mercredi 22 mai 2024

Béni Mellal-Azilal : Mme El Mansouri donne le coup d’envoi de plusieurs projets et programmes ciblant le monde rural

-

Conformément aux Hautes Instructions Royales et aux recommandations du Nouveau Modèle de Développement, déclinées à travers la vision du ministère de l’Aménagement du Territoire, de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Politique de la Ville, visant l’appui du développement intégré et durable du monde rural et du renforcement de l’attractivité économique de ces territoires, Madame Fatima Ezzahra EL MANSOURI, Ministre de l’Aménagement du Territoire National, de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Politique de la Ville a effectué une visite de terrain, le mercredi 14 juin 2023, aux provinces d’Azilal et de Béni Mellal, accompagnée de Monsieur le Wali de la Région de Beni Mellal Khenifra, de Monsieur le Gouverneur de la province d’Azilal et de Monsieur le président du conseil régional, et ce, dans l’objectif de lancer de nouveaux projets et programmes et de s’enquérir de l’état d’avancement des chantiers de développement stratégique initiés par le Ministère au niveau de la Région.

A cette occasion, ajoute un communiqué dont une copie nous est parvenue à lareleve.ma, Madame Fatima Ezzahra EL MANSOURI a donné le coup d’envoi officiel du Programme national de développement intégré des centres ruraux émergents, du Programme de développement intégré des territoires vulnérables, ainsi que la mise en œuvre du Programme d’assistance technique et architecturale dans le monde rural.

A cet effet, Madame la Ministre, citée par le même communiqué, a déclaré : « ces programmes de développement visent à renforcer les liens entre les zones urbaines et rurales, à réduire les disparités territoriales, à fournir des services publics et à promouvoir l’attractivité des zones rurales, tout en garantissant leur développement durable au niveau de l’ensemble des régions du Royaume, et ce, afin d’améliorer les conditions de vie de la population des zones ciblées et de répondre aux besoins des citoyens en plus de soutenir la classe moyenne dans le monde rural, conformément aux Hautes Instructions Royales ».

Et Madame la Ministre d’ajouter : «Tenant compte de la complexité du développement monde rural, ce chantier nécessite la mutualisation des efforts, une large concertation et une coordination à grande échelle, d’abord au niveau du ministère puis avec l’ensemble des intervenants dans le monde rural, tout en œuvrant à mettre en place de nouveaux modes de convergence, de gouvernance, de coordination des interventions et de conventionnement pour la mise en œuvre des projets».

Ainsi, dans le cadre de l’appui au développement du monde rural, le Ministère œuvre à la mise en place du Programme national de développement intégré des centres ruraux émergents qui vise à atténuer l’impact de l’exode rural, ainsi qu’à encadrer les investissements publics destinés à ces territoires afin d’encourager l’investissement et la création d’emploi, d’optimiser les ressources disponibles et d’’améliorer du bien-être de la population rurale.

A cet effet, ajoute le même communiqué, 542 centres émergents abritant 8 millions habitants ont été identifiés, dans le cadre de programme, en concertation avec les acteurs territoriaux. Un programme prioritaire constitué de 77 centres ruraux émergents a été identifié également (01centre par province). Ce programme a fait l’objet de montage de projets de territoires ayant abouti à des plans d’actions qui constitueront une plateforme et un cadre conventionnel avec les collectivités territoriales.

Actuellement, 12 centres régionaux pilotes ont été identifiés (01 centre par région ciblant 127.000 citoyens) faisant l’objet d’un programme pilote qui est en cours de finalisation pour être lancé incessamment avant une généralisation sur les 77 centres du programme prioritaire. Cette short-list englobe le centre rural pilote de Bzou, relevant de la province d’Azilal qui a fait l’objet d’une cartographie des projets de territoire afin de réaliser une simulation du développement de ce centre pour visualiser l’impact des interventions prévus.

Au cours de cette visite de terrain à Bzou, Madame la Ministre a signé avec Monsieur le Wali de la Région de Beni Mellal Khenifra et Monsieur le président du Conseil de la Région une convention-cadre portant sur le programme prioritaire de développement intégré pour la réhabilitation des centres ruraux émergents dans la région de Beni Mellal-Khenifra, couvrant la période 2023-2027.

Au niveau de la commune d’Afourer (Azilal), Madame la Ministre a donné le coup d’envoi du projet de réhabilitation du centre de cette commune d’Afourer pour un montant global de 54 millions de dirhams.

