vendredi 24 mai 2024

Violences en France: L’ambassade américaine à Paris appelle ses ressortissants à la vigilance

-

L’ambassade américaine à Paris a lancé, jeudi, une alerte sécuritaire à l’adresse de ses ressortissants en France, les appelant à faire preuve de vigilance, suite aux violences urbaines qui secouent, depuis mardi, plusieurs villes de l’hexagone, après la mort d’un adolescent par un tir de la police lors d’un contrôle routier à Nanterre, en banlieue parisienne.

« Depuis mardi, des violences ont lieu en région parisienne et dans d’autres grands centres urbains avec notamment des dégradations de biens privés et de bâtiments publics. Ces manifestations de protestation devraient se poursuivre et pourraient devenir violentes’’, écrit la représentation diplomatique américaine sur son site internet et ses comptes sur les réseaux sociaux.
L’ambassade appelle, à cet effet, les ressortissants américains à éviter les rassemblements de masse et les zones avec une importante présence policière.
« Ces rassemblements risquent de devenir violents et entraîner des affrontements », prévient-on, relevant que certaines villes ont imposé des couvre-feux alors que les transports en commun sont impactés.
Dans son alerte sécuritaire, l’ambassade préconise, entre autres, aux ressortissants américains en France d’éviter les zones à risque d’affrontements et de contacter la Croix-Rouge s’ils trouvent des difficultés à se rendre chez eux.
Une séquence vidéo montrant un policier tirer à bout portant contre le jeune Nahel, mardi matin, lors d’un contrôle routier a choqué le pays et suscité une vague d’indignations et de réactions.
Des violences ont éclaté dans la soirée du drame à Nanterre et dans plusieurs communes d’île de France, avant de se propager la nuit suivante à d’autres villes de la France.
Ce jeudi, des affrontements entre des jeunes et les forces de l’ordre se sont produits au terme de la marche blanche organisée à Nanterre pour rendre hommage à la victime, alors que des tensions étaient en cours à Marseille, Lille et à Lyon en début de soirée.
Redoutant de nouvelles violences, les autorités d’île de France ont décidé l’arrêt des bus et des tramways franciliens dès 21h ce jeudi soir, alors que les villes de Clamart et Compiègne ont décrété des couvre-feux nocturnes.
Face au risque d’un embrasement de la situation, à l’image des émeutes des banlieues de 2005, le ministère de l’intérieur a annoncé la mobilisation de 40.000 policiers et gendarmes partout en France.

- Advertisment -