mardi 28 mai 2024

Guerre de Corée (1950-53) : La mémoire des combattants marocains honorée à Séoul

-

Le moment était solennel dans son intensité, noble dans son symbolisme et profond dans sa portée. La Corée du Sud rend un hommage appuyé, lors d’une cérémonie à Séoul, à des soldats marocains tombés sur le champ de bataille lors de la guerre de Corée (1950-53).

Un hommage amplement mérité pour ces hommes en uniforme, qui ont bravé l’éloignement de la mère patrie pour aller volontairement combattre dans une contrée aussi lointaine que mystérieuse aux côtés des Coréens et d’autres nationalités, sous la bannière de l’ONU et au nom de la défense des valeurs de liberté, de démocratie et de justice.

Soixante-Dix ans après le pénible épisode de la guerre de Corée, la mémoire de Mohamed Benkaddour Lasri et Julien Djian a été ainsi honorée de la plus belle manière. Les documents officiels compilés par les autorités sud-coréennes et le cimetière onusien à Pusan (330 KM au sud de Séoul) renseignent que Mohamed Benkaddour Lasri, né en 1915, est mort des suites de blessures subies lors de combats sur la colline 1037 dans la région de Munchi, à environ 200 km au nord de Wonju (sud-ouest de la Corée du Sud). Caporal-Chef, portant le matricule 318, Benkaddour Lasri est inhumé dans la sépulture numéro 571, au cimetière de Pusan.

L’autre soldat, Julien Djian, né le 19 février 1928 à Marrakech, est, quant à lui, décédé le 04 juillet 1953, soit 23 jours seulement avant l’armistice proclamée le 27 juillet 1953. Selon les documents du bureau du Cimetière onusien, il fut grièvement blessé à la tête, à la poitrine, au bras et à la jambe lors de bombardements contre le district de Cheorwon, relevant de la province de Gangwon, près de la frontière avec la Corée du Nord.

 Le gouvernement sud-coréen a voulu donner toute l’importance à un événement à travers lequel le Pays du Matin Calme souhaite adresser un message de reconnaissance, d’amitié et de fraternité envers le Royaume du Maroc.

Le Vice-ministre coréen des Patriotes et des Anciens Combattants, M. Jong Jin Yoon, a été ainsi dépêché pour célébrer aux côtés d’éminentes personnalités de divers horizons, la bravoure des soldats et leur contribution, qui allait marquer le début d’une relation d’amitié et de coopération que le Maroc et la Corée du Sud ont depuis lors tissé et nourri dans tous les domaines.

M. Yoon a tenu à souligner, lors de cette cérémonie organisée avec la participation de l’ambassade du Maroc à Séoul, le fort soutien apporté par des pays comme le Maroc à la Corée dans la défense de son existence. Au-delà de la guerre, l’engagement de pays, comme le Maroc, aux côtés de la Corée, a contribué à la success story de cette jeune nation, aujourd’hui quatrième puissance économique en Asie, a dit le responsable.

Son Kyeong Ho Aussi, professeur des stratégies militaires à l’Université nationale coréenne de défense, a relevé que la participation de soldats marocains dans la lutte pour la liberté en Corée est en droite ligne des valeurs auxquels le Maroc s’est toujours attaché, notamment la défense de la paix et de la sécurité à travers le monde.

 Le chercheur a appelé à davantage d’efforts pour valoriser la contribution des pays qui ont soutenu la Corée durant la guerre, et ce en guise de reconnaissance des sacrifices qui ont balisé le chemin pour l’émergence de cette puissance montante.

Abondant dans ce sens, l’ambassadeur du Maroc en Corée du Sud, Chafik Rachadi, a mis en avant l’apport constant du Maroc aux opérations de maintien de la paix à travers le temps à l’image des soldats marocains ayant servi en Corée sous la bannière onusienne. Ces soldats ont sacrifié leurs vies pour les idéaux communs de paix et de démocratie, a-t-il dit, faisant observer que pendant des décennies ces sacrifices sont restés inconnus mais grâce aux efforts déployés durant ces deux dernières années, le processus d’identification des combattants et leurs familles commence à apporter ses fruits, aidant, ainsi, à élucider une partie de l’histoire de cette importante partie du monde.

La cérémonie d’hommage aux soldats marocains a permis de faire la lumière sur l’enracinement profond des relations maroco-coréennes et l’importance de la dimension humaine et historique de la participation des Marocains aux côtés des Sud-coréens dans cette guerre décisive pour l’avenir du pays.

- Advertisment -