mardi 21 mai 2024

Le Canada traverse la pire saison des feux de forêt de son histoire

-

Le ministre fédéral de la Protection civile, Bill Blair, l’a confirmé jeudi matin en point de presse, le Canada connaît cette année, et de loin, la pire saison des feux de forêt de son histoire.

Selon les données les plus récentes présentées jeudi par le ministre Blair et son collègue à la Santé, Jean-Yves Duclos, au moins 648 brasiers sont actifs au Canada, dont 339 ne sont pas maîtrisés.

Au 27 juin dernier, les 3415 feux répertoriés au Canada depuis le début de la saison avaient consumé plus de 8,8 millions d’hectares de forêt, soit une superficie comparable à celle de la Jordanie.

Alors que juillet s’amorce à peine, cela représente plus d’une dizaine de fois la superficie moyenne brûlée au Canada à cette période de l’année.

Le dernier record en date pour le Canada était de 7,6 millions d’hectares de forêt brûlés en 1989.

Et la situation ne devrait pas s’améliorer rapidement si on en croit les prévisions de Ressources naturelles Canada qui prévoient une forte probabilité d’activité accrue des feux de forêt au cours des deux prochains mois, pour reprendre les mots du ministre Bill Blair.

Les conditions de sécheresse et les températures supérieures à la moyenne attendues sur l’ensemble du pays font en sorte que les risques de feux de forêt demeureront très élevés pratiquement partout au pays.

En juillet, les régions les plus à risque devraient être les provinces de l’Ouest ainsi que le nord-ouest et l’ouest du Labrador.

En août, les zones les plus à risque devraient encore inclure l’ouest du Canada, le Nord, l’Ontario et seulement l’ouest du Québec.

Le Québec dans la tourmente

La situation est d’ailleurs particulièrement problématique au Québec, où brûlent actuellement 141 brasiers.

Depuis le début de la saison, près de 3,5 millions d’hectares de forêt ont été brûlés sur l’ensemble du territoire québécois.

Ce qui fait du Québec la province la plus affectée par les feux de forêt à l’heure actuelle, a confirmé Yan Boulanger, chercheur en écologie forestière à Ressources naturelles Canada.

Jeudi, Environnement Canada a émis un avertissement de chaleur extrême pour tout le sud-ouest de la province. Plus au nord, une veille d’orages violents a été décrétée. Cela pourrait entraîner le déclenchement de nouveaux incendies ou en raviver certains qui étaient maîtrisés.

- Advertisment -