mercredi 22 mai 2024

La cagnotte de la honte:  La famille de Nahel a porté plainte pour escroquerie

-

La cagnotte controversée en faveur du policier qui a tué le jeune Nahel il y a une semaine à Nanterre, en France sera fermée mardi soir, a annoncé sur Twitter son initiateur Jean Messiha, une personnalité d’extrême droite, ancien porte-parole d’Eric Zemmour.

La cagnotte, qui a réuni 1,5 million d’euros, va être « clôturée ce soir à minuit« , affirme-t-il dans une vidéo postée sur le réseau social. Qualifiée de « cagnotte de la honte » par plusieurs responsables de gauche, cette collecte d’argent sur le site GoFundMe pour aider la famille du policier a connu un succès inattendu et suscité un vif débat.

Avant l’annonce de sa clôture par Jean Messiha, les députés Mathilde Panot (La France insoumise) et Arthur Delaporte (PS) avaient annoncé la saisine de la justice pour obtenir la fermeture de la cagnotte. « Cette cagnotte pourrait être considérée comme illégale » et « doit fermer« , a ainsi estimé Arthur Delaporte, en annonçant saisir la procureure de la République de Paris, Laure Beccuau.

« Cette cagnotte est « une insulte aux proches de Nahel« , a estimé de son côté Mathilde Panot, cheffe de file des députés LFI à l’Assemblée nationale. « Soutien pour la famille du policier de Nanterre, Florian M. qui a fait son travail et qui paie aujourd’hui le prix fort« , dit le texte accompagnant la cagnotte.

« C’est une démarche que j’entends, que je comprends, qui ne me paraît pas contraire à nos principes. Bien au contraire, que l’on soutienne la famille d’un policier qui est aussi dans une épreuve aujourd’hui, ça ne me paraît pas choquant« , avait de son côté déclaré lundi le président du parti les Républicains (LR) Eric Ciotti, sans exclure d’y contribuer lui-même.

Côté gouvernement, la Première ministre Élisabeth Borne et son ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin ont estimé que c’était à la justice de se prononcer sur sa légalité.
Selon le journal Le Parisien, la famille de Nahel a porté plainte pour escroquerie en bande organisée contre Jean Messiha, l’instigateur de la cagnotte en faveur du policier, et contre toute personne identifiée comme ayant participé à l’infraction.

- Advertisment -