mercredi 19 juin 2024

Revue de presse quotidienne de ce samedi 27 mai 2023

-

Voici les principaux titres développés par la presse nationale de ce samedi 27 mai 2023:

Le Matin

  • Exerçant plusieurs droits de réponses aux déclarations provocatrices et tendancieuses du représentant permanent algérien à l’ONU, Amar Benjama, lors du séminaire annuel du Comité onusien des 24 (C24), l’ambassadeur du Maroc auprès de l’organisation internationale, Omar Hilale, a souligné que la décolonisation du Sahara marocain est définitivement scellée depuis 1975, en vertu de l’Accord de Madrid. Devant ce séminaire réuni cette semaine à Bali en Indonésie, Hilale a exprimé la reconnaissance et l’appréciation du Royaume à l’écrasante majorité des membres du Comité des 24 pour leur soutien à la marocanité du Sahara et à l’Initiative d’autonomie. « A ceux qui soutiennent le processus politique onusien et l’Envoyé personnel du SG, Staffan de Mistura, je réaffirme l’engagement résolu du Maroc dans ce processus afin de parvenir à une solution réaliste, pragmatique, durable et de compromis à ce différend régional, conformément aux résolutions du Conseil de sécurité, dont la résolution 2654 », a-t-il ajouté.
  • Les Nations unies rendent hommage aux Casques bleus marocains, en reconnaissance de leur sacrifice, leur courage, leur abnégation et leur grand sens de la responsabilité. En effet, l’engagement du Maroc en faveur des opérations de maintien de la paix a été salué, à Rabat, lors d’un point de presse organisé par Nations unies-Maroc dans le cadre de la célébration du 75e anniversaire des opérations de maintien de la paix. À New York, et par la même occasion, le porte-parole de l’ONU a exprimé son «extrême reconnaissance» pour le rôle «important» joué par le Maroc dans ce cadre. Le Royaume déploie actuellement plus de 1.700 militaires et policiers dans les opérations de l’ONU en République centrafricaine, en République démocratique du Congo, au Soudan et au Soudan du Sud. Il est, à ce titre, le 11e plus grand contributeur mondial aux opérations de maintien de la paix.
  • La réunion du Bureau politique du PAM de mercredi dernier a débouché sur des décisions disciplinaires à l’encontre de quatre parlementaires, dont une est particulièrement saillante. Celle-ci consiste en effet à radier définitivement un député des rangs du parti. Et bien que le communiqué du bureau politique du PAM ne mentionne pas les noms des parlementaires ayant été visés par ces mesures disciplinaires, notamment le député exclu, une source au sein du parti nous apprend que le parlementaire en question ne serait autre que Mohamed Salem Joumani, figure emblématique de Laâyoune et acteur de premier plan au sein du parti. Les trois autres parlementaires concernés sont Larbi Herrami (circonscription de Settat), Hassan Belmkadem (circonscription de Moulay Yaâcoub) et le conseiller Mohamed Moukanif (région de l’Oriental), dont les cas ont été transférés aux commissions régionales d’arbitrage et d’éthique du parti qui statueront sur leur situation dans les dix prochains jours.
  • Le groupe Managem affiche un recul de 20% de son chiffre d’affaires au premier trimestre, sur un an, à 2,22 milliards de DH. Cette évolution s’explique notamment par la baisse des cours des métaux, soit 45% pour le cobalt, 22% pour le cuivre, 20% pour le zinc et 10% pour l’argent. Une tendance qui se poursuit ce deuxième trimestre. Par conséquent, les résultats consolidés du groupe au terme du premier semestre afficheront une baisse significative, par rapport à la même période de l’année dernière.

Libération

  • Des élus français de la Mairie de Pithiviers se sont informés des opportunités d’investissement prometteuses à Dakhla-Oued Eddahab et de l’essor de développement que connaît la région. Cette visite a pour objectifs d’informer la délégation française des principaux projets structurants dans la région de Dakhla-Oued Eddahab, notamment ceux inscrits dans le cadre du nouveau modèle de développement des provinces du Sud et de mettre en exergue l’élan de développement et de progrès que connaît la perle du Sud à tous les niveaux. Elle vise également à prospecter les opportunités d’investissement et les atouts économiques dont regorgent la région de Dakhla-Oued Eddahab et d’examiner les moyens de renforcer la coopération entre la commune de Dakhla et la Mairie de Pithiviers, notamment sur le plan économique, à travers la signature prochainement d’un accord de jumelage entre les deux communes.
  • La Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) a catégoriquement démenti, jeudi matin, la véracité des commentaires accompagnant une vidéo relayée sur les téléphones portables, montrant une femme en train d’exposer une fillette à la violence, avec un commentaire prétendant que ces incidents aient eu lieu au Maroc. La DGSN a catégoriquement démenti, dans une mise au point, la véracité de ces commentaire prétendant que l’incident ait eu lieu au Maroc et demandant de l’aide pour identifier la femme en question.

