mercredi 22 mai 2024

CAN U23: Les Lionceaux de l’Atlas pour monopoliser le fauteuil de leader et se qualifier en demies

-

La sélection marocaine aborde son deuxième match du groupe A de la CAN U23 de football, mardi à Rabat, contre le Ghana, son co-leader, avec l’ambition de monopoliser le fauteuil de leader et d’assurer la qualification au dernier carré de la compétition.

Au terme de la première journée de ce groupe, le Maroc, vainqueur samedi dernier de la Guinée 2 à 1, partage la première place du groupe avec le Ghana, tombeur du Congo 3 buts à 2, dimanche.

Une victoire permettrait aux Lionceaux de l’Atlas d’accéder en demi-finales et de se rapprocher de leur principal objectif, à savoir décrocher l’un des trois billets qualificatifs pour les prochains Jeux Olympiques. Un succès face au Ghana permettrait aussi aux poulains de Issame Charaï d’entrevoir la suite de la compétition avec moins de pression et, par là, peaufiner leur mécanismes en prévision de matches qui seront de plus en plus rudes.

D’ailleurs, la gestion optimale de la pression sera le principal enjeu du Onze national pour pouvoir entrer dans le match dès les premières minutes et ne pas laisser à l’adversaire le temps de prendre le dessus.

Face au Ghana, qui a fait montre d’une force offensive redoutable contre le Congo, il est impératif de ne pas commettre les erreurs du premier match, surtout en première mi-temps. Pour cela, les joueurs doivent se libérer mentalement, pour pouvoir exprimer pleinement leur potentiel technique.

C’est en effet, le souci qui préoccupe le coach national, Issame Charaï, qui insiste sur la nécessité de bien entamer la partie et se libérer le plus tôt possible.

« J’espère que pour nous, le match commence bien, comme ça les joueurs se libèrent beaucoup plus vite. On a vu comment dans le premier match (contre la Guinée, Ndlr) on a eu besoin de beaucoup de temps et d’un but contre nous pour se libérer. Alors, j’espère que pour le prochain match on le fera beaucoup plus tôt », a indiqué Charaï lors de la conférence d’avant match, lundi à Rabat.

« Ce sera un match ouvert. Le début de la partie sera très important. Les Ghanéens sont très flexibles tactiquement, alors il faut voir comment ils vont entamer le match. Ça peut aller des deux côtés », a-t-il expliqué.

Tactiquement, la sélection ghanéenne a démontré, contre le Congo, qu’elle dispose d’un groupe très offensif, mais également coriace en défense, dans la mesure où elle n’a encaissé les deux buts que pendant le temps additionnel.

Cela implique un schéma tactique conciliant les tâches défensives et offensives, pour pouvoir marquer sans encaisser. D’ailleurs, Issame Charaï affirme qu’il y a eu un suivi de l’équipe ghanéenne et qu’il a déjà une idée sur ses forces et faiblesses.

« On avait déjà préparé cette équipe ghanéenne. On a aussi vu le match qu’ils ont gagné hier. On savait que c’est une équipe très offensive avec des joueurs très rapides qui peuvent faire mal, ce qui constitue leur point fort. Mais on a aussi vu les points faibles de cette équipe”, a-t-il confié.

Le Maroc a hérité du groupe A de la CAN U23, aux côtés du Ghana, du Congo et du Niger. Le Groupe B est composé de l’Egypte, du Mali, du Gabon et du Niger.

Les trois premières équipes au classement de cette CAN valideront leur billet pour les JO-2024.

- Advertisment -