mardi 21 mai 2024

Industrie X.0: quelles opportunités pour les entreprises marocaines ?

-

Le professeur en sciences économiques à l’Université Côte d’Azur et expert international de la transition numérique, Adel Ben Youssef, analyse, dans un entretien accordé à la MAP, les opportunités offertes par l’industrie X.0 aux entreprises marocaines pour rester compétitives sur les marchés mondiaux et créer de nouveaux emplois et de la croissance économique.

– Quelle est votre lecture de l’évolution de l’industrie commençant de l’industrie 1.0 jusqu’à l’industrie 5.0 et l’industrie X.0 ? Et quelle est la différence entre l’industrie 4.0, l’industrie 5.0 et l’industrie X.0 ?

La première révolution industrielle implique la mécanisation et l’introduction de la machine à vapeur et de l’énergie hydraulique. La deuxième révolution industrielle a vu l’introduction de chaînes de production et d’assemblage de masse basées sur l’énergie électrique. La troisième révolution industrielle a impliqué l’automatisation de la production et de l’utilisation des ordinateurs. La quatrième révolution industrielle se caractérise principalement par l’interconnexion entre les mondes virtuel et physique (CPS) et l’utilisation de générations avancées de technologies numériques. Les effets de cette révolution sur la productivité et la flexibilité devraient être immenses et permettre un meilleur retour sur investissement. Semblable aux précédentes révolutions industrielles, l’Industrie 4.0 se caractérise par ses effets importants sur l’industrie.

Le terme « Industrie 4.0 » est associé à la quatrième révolution industrielle. Il désigne l’avènement d’une nouvelle vague de technologies permettant de changer le paradigme économique et modifier en profondeur la production dans les secteurs économiques. Toutefois, comme chaque révolution industrielle, cela demande du temps pour que les effets soient perceptibles et ressentis par tous les secteurs économiques. Par exemple, on commence de nos jours, à se rendre compte du pouvoir de l’Intelligence Artificielle et sa capacité à transformer les industries en profondeur. Or, l’Industrie 4.0 est la conjonction d’au moins douze technologies génériques nouvelles incluant la Blockchain, la réalité virtuelle, le Cloud Computing…, et chacune d’entre elles a une capacité immense de provoquer des changements majeurs.

Il y a une forte présomption que les nouvelles vagues de technologies dépassant celles de l’Industrie 4.0 sont d’ores et déjà présentes, d’où l’idée de passer au qualificatif industrie 5.0. Mais ce qui caractérise le plus l’Industrie 5.0, c’est la modification des objectifs poursuivis par la technologie. En effet, on se rend compte de nos jours de la nécessité de modifier le sens des évolutions technologiques pour qu’elles soient centrées sur l’homme, sur la soutenabilité et le respect de la nature et améliorant la résilience des entreprises.

Les révolutions industrielles vont se succéder à un rythme rapide et le temps entre deux révolutions va se raccourcir, ce qui conduit à faire l’hypothèse de l’industrie X.0 car la vitesse du changement technologique est exponentielle. Cela offre des opportunités immenses pour tous les pays et dans tous les secteurs à condition de savoir mettre en place les pré-requis et le terrain favorable.

– Comment cette industrie X.0 peut-elle profiter aux entreprises marocaines ?

Comme toutes les entreprises du monde, les opportunités offertes par les nouvelles technologies sont très importantes. Elles permettent par exemple un rattrapage en termes d’utilisation des logiciels les plus à la pointe (avec un coût raisonnable et sans s’équiper lourdement), de disposer des innovations en cascade et d’optimiser les processus de production. L’adoption des technologies de l’industrie X.0 permet aux entreprises de rationaliser leurs opérations, d’automatiser les processus de production, de réduire les coûts et d’augmenter la productivité. Cela permet aux entreprises marocaines de produire plus efficacement et de rester compétitives face à la concurrence mondiale.

La collaboration entre diverses parties prenantes, telles que les entreprises, les organisations gouvernementales, les instituts de recherche et les startups, est encouragée par l’Industrie X.0. Les entreprises marocaines peuvent former des alliances et créer des écosystèmes pour partager des informations, des compétences et des ressources. La collaboration peut déboucher sur le développement de nouvelles solutions, le partage d’initiatives de R&D et l’accès à de nouveaux marchés, améliorant ainsi la compétitivité et stimulant la croissance économique.

L’industrie X.0 encourage l’adoption de technologies de fabrication avancées, y compris les usines intelligentes et les chaînes d’approvisionnement. Afin d’améliorer les processus de production, de renforcer la flexibilité et de réduire les temps d’arrêt, les entreprises marocaines peuvent utiliser des technologies telles que les jumeaux numériques, la surveillance en temps réel et la maintenance prédictive. Cela favorise la concurrence et la croissance en leur permettant de réagir rapidement aux demandes changeantes des clients et du marché.

Une main-d’œuvre professionnelle connaissant les technologies de pointe et les capacités numériques est nécessaire pour l’industrie X.0. Les entreprises au Maroc peuvent s’engager dans des initiatives de formation et de perfectionnement pour créer un vivier de talents possédant les compétences requises à l’ère numérique. Les entreprises peuvent accroître leur compétitivité, attirer des investissements internationaux et créer de nouvelles possibilités d’emploi en investissant dans une main-d’œuvre compétente, ce qui favorise la croissance économique.

– Le consommateur est placé au centre de l’usine intelligente pour lui offrir un produit hyper personnalisé et différent. Quel est votre commentaire ?

L’utilisation de la technologie, des données et des processus collaboratifs pour développer une offre de produits hautement personnalisée et distinctive implique de placer le consommateur au centre de l’usine intelligente. Les usines intelligentes peuvent mieux répondre aux besoins distincts de chaque client en comprenant les préférences, en permettant la personnalisation et en adoptant la collaboration en temps réel. Cela améliore l’expérience client de manière globale.

Les usines intelligentes utilisent l’apprentissage automatique, les capteurs et la technologie Internet des objets (IoT) pour recueillir une tonne de données sur les clients et leurs interactions avec les produits. L’analyse de ces données peut fournir des informations importantes sur les préférences, les actions et les besoins des personnes. Les fabricants peuvent créer des articles adaptés à certains besoins, goûts et préférences en étudiant les données des consommateurs.

Des options de personnalisation des consommateurs peuvent être fournies par des usines intelligentes à l’aide de technologies de production de pointe telles que la fabrication additive (impression 3D) et l’automatisation flexible. Les clients peuvent ensuite personnaliser les produits en fonction de leurs goûts particuliers, tels que le choix des couleurs, des fonctionnalités ou l’ajout de gravures personnalisées. Les entreprises peuvent développer des produits distinctifs qui se démarquent de la concurrence en incluant les clients dans le processus de conception du produit.

La conception flexible et adaptable des usines intelligentes est une caractéristique clé. Ils peuvent facilement basculer entre plusieurs types de produits et reconfigurer les lignes de production, permettant de petites tailles de lots et des réponses rapides aux demandes des clients. En raison de leur flexibilité, les fabricants peuvent créer une large gamme de produits adaptés aux intérêts de certains clients, ce qui se traduit par une gamme de produits diversifiée.

Le passage d’une industrie 3.0 à une industrie 4.0 est le passage de la production de masse à la personnalisation de masse. L’industrie 4.0 a cherché à corriger le modèle industriel de l’industrie 3.0 et on constate de nos jours que l’industrie 5.0 cherche à corriger les imperfections de l’industrie 4.0 ! Cela s’emballe et il faut être capable de suivre.

- Advertisment -