mardi 21 mai 2024

African Lion 2023: Des experts américains soulignent la vigueur du partenariat stratégique maroco-américain

-

L’exercice « African Lion 2023 » traduit la vigueur du partenariat stratégique entre le Maroc et les Etats-Unis au service de la paix et la stabilité face aux défis sécuritaires grandissants qui menacent la région et l’Afrique, ont souligné des experts américains à Washington.

“Ce qui rend l’exercice African Lion particulièrement spéciale cette année est que le président américain, Joe Biden a alerté, le mois dernier, sur de nouvelles menaces inquiétantes dans la région, avec l’Iran qui livre des drones au +polisario+ via l’Algérie qui, à son tour, dépense des milliards de dollars pour l’achat des armes”, indiquent ces spécialistes des questions stratégiques lors de l’émission “Avec le Maroc depuis Washington” diffusée dimanche sur Medi1TV.

Pour le Colonel américain à la retraite et professeur associé à la National Defense University, David des Roches, cet exercice interarmées combiné, organisé pour la 19è édition par les Forces Armées Royales et les Forces Armées américaines, contribue à la consolidation de la coopération militaire bilatérale et de l’échange entre les forces armées de différents pays en vue de promouvoir la sécurité et la stabilité.

“Quand vous regardez comment les États-Unis conçoivent les opérations militaires à l’étranger, l’enjeu majeur est l’interopérabilité. Nous avons besoin de partenaires et d’alliés”, comme le Maroc, a indiqué ce spécialiste du monde arabe, soulignant l’importance de la coopération entre Rabat et Washington face aux “groupes malveillants” qui menacent la sécurité au Sahel et au Sahara.

Tout en saluant le degré de professionnalisme et de performance des FAR, l’expert militaire US a, par ailleurs, relevé l’importance primordiale accordée, dans le cadre de l’African Lion, au volet humanitaire avec le déploiement notamment d’un hôpital médico-chirurgical de campagne où le service a été assuré par un staff multidisciplinaire maroco-américain.

Le spécialiste des questions internationales, George Landrith, lui, a rappelé que « l’African Lion » est la plus grande manœuvre militaire sur le continent africain, organisée conjointement par le Maroc et les États-Unis, avec la participation de pays européens et africains.

“Je pense que cette année, c’est encore plus important à cause des menaces croissantes dans la région”, a-t-il noté lors de cette émission mensuelle produite dans la capitale américaine et animée par l’ancien ambassadeur et porte-parole du département d’État, Adam Ereli.

Il s’agit d’un “message fort aux adversaires de la sécurité, de la paix et de la liberté”, a ajouté Landrith.

« African Lion » s’est déroulé du 5 au 16 juin, dans plusieurs régions du Royaume avec la participation de 6.000 militaires représentant 14 pays. Il se veut un rendez-vous annuel qui contribue à consolider la coopération militaire maroco-américaine et à renforcer l’échange entre les forces armées de différents pays en vue de promouvoir la sécurité et la stabilité dans la région.

- Advertisment -