vendredi 24 mai 2024

Revue de presse quotidienne de ce lundi 12 juin 2023

-

Voici les principaux titres développés par la presse nationale de ce lundi 12 juin 2023:

L’Opinion

  • Cela fait des années qu’on parle des carences de la politique pénale au Maroc, dont la détention préventive qui concerne environ 40% des détenus au Maroc. Pour restreindre ce “réflexe”, comme certains avocats le qualifient, le gouvernement a finalement adopté le projet de loi 43.22 qui introduit les peines alternatives, donnant ainsi plus de marge de manœuvre aux magistrats. Travaux d’intérêt général, surveillance électronique, restriction des droits, autant de possibilités auxquelles les juges peuvent désormais recourir pour éviter l’emprisonnement systématique. Les détracteurs de la réforme y voient une sorte d’impunité. Un argument récusé par le gouvernement qui se félicite đ’une loi “révolutionnaire”.
  • L’équipementier automobile Aptiv et l’Université Mohammed VI Polytechnique (UM6P) ont signé une convention de collaboration pour développer des projets de recherches scientifiques conjoints. Objectif: aboutir à des brevets 100% marocains pour renforcer la montée en gamme de l’écosystème automobile local. L’UM6P et l’entreprise de technologie internationale Aptiv ont ainsi joint leurs efforts dans une collaboration innovante, afin d’élaborer des projets de recherche qui s’inscrivent parmi les enjeux stratégiques de la voiture de demain, dans une optique de digitalisation du secteur automobile. Selon l’université UM6P, ces projets répondront à des défis technologiques et environnementaux à l’échelle internationale, tel que souligné dans un communiqué.
  • Le 26ème festival national de la musique andalouse marocaine, que la ville de Fès a abrité du 8 au 11 juin, a été marqué par un spectacle distingué, animé par l’orchestre feu Brihi à Fès, sous la direction de Haj Anas El Attar. Le public a été enchanté par ce concert de musique, puisée dans cet héritage marocain unique et authentique. Ce spectacle a été marqué par la participation de la chorale « Dar El Ala » de Casablanca et d’un groupe espagnol. Le président de la Commune de Fès, Abdeslam Bakkali, a souligné, à cette occasion, « l’importance de l’héritage andalou-marocain, qui a inspiré des générations successives de passionnés de la musique à travers le monde musulman, où régnaient les valeurs de coexistence, de compréhension et de respect mutuel ».

Le Matin

  • Plus de 20.000 demandes d’accord pour conclure un deuxième mariage ont été enregistrées entre 2017 et 2021, selon le dernier rapport rendu public par le Conseil supérieur du pouvoir judiciaire sur la justice familiale. D’après le document, le plus grand nombre de demandes a été déposé au cours de l’année 2021, soit 4.854. Néanmoins, les statistiques révèlent que les tribunaux continuent de durcir les procédures. En témoigne le taux de demandes satisfaites qui n’a pas dépassé 38,87%, soit quatre sur dix environ.
  • Le Conseil supérieur du pouvoir judiciaire, la présidence du ministère public et la Cour des comptes ont évalué les performances judiciaires dans la lutte contre les crimes financiers au Maroc. Un rapport de synthèse révèle que jusqu’au 1er juillet 2022, un total de 108 dossiers a été soumis aux juges d’instruction des quatre sections spécialisées. Un an après la signature d’un mémorandum d’entente, les trois institutions ont souligné l’importance de cette coopération stratégique pour promouvoir la vie publique et garantir la responsabilité et la reddition des comptes.
  • La Banque mondiale doit approuver d’ici le 30 juin, soit avant la fin de son année fiscale 2022-2023, trois prêts en faveur du Maroc pour un montant global de 1,15 milliard de dollars. Le premier de 350 millions de dollars soutient le Royaume dans sa transition climatique à travers la mise en œuvre de sa Contribution déterminée nationale dans le cadre de l’Accord de Paris. Le deuxième prêt, également de 350 millions de dollars, est un financement additionnel pour la protection sociale. Quant au troisième prêt, il porte sur une enveloppe de 450 millions de dollars pour soutenir le programme de réforme de la santé.
  • Le Prince Moulay Rachid a présidé, dimanche à Rabat, la cérémonie de remise du 22è Trophée Hassan II des arts équestres traditionnels Tbourida, comptant pour le championnat du Maroc 2023. Cette édition, a été organisée du 05 au 11 juin au Royal Complexe des sports équestres et Tbourida de Dar Es Salam, sous le haut patronage du Roi Mohammed VI. Au terme de cette prestigieuse compétition, organisée par la FRMSE, Moulay Rachid a procédé à la remise des médailles comptant pour l’épreuve « seniors » du 22è Trophée Hassan II des arts équestres traditionnels Tbourida. La médaille d’or est revenue à la troupe du Moqaddem Harit El Yousfi de la région de Casablanca-Settat/El Jadida, devançant la troupe de Hamid Serfak (région de Marrakech-Safi/Youssoufia), alors que la troisième place a été décrochée par la troupe du Moqaddem Oussama El Assri de la région Casablanca-Settat/Mohammedia.
  • Des avions des Forces Armées Royales (FAR) et des Forces armées américaines ont participé, au niveau de la base militaire de Benguerir, à des manœuvres d’aérolargage, dans le cadre de la 19ème édition de l’exercice African Lion ». Après l’aérolargage d’un lot d’équipements militaires qui a été conditionné par des cadres marocains et américains dans la base aérienne de Kénitra, des avions des Forces Armées Royales (FAR) et des Forces Armées Américaines ont procédé à une série d’opérations d’aérolargage de masse sur la zone de saut, avec l’exécution, une fois la mise à terre effectuée, d’une manœuvre au sol visant la réalisation de la mission confiée.

