lundi 20 mai 2024

Foot : Accusé de «harcèlement moral» et de «discrimination», Galtier jugé le 15 décembre

-

Au terme de sa garde à vue ce vendredi, l’actuel entraîneur du Paris Saint-Germain est convoqué devant le tribunal correctionnel de Nice.

L’entraîneur Christophe Galtier, qui s’apprête à quitter le PSG, sera jugé le 15 décembre prochain pour harcèlement moral et discrimination pour des propos discriminatoires qu’il aurait tenus lorsqu’il entraînait l’OGC Nice, a annoncé, vendredi 30 juin, le procureur de la République de Nice.

Lors de son audition, il a « contesté les infractions susceptibles de lui être reprochés », a indiqué le procureur Xavier Bonhomme dans un communiqué.

Christophe Galtier sera jugé le 15 décembre devant le tribunal correctionnel de Nice « des chefs de harcèlement moral et de discrimination à raison de l’appartenance ou de la non-appartenance, vraie ou supposée, à une ethnie, une nation, une prétendue race ou une religion déterminée », détaille le procureur. Des délits passibles de trois ans de prison et 45 000 euros d’amende.

Son fils John Valovic-Galtier, agent de joueurs, qui avait également été placé garde à vue, est lui ressorti libre sans aucune poursuite, a précisé le procureur.

Une enquête préliminaire avait été ouverte mi-avril pour des soupçons de « discrimination fondée sur une prétendue race ou l’appartenance à une religion » visant Christophe Galtier, quand il était à la tête de l’équipe de Ligue 1, entre 2021 et 2022.

L’affaire a éclaté après la révélation par le journaliste indépendant Romain Molina, puis la radio RMC, d’un courrier électronique – que l’AFP n’a pas pu authentifier – adressé à la direction du club niçois par l’ancien directeur du football du club Julien Fournier, avec qui Galtier a entretenu des relations exécrables.

Dans ce courrier électronique, Fournier rapportait ces propos attribués à l’entraîneur sortant du PSG : « Il m’a alors répondu que je devais tenir compte de la réalité de la ville et qu’en effet, on ne pouvait pas avoir autant de noirs et de musulmans dans l’équipe » et « Il m’a fait état de sa volonté de changer en profondeur l’équipe en précisant aussi qu’il voulait limiter au maximum le nombre de joueurs musulmans ».          

 
- Advertisment -