lundi 20 mai 2024

Revue de presse quotidienne de ce jeudi 13 juillet 2023

-

Voici les principaux titres développés par la presse nationale de ce jeudi 13 juillet 2023:

Le Matin

La Banque mondiale est, plus que jamais, le premier bailleur de fonds du Maroc. Pour la troisième année consécutive, ses financements en faveur du Royaume atteignent un niveau record. En effet, les prêts approuvés durant l’année fiscale 2023 (juillet 2022-juin 2023) se sont élevés à 1,85 milliard de dollars, dépassant ainsi le précédent record de 1,83 milliard enregistré un an plutôt. Pour 2023, les financements ont concerné 5 projets/programmes en soutien à l’éducation, la santé, l’inclusion financière et numérique, la protection sociale et la transition climatique.

L’Economiste

Possibilité d’ouvrir des succursales après accord de la mandante, de représenter plusieurs entreprises d’assurances et de réassurance avec l’accord de la mandante. exercer des activités supplémentaires… La distribution des produits d’assurances pourrait connaître des changements qui permettraient aux intermédiaires de développer leur business. Le projet de loi amendant le livre IV du code des assurances est aujourd’hui prêt. La mouture discutée avec le ministère des Finances vient d’être présentée au secteur et devrait être introduite dans le circuit d’approbation d’ici la fin de l’année. Ce projet vise surtout à stimuler l’innovation, et à doter le secteur d’un cadre légal de régulation de la distribution agile. Les modalités de délivrance des agréments seront revues tout en maintenant les exigences en matière de compétence et d’honorabilité.

L’Economiste

Le ministère de l’Equipement et de l’Eau vient de lancer en ligne Maadialna.ma, une plateforme visant à informer les citoyens marocains sur la situation hydrique à l’échelle nationale. Une démarche qui communiquera régulièrement à ses utilisateurs les actions publiques et privées d’approvisionnement en eau mises en œuvre et qui leur permettra de proposer des solutions pour améliorer la situation

L’Opinion

Cela fait des mois que les pharmaciens attendent la sortie de la loi 98.18 relative à leur Ordre. Une loi dont le projet est longtemps resté dans les tiroirs de la Chambre des Représentants avant d’être voté il y a quelques semaines par les députés qui ont pris soin de l’amender sur la base des recommandations des professionnels. Cependant, ledit texte ne fait pas encore l’unanimité. Une partie des pharmaciens d’officine conteste encore quelques “imperfections”, telles que la nouvelle architecture de l’Ordre et le mode d’élection du président. De plus, la mise en place de la commission permanente de la concertation et l’accompagnement demeure mal vue par les pharmaciens d’officine, qui estiment qu’elle pourrait compliquer davantage le fonctionnement de l’Ordre. “On craint que cette nouvelle architecture institutionnelle crée un chevauchement dont nous n’avons pas au sein de l’Ordre”, explique Amine Bouzoubaa, secrétaire général de la Confédération des Syndicats des pharmaciens du Maroc (CSPM).

Al Bayane

La Chambre des Conseillers a adopté à l’unanimité le projet de loi n°16.33 portant adoption du décret-loi n°2.23.102 du 16 Chaâbane 1444 (9 mars 2023) portant dissolution et liquidation de l’Agence Millennium Challenge Account – Morocco (MCA-Morocco). Ce texte comprend un article unique portant adoption du décret-loi précité, a indiqué le ministre délégué auprès du Chef du Gouvernement chargé des relations avec le Parlement, porte-parole du gouvernement, Mustapha Baitas, dans sa présentation de ce projet de loi. Le recours à l’adoption de ce décret-loi intervient en application des dispositions de la loi n° 24-16 portant création de l’agence MCA-Morocco, en particulier l’article 13 prévoyant que que sa liquidation et sa dissolution doivent se faire dans un délai de 120 jours à compter de l’expiration de la durée du Pacte, qui correspond au 1er avril 2023.

Rissalat Al Oumma

Le président du conseil de la région Casablanca-Settat, Abdelatif Maâzouz, a qualifié le programme de développement Régional (PDR) 2022-2027, dont les grandes lignes ont été présentées mardi, d’inédit en termes de projets, de programmes et d’objectifs. Lors d’une conférence de presse, Maâzouz, a indiqué que le conseil s’est fortement impliqué dans ce programme en collaboration avec plusieurs partenaires afin d’accélérer un développement territorial global et durable sur les plans économique, social, touristique, culturel, environnemental, entre autres.

Bayane alyaoum

Le Recensement général de la population et de l’habitat (RGPH), prévu en septembre 2024, permettra d’assurer un meilleur suivi de la réalisation de la vision du Nouveau modèle de développement (NMD) du Maroc, a souligné le secrétaire général du Haut-Commissariat au Plan (HCP), Ayachi Khellaf. Le 7ème RGPH, eu égard à ce qu’il offre en termes de données démographiques, économiques, sociales et culturelles, revêt une importance particulière dans son contexte national et international, a affirmé M Khellaf lors d’une rencontre organisée par le HCP et le Fonds des Nations Unies pour la population (FNUAP), à l’occasion de la célébration de la journée mondiale de la population sous le thème « L’innovation et la digitalisation au service du recensement de la population ».

- Advertisment -