L’Economiste

  • L’interconnexion entre les bassins hydrauliques a occupé une place de choix dans le discours royal de l’ouverture du Parlement en octobre dernier. Le projet de liaison entre le bassin excédentaire en eau dans le nord, Sebou, et celui de Bouregreg dans une première phase d’urgence s’inscrit dans ce cadre. Cette liaison, longue de 67 km, coûtera 6 milliards de DH et consiste à amener de l’eau du barrage de Sebou vers celui de Sidi Mohamed Benabdallah, dans la région de Rabat. La deuxième phase ira de Bouregreg vers le barrage d’Oum Rbii. Conformément aux instructions royales, les travaux ont été lancés au mois de décembre dernier. Le chantier réalisé par un groupement de quatre entreprises marocaines dans les BTP sera livré au cours de l’été. C’est à partir d’août prochain que les populations vont commencer à bénéficier de cette eau venue du nord du Maroc.
  • Pourquoi les prix sont-ils aussi exorbitants? «Cette inflation sur le prix des billets d’avion s’explique par plusieurs facteurs. Principale responsable, la flambée du prix du kérosène, suite à l’augmentation du coût du pétrole», explique Othman Cherif Alami, président d’Investour Holding (Groupe Atlas voyages). Un avis partagé par un expert dans le transport aérien.«Le prix du kérosène a enregistré une augmentation vertigineuse. Un coup dur pour toutes les compagnies, qui étaient contraintes de revoir leurs tarifs à la hausse», ajoute cet expert, qui a avancé un autre élément à prendre en compte. La baisse de la flotte des avions. Une décision prise par les compagnies aériennes suite à la crise sanitaire du Covid pour réduire les charges en attendant la relance de l’activité. Les opérateurs ont été pris de court par la rapide reprise de l’activité. Cette année, la demande sur les vols est plus forte que celle d’avant-Covid. La situation s’accentue pour le cas du Maroc. La saison estivale coïncide avec la période du pèlerinage (Hajj) et la fête du sacrifice. La demande a donc explosé.
  • Amélioration du climat des affaires, de l’égalité des genres et de l’entrepreneuriat, la Société financière internationale (IFC) a renforcé ses engagements au Maroc en termes d’investissement mais également de services-conseils. Cette institution, relevant du groupe Banque mondiale, est impliqué dans plusieurs chantiers straté- giques en cours, dont l’opérationnalisation du fonds Mohammed VI pour l’investissement. L’IFC « soutient l’essor du secteur oriuvé au Maroc par le biais d’investissement et de services-conseils », a affirmé Sérgio Pimenta, vice-président régional d’IFC pour l’Afrique, en visite au Maroc ce lundi et mardi, pour notamment discuter avec les responsables marocains des préparatifs des prochaines assemblées annuelles de la Banque mondiale et du FMI, prévues en octobre prochain à Marrakech. L’IFC “soutient les efforts déployés par le Maroc pour atteindre les objectifs de développements”, a-t-il souligné dans un entretien accordé au journal, notant que le Maroc “a plusieurs atouts pour mobiliser l’investissement privé”.

