vendredi 24 mai 2024

Microsoft veut construire un supercalculateur quantique d’ici 10 ans

-

Des chercheurs de chez Microsoft viennent de publier un article détaillé sur la création de qubits de Majorana. Il s’agit de la première étape de la nouvelle feuille de route de la firme, qui espère parvenir à construire un supercalculateur quantique d’ici dix ans.

L’informatique quantique promet de révolutionner certains calculs en utilisant les lois de la physique quantique. Ces machines sont encore loin d’être une réalité, mais la recherche avance régulièrement. Microsoft fait partie des entreprises lancées dans la course au supercalculateur quantique, et vient de publier sa feuille de route. La firme espère parvenir à construire son propre supercalculateur quantique d’ici dix ans.

La première étape est la création de qubits, ou bits quantiques, l’unité de base pour les calculs quantiques. L’année dernière, Microsoft avait annoncé avoir passé une première étape importante, la création d’un qubit basé sur la particule de Majorana, un fermion qui a la particularité d’être sa propre antiparticule. Les chercheurs viennent de publier leurs derniers résultats dans la revue Physical Review B.

Une correction d’erreur quantique sera nécessaire

La feuille de route contient au total six étapes. Les qubits actuels ne sont pas encore assez fiables. La prochaine étape consiste donc à inclure une correction d’erreurs au niveau matériel, appelé qubit topologique, puis à les tresser pour réduire le nombre d’erreurs. Google, un de ses principaux rivaux dans ce domaine, est déjà parvenu à tresser des anyons non abéliens.

Microsoft espère parvenir à atteindre la sixième et dernière étape de sa feuille de route, la construction d’un supercalculateur quantique, d’ici dix ans. Satya Nadelle, le P.-D.G de Microsoft, a indiqué qu’une telle machine pourrait permettre de réaliser 250 années de progrès en chimie et science des matériaux en seulement 25 ans.

- Advertisment -