
  • Le Roi Mohammed VI a adressé un message de félicitations à son excellence le Président de la République Islamique de Mauritanie, Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani, à l’occasion de la fête d’indépendance de son pays. Dans ce message, le Souverain exprime en son nom et en celui du peuple marocain ses chaleureuses félicitations à Ould Cheikh El Ghazouani et ses meilleurs vœux de davantage de progrès et de prospérité au peuple mauritanien.

Al Bayane

  • Un total de 3,7 millions de dossiers de soins relatifs aux bénéficiaires de l’ »Assurance Maladie Obligatoire-Solidarité », d’une enveloppe globale dépassant les 2,38 MMDH, ont été traités et remboursés à ce jour, a affirmé lundi le chef du gouvernement, Aziz Akhannouch. En réponse à une question centrale à la Chambre des représentants dans le cadre de la séance mensuelle sur « Les orientations stratégiques du système de santé », Akhannouch a fait savoir que la moyenne des indemnisations avoisine les 630 DH par dossier, soit un taux de prise en charge dépassant 2.000 DH par bénéficiaire. Plus de 10,5 millions de personnes issues de familles en situation de précarité dont les cotisations à la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) sont prises en charge par l’État, pour un coût de 9,5 MMDH, peuvent désormais accéder aux soins dans les hôpitaux publics et privés outre la possibilité de bénéficier du remboursement des médicaments, a expliqué Akhannouch.
  • Le Maroc a réitéré à Tunis l’impératif du renforcement des méthodes de travail du Conseil de paix et de sécurité de l’Union africaine, en vue de permettre à cet organe de s’acquitter plus efficacement de son mandat de promotion de la paix, de la sécurité et de la stabilité en Afrique. Lors de la 15ème retraite du Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l’Union africaine (UA), dont les travaux ont pris fin, lundi à Tunis, la délégation marocaine, conduite par l’Ambassadeur Représentant Permanent du Maroc auprès de l’UA et de la CEA-ONU, Mohamed Arrouchi, a rappelé l’impératif du strict respect des décisions du CPS et des règles et procédures en vigueur, notamment celles liées à l’alerte précoce, la médiation et la diplomatie préventive afin de réduire le risque de conflit et de violence sur le continent.

Al Massae

  • Le groupement PJD à la Chambre des représentants a affirmé que le registre social unifié adopté par le gouvernement comme condition pour bénéficier des programmes sociaux a éliminé des millions de Marocains qui bénéficiaient auparavant du Régime d’Assistance Médicale (RAMED). S’exprimant lors de la séance mensuelle des questions, Mustapha Ibrahimi a précisé que 8 millions de Marocains sur les 18 millions qui bénéficiaient du Ramid ont été exclus en raison du seuil d’éligibilité fixé dans le registre social unifié. Il a également expliqué dans son intervention que 60% seulement des 11 millions de travailleurs indépendant et de libéraux ont été immatriculés à la CNSS, dont 86% n’ont pas versé leurs cotisations, ce qui a poussé le gouvernement à annuler exceptionnellement les dettes dues à la CNSS au titre du régime de l’AMO.

Bayane Al Yaoum

  • Le gouvernement a adopté une politique proactive exemplaire pour la digitalisation du secteur de la santé en vue d’améliorer les parcours de soins et d’optimiser l’utilisation des moyens disponibles de manière à garantir l’efficience des interventions et la réduction de leurs coûts, a affirmé lundi le Chef du gouvernement, Aziz Akhannouch. Intervenant dans le cadre de la séance mensuelle de questions orales adressées au chef du gouvernement à la Chambre des représentants, autour des « Orientations stratégiques du système de santé », Akhannouch a indiqué que cette politique proactive intervient en prévision de la pression sur le système de santé, suite à la généralisation de l’assurance maladie obligatoire.
  • Un total de 25 groupements producteurs des produits du terroir représentent le Maroc au Salon International de l’Alimentation qui se tient jusqu’au 29 novembre à Abu Dhabi. Organisée par l’Agence pour le Développement Agricole (ADA), cette participation vise à renforcer les acquis du Royaume dans le domaine de l’exportation des produits du terroir, de développer de futurs partenariats et de diversifier les débouchés pour l’offre marocaine dans le circuit international, indique l’ADA dans un communiqué. Implanté sur une superficie de près de 300 m², le pavillon marocain représente les douze régions du Royaume regroupant plus de 2.600 adhérents, précise la même source, soulignant que l’ADA aspire poursuivre son engagement pour accompagner les coopératives des produits du terroir, dans le sillage de la stratégie « Génération Green 2020-2030 ».