Libération

  • Le bureau de Royal Air Maroc au Caire s’emploie à renforcer les opportunités de promotion touristique et économique entre le Maroc et l’Egypte, et ce dans le cadre de la mise en oeuvre de la stratégie de la compagnie qui repose sur des prestations de qualité, la diversification de l’offre et l’ouverture sur les marchés étrangers, notamment arabes. S’exprimant à cette occasion, l’ambassadeur du Maroc en Egypte, Ahmed Tazi, a affirmé que la RAM, en tant qu’acteur national dans le domaine du transport aérien, a pu réaliser une reprise et une intensification de la circulation des citoyens égyptiens et marocains dans les deux sens, en augmentant la fréquence des vols reliant les deux pays, ce qui a contribué à soutenir le mouvement touristique et à créer des occasions prometteuses pour explorer les opportunités d’investissement.
  • Le Chœur des Trois Cultures a gratifié des mélomanes venus très nombreux au théâtre national Mohammed V à Rabat d’un concert exceptionnel jetant des ponts entre les deux rives de la Méditerranée. Initié par la Fondation Trois Cultures de la Méditerranée en collaboration avec la Junta de Andalucía et les ministères marocain et espagnol des Affaires étrangères, cet événement a emporté l’assistance dans un voyage musical mémorable, plein d’émotions et empreint de nostalgie. La troupe musicale a ainsi interprété avec magnificence, le temps de cette soirée aux saveurs musicales andalouses, une sélection d’œuvres puisées dans le patrimoine musical marocain, notamment « Al Bourakia », « Hbib Al Qalb », « Achkt Tafla Andalusia et Mahanni Zine » et « Khlili ».

Al Bayane

  • Le Burkina Faso a réaffirmé son appui à l’initiative du plan d’autonomie présenté par le Maroc, soulignant que ce plan constitue « la seule solution crédible et réaliste » pour la résolution du différend autour du Sahara marocain. Dans le Communiqué conjoint sanctionnant les travaux de la quatrième session de la Commission Mixte de Coopération, tenue à Dakhla, sous la co-présidence du ministre des Affaires Étrangères, de la Coopération Africaine et des Marocains Résidant à l’Étranger, Nasser Bourita et de son homologue burkinabé, Olivia Ragnaghnewendé Rouamba, la cheffe de la diplomatie burkinabè a également rappelé le soutien « ferme et constant » du Burkina Faso à l’intégrité territoriale du Royaume du Maroc.
  • La 23ème Fanfare de la Garde nationale de l’Etat américain de l’Utah a animé à Agadir, un impressionnant spectacle de musique. Dans une ambiance festive, le public était au rendez-vous avec un show inédit interprété avec brio par les membres de ce groupe de l’armée US qui ont gratifié les mélomanes des rythmes jazzistiques par un concert riche en couleurs. Dans une déclaration à la presse le commandant de la 23ème Fanfare de la Garde nationale de l’Etat américain de l’Utah, Spencer Frohm, s’est dit heureux d’animer avec ces collègues ce concert à Agadir, le 2è du genre au Maroc depuis 2010, faisant part de ses remerciements aux Forces Armées Royales (FAR) pour leur contribution à la réussite de cet événement.

