vendredi 21 juin 2024

Le Sénat brésilien adopte l’accord de coopération en matière de défense avec le Maroc

-

Le Sénat brésilien a approuvé, jeudi en plénière, l’accord-cadre de coopération en matière de défense avec le Maroc, signé à Brasilia le 13 juin 2019.

Le texte, qui avait déjà été approuvé par la Chambre des députés (Chambre basse) à la mi-février dernier, met l’accent sur la coopération dans les domaines de la recherche, du développement et du soutien logistique, en plus de la promotion de l’acquisition de produits et services de défense.

Le rapporteur du texte, le sénateur Esperidiao Amin (Progressistes, Santa Catarina) a affirmé à cette occasion que « dans le respect absolu de la souveraineté des deux pays, le texte promeut la coopération entre les deux parties, dans le cadre d’un climat propice au partage des connaisses et expériences ».

L’accord, qui sera promulgué incessamment par le président de la Chambre haute, « prévoit aussi des entrainements conjoints et la coordination des actions relatives aux systèmes d’équipement dans le domaine de défense », a-t-il ajouté.

Détails de l’accord conclu entre le Maroc et le Brésil

L’objectif du texte consiste à partager les connaissances et l’expérience acquises dans les opérations des forces armées des deux pays, y compris les domaines de la science et de la technologie.

L’accord porte également sur la promotion d’actions conjointes d’entraînement et d’instruction militaires, d’exercices militaires conjoints et d’échanges d’informations en la matière. En outre, il traite de la collaboration dans les systèmes et équipements de défense.

Le texte concerne aussi la mise en œuvre et le développement de programmes d’application des technologies de défense, compte tenu de la participation de l’industrie du secteur dans les deux pays et du transfert de technologie et de savoir-faire entre le Maroc et le Brésil.

Le Projet de décret législatif (PDL) 1101/2021, qui a bénéficié du soutien des partis du gouvernement comme de l’opposition, prévoit par ailleurs « l’échange de visites de délégations des deux pays, des échanges d’instructeurs et d’étudiants d’établissements d’enseignement militaire ».

L’accord encadre également la participation à des cours théoriques et pratiques, des manifestations culturelles et sportives, l’entraide humanitaire et la formation sanitaire militaire.

Le projet de décret, qui définit par ailleurs les règles de la responsabilité civile encadrant cette coopération, avait été signé lors d’une visite au Brésil du ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita. Lors de cette visite, les deux pays avaient signé sept accords portant sur divers domaines allant de l’investissement à la défense, en passant par l’entraide judiciaire et la non double imposition pour le transport maritime et aérien.

- Advertisment -