Al Alam

  • La 21e campagne nationale de lutte contre la violence à l’égard des femmes et des filles a été lancée à l’initiative du ministère de la Solidarité, de l’insertion sociale et de la Famille, sous le slogan: « La violence est condamnée, mobilisons nous pour la signaler en tous lieux ». S’inscrivant dans le cadre de la mise en œuvre des Hautes Instructions royales visant l’autonomisation des femmes et la consolidation de leurs droits et leur place dans la société, cette campagne, qui se poursuivra jusqu’au10 décembre, vise à assurer un environnement sûr permettant de protéger les femmes et les filles de la violence.
  • Le Maroc, conscient de l’importance de la mer et du transport maritime pour soutenir son développement économique et social, a fait de l’amélioration de son infrastructure, notamment portuaire et logistique, une priorité stratégique au cours des deux dernières décennies, a affirmé le ministre du Transport et de la Logistique, Mohamed Abdeljalil. Actuellement doté de 43 ports, dont 14 ouverts au commerce international, assurant plus de 96% du commerce extérieur du pays, le Maroc renforcera ces ports avec les projets du port de Nador à l’ouest de la Méditerranée et du port de Dakhla sur l’Atlantique, a précisé Abdeljalil, qui intervenait lors de la 33ème session de l’Assemblée de l’Organisation Maritime Internationale (OMI).

Al Ittihad alichtiraki

  • L’opération s’est déroulée le 24 octobre dernier au port de Jorf Lasfar. En sa qualité d’agent consignataire désigné, COMATAM SA a procédé à la gestion des opérations d’accostage et de chargement du «Patricia Oldendorff», un navire vraquier de catégorie baby cape ayant une capacité de 100.000 tonnes avec une longueur de 255 mètres et une largeur de 46 mètres. Ce qui constitue une première dans l’historique des opérations de chargement du groupe OCP. Il s’agit aussi du plus grand volume d’engrais chargé à ce jour sur un navire vraquier, d’où la particularité de ce chargement qui est une prouesse, puisque le record précédent était détenu par un chargement de 75.000 tonnes, effectué au Brésil.
  • Le Chef du gouvernement, Aziz Akhannouch, a annoncé qu’il a été décidé de geler le statut des fonctionnaires de l’Éducation nationale, suite à la réunion avec les représentants des syndicats de l’enseignement, signataires de l’accord du 14 janvier 2023. « Il a été décidé de fixer le 15 janvier prochain comme date butoir pour un compromis entre toutes les parties autour du nouveau statut des fonctionnaires de l’Éducation nationale », a dit Akhannouch à la presse, à l’issue de cette réunion, tenue en présence de la ministre de l’Économie et des Finances, Nadia Fettah, du ministre de l’Éducation nationale, du Préscolaire et des Sports, Chakib Benmoussa, du ministre de l’Inclusion économique, de la Petite Entreprise, de l’Emploi et des Compétences, Younes Sekkouri, et du ministre délégué chargé du Budget, Fouzi Lekjaa (par visioconférence).

Al Ahdat Al Maghribia

  • Les éléments du Bureau national de lutte contre le terrorisme et le crime organisé relevant de la Brigade nationale de la police judiciaire ont procédé à Casablanca, en étroite coordination avec les services de la Direction générale de la Surveillance du Territoire, à l’interpellation d’un employé d’un centre d’appels soupçonné d’être impliqué dans des actes de cyber-extorsion et d’avoir menacé de porter atteinte à l’ordre public. Selon les données préliminaires de l’enquête, cet individu âgé de 42 ans est soupçonné d’avoir adressé des e-mails à plusieurs établissements hôteliers, de services et d’enseignement au Maroc et à l’étranger, dans lesquels il réclame des sommes d’argent pour ne pas mettre à exécution de fausses menaces d’attentats terroristes à leur encontre, indique la Direction Générale de la Sûreté Nationale dans un communiqué.
  • L’indice des prix des actifs immobiliers (IPAI) a enregistré une hausse trimestrielle de 0,7% au troisième trimestre 2023 (T3-2023), selon Bank Al-Maghrib (BAM) et l’Agence nationale de la conservation foncière du cadastre et de la cartographie (ANCFCC). Cette hausse recouvre des progressions de 0,8% des prix du résidentiel, de 0,3% de ceux des terrains et de 1,3% de ceux des biens à usage professionnel, indiquent BAM et l’ANCFCC dans leur récente note sur l’IPAI et la tendance globale du marché immobilier.

Assahra Almaghribia

  • Les relations économiques entre le Maroc et l’Allemagne sont appelées à se développer davantage, tant le Royaume offre d’ »énormes opportunités » de coopération dans plusieurs secteurs, a souligné l’économiste allemand et directeur général de l’association économique Allemagne-Afrique « Afrika-Verein », Christoph Kannengiesser. « Le Maroc regorge de potentialités. Il est l’une des destinations les plus importantes en ce qui concerne la production de l’hydrogène vert, l’industrie automobile, l’aéronautique et la pharmacie », a déclaré Kannengiesser à la presse.
  • Le jury de la 21ème édition du Grand prix national de la presse a été installé à Rabat, lors d’une réunion présidée par le ministre de la Jeunesse, de la culture et de la communication, Mohamed Mehdi Bensaid. Présidé par Mohammed Haitami, le jury est composé de Mohammed Hamiddouche, Abdellatif Lambaraa, Meriem Oudghiri, Zouhair Daoudi, Abdessamad Moutie, El Houssain Hanchaoui, Malika Oum Hani, Hayat Gharbaoui, Mohamed Laghrous et Abdellah Taleb Ali. Intervenant à cette occasion, Bensaid a indiqué que cette édition sera la dernière à être organisée conformément aux dispositions du décret actuel régissant cette distinction.
- Advertisment -