Al Massae

  • Les éléments de la préfecture de police de Casablanca ont arrêté samedi un touriste étranger, âgé de 36 ans et originaire d’un pays arabe, pour son implication présumée dans une affaire liée à l’attentat à la pudeur et à l’exploitation sexuelle de mineurs. Les services de la Sûreté nationale avaient diligenté une enquête judiciaire sur la base d’une information selon laquelle un établissement hôtelier aurait empêché le mis en cause d’accueillir des mineurs dans sa chambre, indique un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN).
  • La Fédération marocaine des droits du consommateur (FMDC) a dénoncé la « tendance à la hausse » des prix du lait infantile, qui a également connu des « augmentations successives » au cours des trois dernières années. La FMDC, qui a relevé que cette hausse s’ajoute aux augmentations des autres produits de consommation, a expliqué que le prix de cette préparation pour nourrisson a connu, depuis 2020, des « augmentations » successives allant de 7% (6 dirhams) à 28% (24 dirhams). Dans un communiqué signé par son président Bouazza Kherrati, la Fédération a attiré l’attention des autorités concernées sur une présumée entente entre les sociétés sur les prix. Afin d’éviter des préjudices à la santé des nourrissons, Kherrati a souligné la nécessité de réglementer le prix de cette préparation infantile tant que ce lait est vendu en pharmacie.

Bayane Al Yaoum

  • Le Roi Mohammed VI a adressé un message de félicitations au Roi Abdallah II Ibn Al Hussein et à la Reine Rania, Souverains du Royaume Hachémite de Jordanie, à l’occasion du 24-ème anniversaire du couronnement. Dans ce message, le Souverain exprime, en son nom et en celui du peuple marocain, ses sincères félicitations aux Rois de Jordanie et ses meilleurs vœux de progrès et de prospérité au peuple jordanien frère.
  • Une importante délégation marocaine à participé aux travaux de la 111ème session de la Conférence internationale du Travail à Genève. Présidée par le ministre de l’inclusion économique, de la petite entreprise, de l’emploi et des compétences, Youness Sekkouri, la délégation marocaine a été composée de représentants du gouvernement, des syndicats et du patronat, ainsi que de l’ambassadeur, représentant permanent du Maroc à Genève, Omar Zniber. La Conférence internationale du Travail est l’organe délibérant et décisionnel suprême de l’OIT.

Al Alam

  • La plateforme numérique du programme « Jisr pour l’autonomisation et le leadership », visant à faciliter l’autonomisation des femmes dans la région Marrakech-Safi, a été lancée, dans la cité ocre, lors d’une rencontre tenue en présence de la ministre de la Solidarité, de l’Insertion sociale et de la Famille, Aawatif Hayar. Le lancement de cette plateforme intervient en application des Hautes Orientations Royales et des engagements contenus dans le programme gouvernemental 2021-2026, et s’inscrit dans le cadre de la convention de partenariat conclue entre le ministère, la wilaya de la région Marrakech-Safi et le Conseil régional, pour la mise en œuvre d’un programme de qualification et d’autonomisation des femmes porteuses de projets et des personnes en situation de handicap.
  • Le renforcement de la coopération parlementaire et économique a été au centre des entretiens qu’a eus le président de la Chambre des conseillers, Enaam Mayara, avec le président du Parlement du Marché commun du sud (Mercosur), Ruben Anibal Bacigalupe. Cette entrevue a été une occasion pour l’échange de vues sur les moyens de mettre en œuvre le mémorandum d’entente signé en novembre 2022 à Rabat entre les deux institutions parlementaires, de renforcer les liens de coopération entre les deux parties et d’exploiter les opportunités offertes au niveau des espaces africain, méditerranéen et latino-américain, indique un communiqué de la Chambre des conseillers.

Al Ittihad alichtiraki

  • Les principales réalisations du Conseil National des Droits de l’Homme (CNDH) en matière de préservation des archives et de valorisation de la mémoire ont été présentées par la présidente du CNDH, Amina Bouayach, et le secrétaire général du CNDH, Mounir Bensalah, lors d’une rencontre, organisée à Rabat, dans le cadre de la célébration de la Journée internationale des archives, et en application d’une recommandation de l’Instance Equité et Réconciliation (IER) sur la préservation des archives nationales. La rencontre a ainsi été l’occasion de souligner qu’un total de 23.360 décisions d’arbitrage ont été regroupées dans 167 recueils, dont 5.749 décisions d’arbitrage rendues par l’Instance Indépendante d’arbitrage chargée de la réparation, 1.7611 décisions d’arbitrage émanant de l’IER et de la Commissions de suivi de la mise en œuvre des recommandations de l’Instance, outre 263 dossiers numérisés, qui n’avaient pas encore été remis aux archives du Maroc, indique un communiqué du CNDH.
  • Plusieurs représentations diplomatique accréditées au Maroc ont salué, vendredi, le rôle joué par le Royaume pour faire réussir le dialogue inter-libyen dans le cadre de la commission mixte « 6+6 » et son engagement fort pour une transition politique pacifique dans ce pays à travers le processus électoral. Dans des tweets, les ambassades de Grande-Bretagne et d’Irlande à Rabat se sont félicités de l’accueil par le Royaume des travaux de la commission mixte ’’6+6’’ chargée par la Chambre des représentants et le Haut Conseil d’Etat libyens de l’élaboration des lois électorales pour les législatives et la présidentielle en Libye. Ils ont, en outre, loué le rôle joué par la diplomatie marocaine afin de parvenir à un compromis sur ce dossier.

