mardi 28 mai 2024

Un lot de drones suicides SpyX israéliens réceptionné par le Maroc

-

Les Forces armées royales (FAR) marocaines auraient réceptionné un lot de drones suicides SpyX développés par la société israélienne BlueBird Aero System.

Cette acquisition vise à «renforcer l’arsenal de l’artillerie et de l’infanterie des FAR», a indiqué lundi le Forum spécialisé FAR Maroc sur sa page Facebook.

Le drone SpyX, selon son fabricant, est un drone «précis», «avancé» et «facilement déployable par une petite équipe».

D’une longueur de 2 mètres et d’une largeur de 1,4 mètre, ce drone suicide a une portée opérationnelle allant jusqu’à 50 kilomètres et fonctionne à l’énergie électrique, souligne-t-on.

Le SpyX peut aller à une vitesse maximale de vol estimée à 150 km/heure, laquelle peut atteindre 250 km/heure en mode attaque, ce qui lui permet de toucher ses cibles, statiques ou en mouvement, avec précision. Le drone a également une «endurance allant jusqu’à 1 heure et demi» et peut supporter des charges explosives d’un poids maximal de 2,5 kilogrammes.

Combiné au Vtol, un autre drone de reconnaissance, SpyX offre une «supériorité» à son utilisateur, précise son constructeur israélien, ajoutant que le drone offre aussi « la possibilité d’annuler une attaque à la dernière minute, permettant ainsi d’éviter d’éventuelles pertes parmi les civils».

L’achat de ce drone vient renforcer la coopération militaire entre le Maroc et Israël, depuis la reprise de leurs relations diplomatiques en décembre 2020. Le royaume a déjà acquis plusieurs drones et systèmes de défense israéliens et les hauts responsables des deux pays multiplient les visites à Rabat et Tel-Aviv.

Israël a vendu divers systèmes de défense au Maroc ces dernières années, notamment des drones, des avions et des chars, pour renforcer et moderniser son armée.

La société israélienne Elbit Systems, leader dans la fabrication de systèmes de défense, prévoit d’ouvrir prochainement deux usines au Maroc.

- Advertisment -