Al Massae

  • Les éléments du service préfectoral de la police judiciaire à Tétouan ont interpellé en coordination avec leurs homologues à Martil, trois individus âgés de 18 à 27 ans, pour leur implication présumée dans une tentative de vol sous la menace de la violence dans une agence de transfert d’argent, a indiqué une source sécuritaire. Les services de la police judiciaire avaient entamé, le 19 avril dernier les procédures de constatation d’une tentative de vol sous la menace de la violence qui a visé une agence de transfert d’argent à Martil, ajoute la même source, précisant que les recherches et investigations ont permis l’identification des suspects et leur interpellation mercredi à Tétouan et à Martil. Les perquisitions menées dans le cadre de cette affaire ont permis la saisie du matériel utilisé dans cette tentative, à savoir des armes blanches, une moto, une cagoule et des capsules de chira et une somme d’argent en devise.

Rissalat Al Oumma

  • Le Sénat brésilien a approuvé, en plénière, l’accord-cadre de coopération en matière de défense avec le Maroc, signé à Brasilia le 13 juin 2019. Le texte, qui avait déjà été approuvé par la Chambre des députés (Chambre basse) à la mi-février dernier, met l’accent sur la coopération dans les domaines de la recherche, du développement et du soutien logistique, en plus de la promotion de l’acquisition de produits et services de défense. Le rapporteur du texte, le sénateur Esperidiao Amin (Progressistes, Santa Catarina) a affirmé à cette occasion que « dans le respect absolu de la souveraineté des deux pays, le texte promeut la coopération entre les deux parties, dans le cadre d’un climat propice au partage des connaisses et expériences ».
  • « En Afrique du Nord, la croissance devrait passer de 4,1% en 2022 à 4,6% en 2023, tirée essentiellement par la reprise économique au Maroc qui enregistrera une croissance de 3,4% en 2023-2024 », relève le rapport des Perspectives économiques en Afrique 2023, publié par la Banque africaine de développement (BAD), en marge des 58è assemblées annuelles de la Banque, organisées à Charm el-Cheikh. La BAD prévoit également, une inflation de 4,5% en moyenne durant la même période (2023/2024), estimant que le déficit courant devrait atteindre 4,2%.

Al Ittihad alichtiraki

  • Sous l’impulsion du Roi Mohammed VI, le Maroc a fait de l’intégration africaine et de la coopération Sud-Sud la pierre angulaire de sa politique étrangère, a affirmé le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita. Dans une allocution à l’occasion de la célébration de la Journée de l’Afrique, qui coïncide cette année avec le 60ème anniversaire de la libération du continent africain, Bourita a expliqué que « notre conception de l’avenir de l’Afrique se trouve au cœur de la Vision du Roi Mohammed VI, rappelée au 29ème sommet des Chefs d’Etat de l’Union Africaine”, notant que “depuis des temps immémoriaux, c’est par sa profondeur africaine que le Maroc respire, rayonne et vit son identité multiple, à la fois multiculturelle, multiconfessionnelle et transrégionale”.
  • Le recensement général de la population et de l’habitat (RGPH) de 2024 vise l’efficacité opérationnelle et l’optimisation des coûts budgétaires, a assuré le Haut-Commissaire au Plan, Ahmed Lahlimi Alami. Intervenant lors d’une rencontre avec le Système des Nations Unies pour le Développement (SNUD) dédiée à la présentation des travaux préparatoires du RGPH 2024, Lahlimi a fait savoir que ce recensement, d’une importance capitale pour notre pays, s’inscrit dans le cadre de la grande digitalisation des services du HCP. Lahlimi a, en outre, souligné que le prochain recensement sera en phase avec le Nouveau modèle du développement du Royaume ainsi que les objectifs du développement durable (ODD) des Nations Unies.

Assahra Almaghribia

  • Le président de l’Institut du monde arabe (IMA), Jack Lang, a salué, à Paris, les rôles que joue le Maroc à Al-Qods Al-Charif sur les plans politique et humanitaire. Lors d’une rencontre avec le directeur chargé de la gestion de l’agence Bayt Mal Al-Qods Acharif, Mohamed Salem Cherkaoui, le président de l’IMA a dit »apprécier hautement les rôles du Royaume dans la ville sainte, que ce soit sur le plan politique ou humanitaire », faisant part de son « admiration particulière pour la grande estime dont jouit de par le monde le Roi Mohammed VI, Président du Comité Al-Qods ». Cette rencontre a été l’occasion pour Cherkaoui de présenter à Lang un exposé sur les valeurs et les objectifs de l’Agence Bayt Mal Al-Qods Acharif, mettant en avant les rôles sociaux et humanitaires de l’institution, qui relève du Comité Al-Qods, issu de l’Organisation de la coopération islamique (OCI).
  • “La Côte d’Ivoire voudrait réaffirmer son plein appui à cette initiative d’autonomie, soutenue également par plus d’une centaine d’Etats membres des Nations Unies, qui est du reste conforme au droit international ainsi qu’aux résolutions du Conseil de sécurité et de l’Assemblée générale”, a souligné l’ambassadeur représentant permanent adjoint de la Côte d’Ivoire auprès de l’ONU, Gbolié Desiré Wulfran Ipo, lors du séminaire régional du C24 pour le Pacifique qui s’est tenu à Bali. Il a relevé que l’initiative d’autonomie est “largement crédibilisée par les nombreuses prérogatives d’importance dont jouissent les populations du Sahara marocain, notamment en matière politique, économique, sociale et culturelle”.
- Advertisment -