mercredi 22 mai 2024

Revue de presse quotidienne de ce vendredi 23 juin 2023

-

Voici les principaux titres développés par la presse nationale de ce vendredi 23 juin 2023:

L’Opinion

  • Bien qu’il résiste, le commerce de proximité demeure menacé par plusieurs défis qui n’ont eu de cesse de s’accumuler lors des années précédentes. En quête d’un modèle durable, le secteur est appelé à s’adapter aux nouveaux modes de consommation à l’ère de la révolution numérique qui a mis de nouveaux acteurs au-devant de la scène. Au yeux du ministre de l’Industrie et du Commerce, Ryad Mezzour, le commerçant demeure un maillon incontournable de la chaîne d’approvisionnement nationale. D’où la nécessité de soutenir ce secteur pour améliorer sa capacité d’amortir les chocs. Pour ce faire, le ministère de tutelle a d’ores et déjà élaboré un plan de développement que le ministre a pris soin de détailler lors de la Journée nationale du commerçant, célébrée mercredi 21 juin à Ksar El Kébir. Un plan ambitieux destiné à améliorer la compétitivité des commerçants et leur capacité à s’adapter à l’ère digitale.
  • Deux Mémorandums d’entente ont été signés mercredi à Rabat entre le gouvernement marocain et le gouvernement des Pays-Bas, visant la consolidation de la coopération bilatérale en matière de développement des projets d’infrastructures publiques et des énergies renouvelables. Signés en présence du Chef du gouvernement Aziz Akhannouch, du Premier ministre néerlandais Mark Rutte et de plusieurs responsables et hommes d’affaires marocains et néerlandais, les deux mémorandums visent à renforcer la coopération dans les domaines liés au développement durable, aux infrastructures publiques et à la transition énergétique. Le premier mémorandum ambitionne de renforcer les domaines de coopération qui font partie des priorités du Maroc et de « Invest International », notamment dans les secteurs liés à l’eau et aux infrastructures, à l’agriculture, aux énergies renouvelables, à l’industrie durable et à la santé. Le second permettra de soutenir conjointement des actions pour des initiatives et des alliances internationales existantes et futures liées à l’énergie renouvelable et aux nouveaux carburants et de faciliter la mise en relation de l’offre et de la demande en matière d’investissement et de commerce entre les producteurs de nouveaux carburants renouvelables et les acheteurs.
  • Le gouvernement a lancé le programme Ana Moukawil pour soutenir les petits entrepreneurs. Un programme important mais insuffisant pour permettre aux TPE de se relever de la crise actuelle, selon Abdellah El Fergui, président de la Confédération marocaine des TPE-PME. “A mon avis, le lancement de ce programme avec des partenaires comme le patronat et la fédération des microcrédits est incompréhensible parce qu’il semble que les TPE et les porteurs de projets ne sont pas une priorité pour le patronat”, a-t-il souligné dans un entretien accordé au journal. En plus, la mise en place d’un tel programme interpelle sur le sort du projet Intelaka. “Il n’est pas encore clair s’il s’agit d’un programme complémentaire ou d’un suppléant”, a-t-il ajouté. « Les TPE ont besoin d’une réponse globale à leurs soucis de financement”, a-t-il soutenu.