Al Ahdat Al Maghribia

  • Le centre multiservices « Izdihar » et une unité de valorisation des déchets plastiques, dont la création s’inscrit dans le cadre de la requalification de la zone industrielle de Sidi Bernoussi (Casablanca), ont été inaugurés. D’un montant total de 36,5 millions de dirhams (MDH), ces deux projets, inaugurés par le ministre de l’Industrie et du Commerce, Ryad Mezzour, en présence notamment de la directrice de l’Agence Millennium Challenge Account-Morocco (MCA-Morocco), Malika Laasri, et de la directrice résidente de Millennium Challenge Corporation (MCC) au Maroc, Carrie Monahan, ont bénéficié du soutien du Fonds des Zones Industrielles Durables (FONZID), mis en place par l’Agence MCA-Morocco, en partenariat avec le ministère de l’Industrie et du Commerce dans le cadre du programme de coopération « Compact II ».
  • Toutes les formations politiques et syndicales ayant bénéficié de la contribution de l’Etat lors des élections de 2021 ont produit leurs comptes de campagnes, a indiqué jeudi la Cour des comptes. Ces comptes concernent 14 partis sur 28 au titre du scrutin pour l’élection des membres de la Chambre des représentants, 6 partis sur 12 et 4 syndicats sur 11 au titre du scrutin pour l’élection des membres de la Chambre des conseillers, et 13 partis sur 28 au titre des scrutins pour l’élection des membres des conseils des communes et des régions, souligne la Cour dans ses trois rapports sur l’examen des comptes de campagne électorales des formations politiques et syndicales et des candidats au titre des scrutins de 2021, ajoutant que toute les formations politique et syndicales ont établi leurs comptes conformément aux modèles-types fixés par voie réglementaire.

Assahra Almaghribia

  • OCP Africa et l’Université Mohammed VI Polytechnique (UM6P) ont procédé, à Yamoussoukro en Côte d’Ivoire, à la pose de la première pierre d’une école digitale d’agriculture dénommée «digital farming school», marquant un jalon majeur dans le domaine de l’éducation et de l’innovation agricole en Afrique subsaharienne. Cet investissement de grande importance vient s’ajouter aux projets majeurs que réalise le Maroc en Côte d’Ivoire, dans le droit fil des Hautes directives de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, pour une coopération Sud-Sud mutuellement avantageuse. Cette école pionnière, avec son approche pédagogique novatrice, sera le premier projet de ce genre sur le continent, offrant de nouvelles opportunités aux jeunes ivoiriens passionnés par l’AgriTech, souligne l’OCP Africa dans un communiqué.
  • « En faisant de la richesse de toutes ses diversités le moteur de sa modernité sociale, le Royaume du Maroc a confirmé et conforté son leadership temporel et spirituel », a déclaré le Conseiller du Roi, André Azoulay. S’exprimant au siège de l’Organisation du monde islamique pour l’éducation, les sciences et la culture (ICESCO) dans la grande salle de conférence qui avait fait le plein pour la circonstance, Azoulay s’est félicité de l’opportunité « inédite mais tellement riche de sens qui lui était donnée aujourd’hui de s’exprimer devant l’ICESCO ». « Quel autre pays que mon pays, le Maroc, aurait pu incarner comme nous le faisons ensemble ce matin, ce message lucide, déterminé et sans tabou de ce que diversité, citoyenneté et pluralisme peuvent être et peuvent dire en terre d’Islam », a souligné le Conseiller, qui était l’invité de l’initiative « Interviews du futur », organisée par le Centre de Prospective stratégique de l’ICESCO.
- Advertisment -