Il y a lieu de signaler que le choix de la région de Béni Mellal-Khénifra n’est pas fortuit, vu son importance capitale au niveau national en raison de ses ressources naturelles et patrimoniale diversifiées et de son emplacement continental. Elle s’étend sur une superficie de 28 088 km² et compte une population d’environ 2 520 776 habitants, dont 53% résident en milieu rural. Cette région est composée de 135 collectivités territoriales, comprenant 16 communes urbaines et 119 communes rurales. Et malgré les atouts et les ressources dont cette région regorge, elle souffre de certaines disparités territoriales et d’inégalités sociales qui se traduisent par une augmentation du taux de pauvreté de plus de 14% ainsi que du taux de vulnérabilité de plus de 17%, sans oublier le taux de chômage qui dépasse les 12%.

Cette visite de terrain effectuée par Madame la Ministre à cette région a été l’occasion de signer plusieurs accords. En effet, un protocole d’accord afférent au programme de mise à niveau urbaine intégrée des pôles urbains et une convention-cadre relative au programme d’assistance technique et architecturale dans le monde rural sur une période de trois ans (2024 – 2026) ont été paraphés. Il s’agit, également, de la signature d’une convention de financement de la 2ème tranche du programme de mise à niveau des communes territoriales de la région Béni Mellal – Khénifra.

Par ailleurs Madame la Ministre a présidé la cérémonie de lancement de la conception du programme intercommunal pour la promotion des territoires vulnérables au niveau de la région de Béni Mellal-Khénifra. Il s’agit d’un nouveau jalon dans le processus de développement territorial des territoires vulnérables visant à faire émerger une  nouvelle dynamique spatiale de développement inclusif et résilient basée sur la conception des projets de territoire concertés et partagés, en partenariat avec l’ensemble des acteurs afin d’améliorer les conditions de vie de la population.

Rappelons également que les programmes et chantiers qui font l’objet de la visite, ou qui sont déjà lancés, s’inscrivent dans le cadre de la mise en œuvre du programme ministériel 2021-2026. Ce programme vise à instaurer une nouvelle génération de projets et de programmes de développement en réponse aux besoins des citoyens dans les domaines des infrastructures, des équipements économiques, sociaux, culturels et sportifs. Cela s’aligne sur les aspirations et les défis du nouveau modèle de développement, en particulier en ce qui concerne l’assurance de l’équité et de l’efficacité des politiques publiques au niveau des territoires, en adoptant de nouvelles approches et en établissant des systèmes intégrés pour stimuler le développement au niveau des régions. Ainsi, ces chantiers visent l’adaptation des outils de planification aux spécificités des régions, tout en améliorant l’accès au logement, en renforçant la cohésion sociale et l’intégration économique, afin de fournir un cadre de vie meilleur aux citoyens et de promouvoir le bien-être pour tous.

Par ailleurs, souligne la même source, il convient de rappeler les programmes et chantiers auxquels le ministère a contribué au niveau de la région, tout en mettant en exergue le volet de la réduction des disparités de développement entre les territoires et le soutien à la cohésion sociale, qui comprend trois programmes principaux, à savoir:

  • Le programme de réhabilitation urbaine et de restructuration des quartiers sous équipés, qui a inclus 66 projets (56 réalisés et 10 en cours) pour un coût total d’environ 1 004 millions de dirhams, avec une contribution du ministère estimée à 950,77 millions de dirhams.
  • Le programme d’accompagnement du chantier régional par le biais de l’aménagement des collectivités territoriales rurales, qui a concerné 119 collectivités territoriales pour un coût total d’environ 650 millions de dirhams, avec une contribution du ministère estimée à 500 millions de dirhams.
  • Le programme d’amélioration des villes et des centres à travers le mécanisme de qualification urbaine intégrée dans la politique urbaine, qui a inclus 27 projets pour un coût total d’environ 883 millions de dirhams, avec une contribution du ministère estimée à 587 millions de dirhams.

Les efforts du Ministère ont également porté sur le développement du milieu rural, à travers la mise en œuvre du programme d’assistance technique et architecturale pour le monde rural, avec un coût de 12 millions de dirhams sur une période de trois ans, et une contribution du ministère estimée à 6 millions de dirhams.

In fine, dans le cadre de la mise en œuvre des recommandations issues du Dialogue National de l’Urbanisme et de l’Habitat, organisé sous le Haut Patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu l’Assiste, et lancé par Madame Fatima Ezzahra EL MANSOURI, en septembre 2022, le Ministère s’attèle à renforcer et à consolider les acquis, à accélérer le rythme des réformes et à mettre en œuvre des projets et des programmes efficaces, tout en concrétisant les différentes orientations et aspirations du Nouveau Modèle de Développement et de la Charte Nationale de l’Investissement afin d’améliorer l’attractivité des territoires.

- Advertisment -