Le Matin

  • Le Roi Mohammed VI a adressé un message de condoléances et de compassion aux membres de la famille de feu Mohamed Lahbabi, professeur émérite en sciences économiques. En cette douloureuse circonstance, le Roi exprime aux membres de la famille du défunt, et à travers eux à l’ensemble de ses proches, ainsi qu’à sa famille politique nationale, en particulier l’Union socialiste des forces populaires (USFP), à sa grande famille académique et à ses amis et admirateurs, ses vives condoléances et ses sincères sentiments de compassion, suite à la disparition d’une grande figure connue pour ses qualités humaines, son fort engagement en faveur des principes et valeurs nationaux et ses riches contributions scientifiques et intellectuelles tout au long de sa vie dans les domaines économique et politique, outre son ferme attachement à la défense des intérêts suprêmes de la Patrie, des constantes et des sacralités de la Nation.
  • Sur Hautes Instructions du Roi Mohammed VI, Chef Suprême et Chef d’Etat-Major Général des Forces Armées Royales, le Prince Héritier Moulay El Hassan a présidé, jeudi, au Collège Royal de l’Enseignement Militaire Supérieur (CREMS) à Kénitra, la cérémonie de sortie de la 23ème promotion du Cours Supérieur de Défense et de la 57ème promotion du Cours Etat-Major, indique un communiqué de l’État-major Général des Forces Armées Royales. A cette occasion, le Général de Brigade, Directeur du CREMS a présenté devant le Prince Héritier le bilan annuel des activités du Collège Royal, lui remis les meilleurs mémoires de recherche de la promotion du Cours Supérieur de Défense et la plaque du CREMS, avant de proclamer les résultats obtenus par les officiers stagiaires. Moulay El Hassan a procédé, par la suite, à la remise des brevets de l’enseignement militaire supérieur avec grade de master spécialisé en défense nationale et des diplômes d’Etat-Major respectivement aux Officiers stagiaires du Cours Supérieur de Défense et du Cours d’État-Major.
  • Les sociétés régionales multiservices soulèvent de nombreuses interrogations. Pour nombre d’observateurs, le passage à ces sociétés, où la participation publique au capital ne peut être supérieure à 10%, conduira systématiquement à une augmentation du coût du mètre cube d’eau et du kilowattheure d’électricité. Mais pour l’expert en énergie Amin Bennouna, le problème se situe ailleurs : seules cinq régions, à savoir Casablanca-Settat, Rabat-Salé-Kénitra, Marrakech-Safi, Tanger-Tétouan-Al Hoceïma et Fès-Meknès, ont la capacité de drainer les investissements privés nécessaires à la mise en place de ces Sociétés. Pour les sept autres, la situation s’avère bien plus complexe.
  • Après deux trimestres consécutifs de baisse, le commerce mondial de biens et services a rebondi entre janvier et mars 2023, selon un nouveau rapport de la Conférence des Nations unies sur le commerce et le développement. Pour les pays en développement, aussi bien les importations que les exportations de marchandises affichent une augmentation annuelle de 6%. Le Maroc a donc fait mieux que la moyenne de ces pays, affichant +10,1% pour les importations et +8% pour les exportations. D’après la Cnuced, les perspectives du commerce mondial pour le reste de l’année sont néanmoins sombres, au vu notamment de l’inflation persistante, des vulnérabilités financières et de la guerre en Ukraine.

