lundi 27 mai 2024

La Fondation Mohammed VI pour la protection de l’environnement lance la 4ème édition de l’opération #b7arblaplastic

-

La Fondation Mohammed VI pour la protection de l’environnement, présidée par Son Altesse Royale la Princesse Lalla Hasnaa, lance la quatrième édition de son opération #b7arblaplastic durant toute la saison estivale 2023 allant jusqu’au 15 septembre prochain.

La Fondation Mohammed VI pour la protection de l’environnement, présidée par Son Altesse Royale la Princesse Lalla Hasnaa, lance la quatrième édition de son opération #b7arblaplastic durant toute la saison estivale 2023 allant jusqu’au 15 septembre prochain.

La Fondation Mohammed VI pour la protection de l’environnement, présidée par Son Altesse Royale la Princesse Lalla Hasnaa, lance la quatrième édition de son opération #b7arblaplastic durant toute la saison estivale 2023 allant jusqu’au 15 septembre prochain.

L’opération B7arblaplastic a été inscrite comme activité de cette Décennie et a reçu le prix de la meilleure bonne pratique des plages Pavillon Bleu dans le monde, a rappelé la Fondation.

Son action phare reste l’opération #b7arblaplastic qui a revu à la hausse pour 2023 les défis de l’année précédente: réduire de 10 tonnes au moins les déchets plastiques pour chaque plage, mener au moins 40.000 actions de sensibilisation à l’environnement, sensibiliser environ deux millions de jeunes et recycler l’ensemble des déchets plastiques collectés.

Pour construire cette opération ambitieuse, la Fondation a organisé le 18 mai 2023 un atelier où l’ensemble de ses partenaires économiques et les communes littorales ont participé à la co-construction de sa feuille de route, sa coordination et la mobilisation de tous les acteurs qui contribueront à son succès.

Des activités de sensibilisation seront organisées pour les élèves des programmes Éco-Écoles, les jeunes reporters pour l’environnement et leurs encadrants, en partenariat avec le ministère de l’Éducation nationale, du préscolaire et des sports, a fait savoir la Fondation.

Ces activités seront coordonnées avec une vingtaine d’associations de plongée professionnelles qui mèneront des opérations de nettoyage des fonds marins au niveau de 24 plages, servant de base à des ateliers de sensibilisation et de recyclage des expositions de filets suspendus recyclés, d’après la même source.

L’opération #b7arblaplastic sensibilisera également les enfants des colonies de vacances du ministère de la Jeunesse, de la culture et de la communication et mobilisera la Fédération nationale du scoutisme marocain, outre l’installation des bibliothèques sur quelques plages, note le communiqué.

Ainsi, pour mieux toucher les jeunes qui sont la cible prioritaire, #b7arblaplastic utilisera massivement les canaux numériques, en utilisant les réseaux sociaux (Facebook et Instagram) et son application Anaboundif.

A côté de #b7arblaplastic, opération de sensibilisation majeure du programme Plages propres, la Fondation, les communes, les partenaires économiques et les ministères concernés s’emploieront, comme elles le font depuis 24 ans, à permettre aux Marocains de profiter de la mer et de l’océan sur des espaces propres, équipés, surveillés, sécurisés et animés.

Depuis le début de l’année, la Fondation multiplie les actions de sensibilisation, notamment pour les jeunes. Elle a sensibilisé à travers son bras académique, le Centre International Hassan II de formation en environnement, les enfants des programmes Éco-Écoles et Jeunes Reporters de l’Environnement lors de la journée mondiale de l’environnement (5 juin), la journée mondiale des océans (8 juin) et le Salon international de l’édition et du livre.

Elle a également sensibilisé une cible plus large, en organisant début juin trois conférences internationales (Solutions pour la pollution plastique, Mediterranean Plastic Tides et Feuille de route africaine de la Décennie des océans).Les plages et leurs partenaires économiques se mobiliseront avec #b7arblaplastic pour éliminer des plages la pollution plastique, un problème mondial devenu pressant.

La pollution plastique est devenue si importante que 157 pays travaillent actuellement à promulguer d’ici 2024 un traité international qui sera un fait exceptionnel et juridiquement contraignant.

- Advertisment -