mardi 21 mai 2024

Le Maroc a obtenu un « grand succès » dans la résolution de la crise en Libye

-

Le Maroc a obtenu un « grand succès » dans la résolution de la crise en Libye grâce à ses efforts qui ont été couronnés par l’annonce, par la commission mixte « 6+6 » chargée par la Chambre des représentants et le Haut Conseil d’État libyens, d’un compromis au sujet des lois régissant les élections présidentielle et parlementaires prévues vers la fin de cette année, a écrit l’agence de presse argentine « Alternative Press Agency ».
Dans une tribune, le politologue argentin Adalberto Agozino a souligné les efforts inlassables déployés par le Royaume, qui a accueilli une importante réunion les 6 et 7 juin courant dans la ville de Bouznika.
Et de relever que la consolidation de la sécurité et de la paix en Libye est incontestablement un grand succès à mettre dans l’actif de la diplomatie marocaine, qui a parié, grâce aux directives de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, sur la négociation et le réalisme pour résoudre la crise, alors que d’autres pays ont choisi la guerre en envoyant des combattants et des armes, ce qui a couté la vie à des innocents et prolongé l’affrontement.
Selon l’Agence de presse argentine, le Maroc a toujours œuvré, sous l’égide de SM le Roi et à travers une orientation claire priorisant la paix et l’entente entre les Libyens loin d’accentuer les divergences idéologiques, à privilégier les actions qui contribuent au renforcement de l’unité et de l’intégration économique des pays du Maghreb.
Alternative Presse Agency a conclu que cette initiative de portée internationale, entreprise par le Maroc, propulse le Royaume au premier rang des pays influents du continent africain.
La commission mixte “6+6” a annoncé, dans la nuit de mardi à mercredi, que ses membres sont parvenus, au terme de deux semaines de réunions au Maroc, à un compromis au sujet des lois régissant les élections présidentielle et parlementaires prévues en fin d’année.
La réunion de Bouznika s’inscrit dans le prolongement de la série de rencontres qu’a abritées le Royaume, réunissant les différentes parties libyennes en vue d’approfondir le dialogue sur les voies et moyens à même de mener au règlement de la crise dans ce pays, suivant une approche qui fournit l’espace idoine pour le dialogue et la concertation constructive.

- Advertisment -