L’Economiste

  • Le dernier rapport du Conseil économique, social et environnemental tire la sonnette d’alarme sur la situation préoccupante du système des soins d’urgence. Ce document pointe d’importants dysfonctionnements et insuffisances, notamment en matière de gouvernance. En plus de la faible territorialisation effective de la filière des urgences, le secteur privé est exclu du système national, même s’il joue un rôle primordial, en l’absence d’un encadrement légal rigoureux. Le CESE pointe notamment une indigence en matière de données statistiques consolidées, fiables et disponibles concernant l’activité des urgences médicales. Le ministère de tutelle ne dispose que de chiffres concernant l’activité du secteur public. Pour le CESE, «la gouvernance reste centralisée, n’accorde pas une autonomie de gestion aux régions et aux hôpitaux, et ne permet pas de les responsabiliser sur leurs performances».
  • L’OCP en action au Royaume- Uni. L’Office chérifien des phosphates a présenté sa stratégie industrielle green axée sur l’énergie verte, lors d’une conférence, organisée récemment au siège de la Royal Society of Chemistry, une société savante située à Londres. L’exposé a été animé par le PDG, Mostafa Terrab, qui a souligné l’importance de ce plan d’investissement d’un montant de 130 milliards de DH pour la période 2023-2027. Celui- ci vise l’accroissement des capacités de production d’engrais et d’atteindre la neutralité carbone avant 2040. Devenir autonome en matière d’approvisionnement en ammoniac vert et d’énergies renouvelables, tel est l’objectif principal de l’OCP à travers sa stratégie green. Cela lui permettra aussi d’entrer en force dans le marché des engrais verts et des solutions de fertilisation adaptées aux besoins spécifiques des différents sols. Pour cela, l’OCP vise à augmenter sa capacité de production d’engrais pour passer de 12 millions de tonnes à un record de 20 millions de tonnes.
  • Nouvelle étude du Boston Consulting Group (BCG) sur la perception du rôle des femmes au Maroc et dans les sociétés africaines. Selon cette étude, au cours des 20 dernières années, des pays comme le Maroc et l’Egypte ont considérablement amélioré l’accès à l’enseignement primaire et secondaire pour les filles. Pourtant, les femmes demeurent largement en dehors du marché du travail et le principal obstacle semble résider dans des croyances profondément ancrées concernant le rôle des femmes au sein de la société, autant auprès des hommes que des femmes, déduit BCG. «Le modèle de réussite pour une femme marocaine est d’être une femme dont les enfants (mâles) réussissent», déclare une participante à l’étude résidente à Casablanca. Selon la même source, environ la moitié des personnes interrogées ont déclaré que les femmes ne devraient pas travailler si le mari ou le père gagne suffisamment d’argent pour subvenir aux besoins du ménage. Globalement, selon BCG, des pays comme le Maroc disposent d’un vivier de femmes éduquées, mais leurs économies n’en tirent pas suffisamment profit.
  • Au cours des 12 derniers mois, le ministère de la Transition énergétique et du Développement durable a autorisé plusieurs nouveaux projets relatifs aux énergies renouvelables, avec une capacité d’environ 1.000 mégawatts. «C’est la plus grande capacité autorisée en une année par le département dans son histoire», a affirmé Leila Benali, ministre de la Transition énergétique et du Développement durable lors d’une journée d’étude. Cet engouement s’explique notamment par les instructions royales en vue de renforcer la souveraineté énergétique et le positionnement du Maroc sur l’échiquier continental et international. Il s’agit d’accélérer le rythme de réalisation des projets d’énergies renouvelables et de valorisation de leur exploitation. Dans ce dossier, il est impératif d’assurer l’accompagnement par un cadre réglementaire et institutionnel adapté et un plan intégré des infrastructures de base. Lors de cette table ronde organisée par la Commission des infrastructures de la Chambre des représentants, la ministre a cherché visiblement à se greffer sur le plan d’équipement électrique adopté par le conseil d’administration de l’ONEE en 2019.

Libération

  • Le gouvernement a lancé le programme Ana Moukawil pour soutenir les petits entrepreneurs. Un programme important mais insuffisant pour permettre aux TPE de se relever de la crise actuelle, selon Abdellah El Fergui, président de la Confédération marocaine des TPE-PME. “A mon avis, le lancement de ce programme avec des partenaires comme le patronat et la fédération des microcrédits est incompréhensible parce qu’il semble que les TPE et les porteurs de projets ne sont pas une priorité pour le patronat”, a-t-il souligné dans un entretien accordé au journal. En plus, la mise en place d’un tel programme interpelle sur le sort du projet Intelaka. “Il n’est pas encore clair s’il s’agit d’un programme complémentaire ou d’un suppléant”, a-t-il ajouté. « Les TPE ont besoin d’une réponse globale à leurs soucis de financement”, a-t-il soutenu.
  • La Gambie a réitéré, devant les membres du Comité des 24 (C24) de l’ONU, son soutien ferme à l’intégrité territoriale et à la souveraineté du Maroc sur son Sahara, tout en saluant l’initiative d’autonomie comme solution viable et de compromis à ce différend régional. Intervenant lors de la réunion annuelle du C24 tenue à New York, le représentant permanent adjoint de la Gambie à l’ONU, Lamin Faati a souligné que l’initiative marocaine est à même de contribuer à la sécurité et à la stabilité dans la région au moment où le Sahel est aux prises avec des défis sécuritaires sans précédent, relevant que l’initiative d’autonomie, qualifiée de sérieuse et crédible dans les résolutions successives du Conseil de sécurité, y compris la 2654, jouit d’un soutien international « notable ».

Al Bayane

  • Les données de santé demeurent une cible privilégiée des cyberattaques et un actif essentiel qui nécessite une protection particulière contre les usages non autorisés, a souligné, jeudi à Rabat, le ministre délégué auprès du chef du gouvernement, chargé de l’administration de la Défense nationale, Abdellatif Loudiyi. S’exprimant à l’ouverture du séminaire sur « La sécurité des systèmes d’information de la santé », Loudiyi a indiqué que l’ouverture et la facilité d’accès à l’information que procure la digitalisation « doivent être compensées ou accompagnées par des mesures strictes de protection et renforcées par la réglementation en vigueur ». Le système national de santé s’est engagé dans une réforme structurelle centrée sur une mise en œuvre efficace du chantier de la protection sociale et de la couverture sanitaire, a-t-il soutenu, faisant savoir que la réussite de cette réforme demeure tributaire de la conciliation de la digitalisation du secteur avec la sécurité des systèmes d’information.

