vendredi 21 juin 2024

Marrakech capitale de la culture dans le monde islamique en 2024

-

La ville de Marrakech sera la capitale de la culture dans le monde islamique en 2024, a déclaré, lundi soir, le ministre de la Jeunesse, de la Culture et de la Communication, Mohamed Mehdi Bensaïd, à la clôture des activités de la célébration de Rabat, capitale de la culture dans le monde islamique 2022, événement organisé par l’ISESCO pendant toute une année.

La ville de Marrakech abritera ainsi un ensemble de manifestations et d’événements culturels, intellectuels et artistiques qui mettent en valeur la civilisation islamique. Cette célébration sera l’occasion de mettre en avant la richesse de la ville ocre qui, grâce à sa civilisation historique et son rayonnement intellectuel, se caractérise par un charme particulier que lui procure son architecture andalouse, ses mosquées et ses Riyads.

Inscrite sur la liste du patrimoine immatériel de l’humanité par l’UNESCO, Marrakech connaît aussi un développement urbain continu, grâce au programme royal « Marrakech Cité du renouveau permanent ».

L’événement « Marrakech, capitale de la culture dans le monde islamique » sera également l’occasion de mettre en valeur les attraits touristiques de la ville, son patrimoine immatériel et ses sites archéologiques, en cohérence avec le rayonnement touristique de la capitale des palmiers.

Inscrite dans le cadre du programme de l’ISESCO pour les capitales de la culture dans le monde islamique et organisée sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI, cette manifestation culturelle a pris fin lors d’une cérémonie de clôture qui s’est déroulée au théâtre Mohammed VI de Rabat en présence de Bensaid, et du Directeur générale de l’ISESCO, Salem Ben Mohamed El Malek ainsi que des personnalités du monde de la Culture représentant plusieurs pays arabes et africains.

A cette occasion, Bensaïd a indiqué que les festivités liées à cet évènement placé sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI, ont connu un franc succès, mettant en relief la grande valeur culturelle, artistique et intellectuelle des activités qui ont ponctué sa programmation, citant à titre d’exemple le musée international de la Sîrah Annabaouia (vie du Prophète) et de la civilisation islamique qui a été inauguré par SAR le Prince Héritier Moulay El Hassan et qui connaît une grande affluence.

Pour sa part, El Malek a mis l’accent sur l’héritage culturel de la ville des Lumières qui lui a valu le titre de « la capitale culturelle du monde islamique », rappelant que Rabat abrite l’exposition internationale et le Musée de la Sira Annabaouia (vie du Prophète) et de la civilisation islamique qui ont accueilli en quatre mois plus de 1,5 million de visiteurs.

Il a également relevé que sur les 260 activités culturelles qui ont animé la ville de Rabat pendant toute la durée de cette célébration figure le Salon international de l’édition et du livre.

La cérémonie de clôture a été marquée par une soirée musicale animée par un orchestre de la musique andalouse, dirigé par Amine Debi, ainsi que par de sublimes prestations des artistes Samira kadiri, Karima Skalli et Bahae Rounda.

Outre Rabat, la liste de l’ISESCO des capitales de la culture dans le monde islamique pour l’année 2022 comprenait trois autres villes : Le Caire, Bandung (Indonésie) et Yaoundé (Cameroun).

- Advertisment -