mardi 21 mai 2024

Le Maroc est devenu sous le règne de SM le Roi une puissance régionale de poids

-

Le Maroc est devenu, sous le règne de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, une puissance régionale de poids, grâce à une diplomatie fondée sur les valeurs de paix, de tolérance et de dialogue, ont indiqué les participants à un colloque international organisé, jeudi à Salé, en célébration de la Glorieuse Fête du Trône.

Initié par la faculté des Sciences juridiques, économiques et sociales de Salé, ce colloque, à laquel ont pris part de nombreux ministres et personnalités diplomatiques, vise à évoquer les mutations positives et les avancées énormes réalisées par le Royaume sous le règne du Souverain.

Ce colloque international, organisé sous le thème « Sa Majesté le Roi Mohammed VI: Volonté Royale de faire du Maroc un pays émergent », a été l’occasion pour les participants de souligner le dynamisme des grandes réformes et projets sectoriels lancés par SM le Roi depuis Son Accession au Trône, ayant permis au Maroc d’accomplir d’importantes réalisations en matière de développement qui se sont répercutées positivement sur ses taux de croissance et ont doublé son produit intérieur brut.

A cette occasion, le doyen par intérim de la Faculté des Sciences juridiques, économiques et sociales de Salé, Omar Hanich, a indiqué que ce colloque s’inscrit dans le cadre de la célébration par le peuple marocain du 24è anniversaire de l’Accession de Sa Majesté le Roi Mohammed VI au Trône de Ses Glorieux Ancêtres.

Cet événement offre l’occasion de souligner le Rôle de SM le Roi Mohammed VI pour faire du Maroc un pays émergent, et comment le Souverain a imprimé au Royaume un dynamisme économique, social, institutionnel, sportif et culturel faisant du Maroc un pays de premier plan et important sur la scène régionale et mondiale, a ajouté M. Hanich, également vice-président de l’Université Mohammed V de Rabat.

Il a aussi mis en avant la Vision Royale Perspicace et les réformes fondamentales entreprises sous la Sage Conduite du Souverain, que ce soit au niveau institutionnel, politique ou économique, ainsi que les grands projets de développement tels que l’extension des autoroutes, le port Tanger Med, la Centrale solaire Noor, le TGV et le Plan Maroc Vert, qui ont tous contribué au développement du Maroc et ont fait du Royaume une puissance régionale.

Pour sa part, le président du Conseil égyptien des affaires étrangères et ancien ministre des Affaires étrangères, Mohamed El Orabi, a exprimé sa fierté d’assister à ce colloque international, soulignant la place particulière de Sa Majesté le Roi Mohammed VI auprès du peuple et des dirigeants égyptiens.

Dans son intervention, M. El Orabi s’est également arrêté sur les réalisations les plus importantes accomplies sous le règne de SM le Roi Mohammed VI et les progrès réalisés au niveau du processus démocratique au Maroc, louant le Rôle joué par le Souverain dans la préservation de la stabilité et la sécurité du Royaume.

Pour sa part, l’ancien ministre de la Justice Mohamed Aujjar a mis en exergue le Rôle de SM le Roi Mohammed VI dans l’édification d’un pays influent dans son environnement régional, continental, arabe et international, et porteur d’un message de valeur basé sur les réalisations de terrain, faisant du Maroc un pays émergent à tous égards.

Et M. Aujjar de poursuivre que le Souverain, avec Son génie et Sa vision stratégique, a fondé un État à forte dimension sociale, un Etat démocratique permettant à l’économie de se développer dans le respect de l’Etat de droit et de la loi.

Il a également mis l’accent sur le rôle pionnier que joue le Maroc sous la conduite éclairée de SM le Roi Mohammed VI dans son environnement international, et son influence dans son environnement continental.

L’ancien ministre de la Justice a, de même, souligné le rôle éminent du Souverain en matière de droits de l’Homme, avec notamment la création de l’Instance Équité et Réconciliation (IER). Il s’est également arrêté sur le rôle éminent joué par SM le Roi dans l’établissement d’un État de droit et d’institutions, basé sur le renforcement des acquis en matière de droits de l’homme, considérés comme le pilier et le fondement sur lesquels se construisent les pays émergents.

Abondant dans le même sens, l’ancien ministre des Affaires étrangères tchèque, Cyril Svoboda, a salué les réformes engagées par le Maroc, sous le Règne du Souverain, dans tous les domaines, précisant que le Maroc a renforcé sa position internationale en tant que partenaire essentiel de l’Union européenne.

Au cours de cette rencontre, les intervenants ont également mis l’accent sur la nécessité pour le Maroc de tirer profit de ses différents partenariats économiques internationaux, ainsi que de moderniser et de diversifier son économie afin de la rendre plus compétitive en tirant profit de manière optimale du réseau des accords de libre-échange qui le relie avec un nombre important de ses partenaires, afin d’accélérer le processus de son entrée dans le club des pays émergents.

- Advertisment -