Al Massae

  • « L’offre nationale globale en animaux destinés à l’Aïd est estimée à 7,8 millions de têtes, dont 6,3 millions d’ovins et 1,5 millions de caprins, assure le ministère de l’Agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts, qui note que cette offre dépasse la demande qui est estimée à 5,6 millions de têtes dont 5,1 millions d’ovins et 500.000 têtes de caprins. Par ailleurs, depuis le début de l’opération d’identification, plus de 6,86 millions de têtes ovines et caprines destinées au sacrifice de l’Aïd ont été identifiées et marquées par la boucle Aïd Al-Adha.

Bayane Al Yaoum

  • La délégation officielle marocaine pour le pèlerinage a quitté, jeudi matin, l’aéroport de Rabat-Salé à destination des Lieux Saints de l’Islam, pour accomplir le rite du Hajj au titre de l’année 1444 de l’Hégire. La délégation officielle comprend notamment le Wali de la région de l’Oriental et Gouverneur de la Préfecture d’Oujda, Mouaad Jamai, le conseiller à la Cour de cassation et Médiateur, Mohamed Benalilou, l’ambassadeur, directeur général des relations bilatérales au ministère des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Fouad Yazough, et le Colonel Mohamed El Fellah, commandant de l’Établissement central du matériel de génie. Sa Majesté le Roi Mohammed VI, Amir Al-Mouminine, avait adressé le 02 juin, un message aux pèlerins marocains devant se rendre aux Lieux Saints de l’Islam au titre de l’année 1444, dont lecture a été donnée par le ministre des Habous et des Affaires islamiques, Ahmed Toufiq.
  • Le groupe PPS à la Chambre des représentants a appelé le gouvernement à endiguer l’hémorragie de l’exode des professionnels de santé à l’étranger. Intervenant lors de la séance hebdomadaire des questions, il a appelé le gouvernement à prendre les mesures nécessaires pour renforcer l’économie nationale et protéger le pouvoir d’achat des citoyens. Il a également souligné que des zones rurales et montagneuses souffrent des inégalités flagrantes, jugeant nécessaire de rendre attrayant le monde rural afin de le mettre au service de l’investissement.

Al Ahdat Al Maghribia

  • Le Directeur général de la Sûreté nationale et de la Surveillance du territoire, Abdellatif Hammouchi, a effectué, mercredi et jeudi, une visite de travail au Portugal à la tête d’une importante délégation sécuritaire, au cours de laquelle il a eu des entretiens avec des responsables portugais portant sur les moyens de promouvoir la coopération dans les divers domaines sécuritaires, notamment la lutte contre le terrorisme et le crime organisé transfrontalier. Lors de cette visite, Hammouchi s’est entretenu avec l’ambassadrice, secrétaire générale du Système d’information de la République portugaise (SIRP), Mira Graça Gomes, et le directeur général des Renseignements nationaux (SIS), Adélio Neiva da Cruz, ainsi qu’avec le directeur général du Service d’informations stratégiques de la défense (SIED), Carlos López Pérez, indique un communiqué de la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST).

Assahra Almaghribia

  • Le gouvernement est mobilisé pour apporter son soutien au Comité chargé de la Candidature du Maroc au Mondial 2030 de Football, dans le cadre d’une candidature conjointe avec l’Espagne et le Portugal, a affirmé jeudi le chef du gouvernement Aziz Akhannouch. Présidant la première réunion du comité qui supervisera la présentation du dossier de candidature du Royaume pour abriter le Mondial 2030 de manière conjointe avec l’Espagne et le Portugal, avec les différents départements ministériels concernés, en vue d’examiner les dispositions nécessaires à cet effet, Akhannouch a relevé que cette candidature commune constitue un nouvel horizon du partenariat stratégique, consacre une nouvelle génération de coopération et de partenariats et reflète la mutualisation des efforts et des moyens des continents africain et européen.
- Advertisment -