lundi 24 juin 2024

SM le Roi ne cesse de manifester Son ardent désir de voir l’Afrique se projeter durablement vers un avenir radieux

-

Sa Majesté le Roi Mohammed VI ne cesse de manifester Son ardent désir de voir l’Afrique se projeter durablement vers un avenir radieux, a souligné le professeur universitaire camerounais, Alphonse Zozime Tamekamta.

Sa Majesté le Roi Mohammed VI ne cesse de manifester Son ardent désir de voir l’Afrique se projeter durablement vers un avenir radieux. C’est pourquoi, le Souverain fait d’une coopération Sud-Sud, décomplexée et équitable, le principal ferment de l’unité africaine », a indiqué M. Alphonse Zozime Tamekamta dans une déclaration à la MAP, à l’occasion de la célébration de la Journée mondiale de l’Afrique.

Mettant en avant l’ancrage du Maroc dans son « Continent d’appartenance », l’universitaire camerounais relève que SM le Roi a élaboré une vision à long terme, s’appuyant sur les vertus de la coopération Sud-Sud et sur l’impératif du développement humain et de l’établissement de rapports économiques équitables, justes et équilibrés.

C’est dans ce cadre que s’inscrit le nouveau format de développement du socle partenarial Maroc-Afrique, « responsable et durable », basé sur un véritable cadre de co-développement, où l’Humain et son mode de vie, sont placés au centre de la « Vision Royale africaine », ajoute-t-il.

Ce partenariat, poursuit le professeur d’Histoire des relations internationales (Polémologie et irénologie africaines) à l’Université de Yaoundé, s’est renforcé par « des actions concrètes de solidarité, en l’occurrence l’accueil des étudiants et des cadres africains dans les universités et les Instituts du Maroc, la régularisation des subsahariens en situation irrégulière, le financement de projets à caractères socio-économiques, ou encore à travers l’Institut Mohammed VI pour la formation des Imams, Morchidines et Morchidates et la Fondation Mohammed VI des Ouléma africains ». Dans ce sillage, l’expert camerounais a mis en avant le financement par le Royaume de plusieurs projets dans des pays africains frères, la signature de plusieurs accords et conventions de coopération, notamment dans les domaines religieux, agricole, bancaire, d’aménagement, de santé, des assurances, ainsi qu’en matière de lutte anti-terrorisme.

Ces données témoignent bel et bien de l’attachement du Maroc à son Continent et de la volonté du Souverain à « mettre en évidence combien l’Afrique est indispensable au Maroc, combien le Maroc est indispensable à l’Afrique », met en exergue Alphonse Zozime Tamekamta.

Et de mettre en avant, dans ce contexte, le discours prononcé par Sa Majesté le Roi le 31 janvier 2017 au moment du retour du Royaume au sein de sa famille africaine: « En effet, malgré les années où nous étions absents des instances de l’Union Africaine, nos liens, jamais rompus, sont restés puissants, et les pays africains frères ont toujours pu compter sur nous ».

Tout ceci pour autant dire que la célébration de la Journée mondiale de l’Afrique offre, encore une fois, l’occasion de réfléchir sur la contribution du Maroc au panafricanisme pragmatique prôné par SM le Roi pour développer la coopération Sud-Sud et trouver des solutions tangibles aux défis actuels, souligne l’expert camerounais.

« En effet, depuis l’accession de Sa Majesté le Roi au Trône, le Souverain n’a eu cesse de donner un coup d’accélérateur aux relations, tous azimuts, entre le Maroc et ses partenaires africains, tout en œuvrant pour le raffermissement d’une politique de coopération agissante et solidaire », conclut Alphonse Zozime Tamekamta.

- Advertisment -