dimanche 26 mai 2024

Pause santé: ce qu’il faut savoir sur la dyslexie

-

Qu’est-ce que la dyslexie ?

« La dyslexie est un trouble du développement d’origine neurologique, présent dès la naissance et qui persiste tout au long de la vie, explique Hélène Dubois, orthophoniste. Cela signifie que le cerveau des enfants dyslexiques ne se développe pas et ne fonctionne pas comme celui des personnes non dyslexiques. C’est cette organisation différente du cerveau qui fait que les dyslexiques ont tellement de difficultés avec le langage écrit. La dyslexie est également très souvent héréditaire. Elle peut s’accompagner de troubles associés comme le retard de langage, des difficultés de mémoire auditive, des difficultés de traitement des informations visuelles…»

La dyslexie fait partie des troubles d’apprentissage (‘troubles dys’) comme la dysorthographie (trouble dans l’acquisition et la maîtrise de l’orthographe), la dysgraphie (trouble affectant l’écriture et son tracé avec une écriture trop lente, illisible ou fatigante) ou la dyscalculie (trouble d’apprentissage qui touche les mathématiques).

Quelles sont les différentes formes de dyslexie?

On distingue plusieurs types de dyslexie.

  • La dyslexie phonologique : « Elle se caractérise par des difficultés au niveau de la voie d’assemblage, de la conversion graphèmes-phonèmes, du découpage et du décodage des mots », détaille l’orthophoniste.
  • La dyslexie de surface : « Elle concerne la voie lexicale avec des problèmes pour mémoriser la forme orthographique des mots. Il s’agit donc de difficultés à mémoriser et à évoquer les photographies des mots dans leur globalité. L’élève est donc obligé de passer par la voie d’assemblage, syllabe par syllabe, ce qui rend la lecture saccadée, laborieuse et souvent inefficace », explique Hélène Dubois.
  • La dyslexie mixte : comme son nom l’indique c’est un mélange des deux types précédents et c’est la forme la plus fréquente.
  • La dyslexie visuo-attentionnelle : « Elle serait liée à un manque d’efficacité du balayage visuel nécessaire à la lecture. L’enfant oublie un mot, saute une ligne, rencontre des difficultés pour lire un texte, précise l’orthophoniste. Dans ce cas, le recours à un orthoptiste s’avère utile. »

 

- Advertisment -