lundi 27 mai 2024

Maroc : le contrat d’acquisition des redoutables missiles Delilah de l’israélien se précise

-

Entamées en mai 2022, les négociations entre le Maroc et Israël pour l’acquisition des missiles Delilah, une création du constructeur de systèmes de défense Elbit Systems, avancent à grands pas et les Forces royales air s’apprêtent à en équiper nombre de leurs appareils. L’information a été relayée par le forum spécialisé FAR-Maroc sur sa page Facebook.

Les premiers contacts pour leur acquisition ont eu lieu en mai 2022 et depuis, les négociations avancent. C’est ainsi que le Maroc et Israël sont en passe de conclure un nouveau contrat d’armement. Ce dernier porte sur les redoutables missiles de croisière Delilah, propriété de l’israélien Elbit Systems, très actif dans Royaume.

Le lot en question devra être installé sur les chasseurs-bombardiers F-5 des Forces royales air (FRA). Le missile Delilah peut également être lancé à partir de drones, ce qui donne la possibilité de l’utiliser dans différentes conditions et à différentes distances.

Selon le site spécialisé israélien Nziv.net, ce sera le premier missile du genre à être incorporé dans l’arsenal de l’armée de l’air marocaine, capable de toucher efficacement des cibles terrestres et maritimes dans un rayon de 250 km. «Cette portée est idéale pour mener des attaques militaires sur des cibles éloignées et sensibles sans avoir besoin de pénétrer dans l’espace aérien ennemi. Ce missile peut planer à basse altitude et s’approcher de la cible avec précision avant de frapper», lit-on.

Partie intégrante du système d’armement israélien visant à contrôler l’espace aérien et à mener des opérations militaires efficaces, le missile Delilah se caractérise par sa capacité à parcourir de longues distances et à atteindre avec précision des cibles spécifiques.

Delilah est équipé d’un moteur-fusée à combustible solide et est contrôlé par des systèmes de navigation précis tels que le système de positionnement global (GPS) et le système de télédétection (télémétrie). Il est également doté d’une ogive qui peut être chargée de diverses manières, y compris de bombes conventionnelles ou intelligentes.

En plus de fournir à ses forces armées des missiles de croisière et d’attaque air-air et air-sol, tels que le Delilah, le Maroc a lancé un vaste mouvement de modernisation de ses chasseurs F-5 avec des radars de conduite de tir, des écrans numériques et des canaux de transmission de données améliorés, ainsi que des systèmes de traitement avancés de données et de suppression de signal.

Globalement, l’accord en vue fait partie d’un processus visant à accroître les capacités offensives et défensives des FRA. Cette étape s’inscrit également dans la stratégie du Maroc d’intégrer la production d’armements dans son industrie nationale. En 2020, le Parlement a adopté une nouvelle législation visant à réglementer la production, le commerce et le transfert d’armes.

En cela, Israël est érigé en véritable allié du Maroc. A titre indicatif, le même Elbit Systems, entreprise de renommée mondiale spécialisée dans les systèmes de défense, prévoit d’ouvrir deux sites au Maroc, annonçait mardi 6 juin, Shai Cohen, chef du bureau de liaison d’Israël à Rabat. Les détails précis concernant cette implantation n’ont pas encore été communiqués, même si l’on sait déjà que l’un des deux sites est prévu dans la région de Casablanca.

- Advertisment -