mardi 21 mai 2024

Affaire Aït El Jid : Abdelali Hamieddine condamné à la prison ferme

-

La chambre criminelle près la Cour d’appel de Fès a condamné en première instance, ce mardi 11 juillet, l’ex-parlementaire PJD Abdelali Hamieddine à trois ans de prison ferme, pour son implication dans l’assassinat de l’étudiant de gauche Ben Aïssa Aït El Jid, en 1993.

 Le dirigeant du Parti de la justice et du développement a été poursuivi pour participation à un homicide volontaire avec préméditation. Il devra par ailleurs verser 20 000 dirhams de dédommagement à la famille du défunt.

Jusque-là, Abdelali Hamieddine a été poursuivi en liberté provisoire, pour des faits qui se sont produits à l’époque dans les environs de l’Université Sidi Mohammed Benabdellah (Dhar Mehraz) à Fès, dans un contexte de violences entre les factions estudiantines d’obédience islamiste et celles basistes.

En décembre 2018, le juge d’instruction au tribunal de Fès a ordonné la réouverture du dossier, sur la base de nouveaux témoignages. Quelques mois plus tard, quatre anciens étudiants islamistes ont été jugés dans le cadre de cette même affaire. Ils ont été condamnés à des peines entre 3 mois et 3 ans de prison ferme.

- Advertisment -